New World - New Eyes

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe House Of Lords
Nom de l'album New World - New Eyes
Type Album
Date de parution 12 Juin 2020
Style MusicalHard FM
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1.
 New World - New Eyes
 04:36
2.
 Change (What's It Gonna Take)
 05:16
3.
 One More
 04:32
4.
 Perfectly (You And I)
 04:26
5.
 The Both Of Us
 04:19
6.
 Chemical Rush
 04:24
7.
 We're All That We Got
 04:34
8.
 Better Off Broken
 03:39
9.
 $5 Buck Of Gasoline
 04:14
10.
 The Chase
 04:05
11.
 The Summit
 04:06

Durée totale : 48:11


Chronique @ frozenheart

11 Juin 2020

Naufrage total, ou demi-échec ?

Quel fut mon étonnement lors de l'écoute de New World – New Eyes, l'album studio des Californiens d'House Of Lords succédant à un Saint of the Lost Souls, qui il y a 3 ans annonçait déjà une légère baisse d'inspiration voire d'accroche, en proposant des morceaux manquant singulièrement de mordant et sur des rythmes trop souvent en mid tempo.

Cette fois-ci on a malheureusement le sentiment que le duo James Christian / Jimi Bells n'a pour l'occasion pas forcé son talent d'écriture et c'est sans doute pourquoi les chansons de l'album ont toutes été coécrites avec des compositeurs extérieurs tels que Mike Spiro (Giant, Bad English, Cheap Trick, etc..), Tommy Denander, Chris Pelcer et Richard Hymas (déjà crédité en 2017 sur Saint of the Lost Souls).
Malheureusement cela ne suffira pas à sauver l'album de ce demi-naufrage. Autre petit bémol au niveau des guitares qui me semblent beaucoup moins Heavy et présentes que sur les précédentes réalisations du groupe.

Autant être clair tout de suite, l’écoute de ce disque dans son intégralité s’est révélé une épreuve relativement ardue pour de nombreuses raisons. Primo la production (si l'on considère que la promotion de l'album ne m'est parvenue qu'en fichier numérique), s'avère assez brouillonne voire bâclée et à des années-lumière de ce à quoi nous avait habitué le groupe.
Secundo, la musique dans son ensemble est d'une désarmante banalité, les compositions manquent cruellement d'inspiration et d'accroche, ce qui donne à l'ensemble de l'album un côté assez désordonné pour ne pas dire bordélique. En effet, sur ce "New World – New Eyes" le groupe ne nous propose qu'un Hard Rock classique des années 80, sans saveur et sans âme, rappelant parfois Led Zeppelin, et Aerosmith, en témoigne le riff du titre éponyme, honteusement copié sur le Kashmir du dirigeable, ainsi que "The Chase" et ses cuivres du style "Dude (Looks Like à Lady)" le côté accrocheur et festif en moins. Des titres auxquels il manque cette flamme qui illuminait les albums de ces deux géants du Hard Rock.

Quant aux autres morceaux de l'opus, ils seront malheureusement du même acabit, ou presque, le groupe ne se reprenant qu'à de (trop) rares occasions. Des titres aussi stéréotypés que "The Both of Us", voire le groovy "Chemical Rush" sont la parfaite illustration d'un groupe en pilotage automatique complet, car tous bâtis sur les mêmes tempos, gimmicks et accords prévisibles. Même "Change (What's it Gonna Take)" qui pourtant débutait très bien par une intro de clavier FM à la "Pleasure Palace", pour finalement partir sur un mid tempo bâti sur un schéma de guitare électro-acoustique soutenu par un chant sans âme ainsi qu'un refrain fait d'incessants "Ho, ho ho!!!" empruntés à la pop musique, n'arrive pas à me convaincre.

Alors certes, il y a tout de même quelques bonnes choses sur ce disque, en particulier sur les morceaux les plus dynamiques, à commencer par les très Rock "On More" et "Summit" au rythme relevé et refrain dynamique qui ne vous quitte plus, mais aussi le mélodieux et très classique "Better Off Broken" ce qui j'avoue est assez maigre pour réussir à sauver cet opus du naufrage complet. Ce qui est d'autant plus navrant lorsque l'on arrive au groovy et répétitif "5 $ Bucks of Gasoline" qui aurait pu être presque parfait, s'il avait été chanté différemment et n'avait été coupé par ce break central qui vient de je ne sais où et qui vient ainsi gâcher définitivement l'étonnant solo de guitare exécuté par Jimi Bell.
Le pire sera atteint avec le mid-tempo "We're All That We Got" aux textes pauvres et chœurs poussifs ainsi que la très mièvre et dispensable ballade "Perfectly" au chant manquant cruellement de conviction et d'âme.

Au-delà d'une pochette et artwork, assez réussis et rappelant les armoiries de l'anecdotique Big Money (2011) en plus flamboyant, il sera difficile de retenir le moindre enthousiasme pour cet album qui manque cruellement d'accroche et de moments forts, mais surtout de tubes aux refrains facilement mémorisables dont le groupe s'était fait la spécialité depuis l'éponyme de 1988.
Le constat sera donc sans appel, l'album New World - New Eyes, s'il ne constitue pas un naufrage total, n'en demeure pas moins un demi-échec à mettre à l'actif du groupe House Of Lords.

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
ELECTRICMAN - 12 Juin 2020:

Après une 1ère écoute décevante, j'ai persévéré et pour le moment mon avis est moins sévère que le tien même si je te rejoins sur la production relativement moyenne et que l'inspiration ainsi que le dynamisme sont loin d'Indestructible. Mis à part "change", "perfectly" et "we're all that we got" rien ne me dérange vraiment. A confirmer avec le temps.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire