Mezmerize

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe System Of A Down
Nom de l'album Mezmerize
Type Album
Date de parution 16 Mai 2005
Enregistré à The Mansion
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album1294

Tracklist

1.
 Intro / Soldier Side
 01:03
2.
 B.Y.O.B.
 04:15
3.
 Revenga
 03:48
4.
 Cigaro
 02:11
5.
 Radio / Video
 04:09
6.
 This Cocaine Makes Me Feel Like I'm on This Song
 02:08
7.
 Violent Pornography
 03:31
8.
 Question !
 03:20
9.
 Sad Statue
 03:25
10.
 Old School Hollywood
 02:56
11.
 Lost in Hollywood
 05:20

Durée totale : 36:06


Chronique @ MercuryShadow

11 Juin 2005
Attendus au tournant, les System of a Down? Assurément, surtout après trois albums aussi riches que variés qui avaient obtenu un succès critique et public tout-à-fait mérité, et avec lesquels ils avaient posé les bases de leur métal particulier, mélodique et barré. Comment, dès lors, proposer quelque chose de neuf, et éviter le piège de la redite?
Contraint de se réinventer, le quatuor américano-arménien n'a pas démérité et nous livre aujourd'hui "Mesmerize", première offrande de l'année, le second volet, "Hypnotize", étant attendu pour les fêtes. Ce disque, quoique court (37 minutes), couvre un spectre musical d'une richesse après laquelle 90% des groupes passent toute leur carrière à courir. La variété de styles passés en revue laisse pantois: métal bien sûr, mais aussi funk ("Radio/Video"), reggae sous acides ("Old school Hollywood"), rock mélancolique ("Question"), on en passe et des meilleures.
Ce disque, oeuvre presque intégralement due au fantasque guitariste Daron Malakian, bénéfécie de la production impeccable du réputé Rick Rubin, qui lui a donné un son de gratte à la fois rond et acéré, et qui a su trouver l'équilibre parfait entre les quatre musiciens. C'est bien simple, on entend tous les instruments, sans que jamais l'un prenne le pas sur l'autre.
S'il se fait souvent vindicatif (les paroles de "B.Y.O.B." valent le détour), la tonalité de l'ensemble s'empreint d'une mélancolie au vitriol lorsque arrive la seconde moitié de l'album, qui se clôt sur une ballade touchante ("Lost in Hollywood") où Malakian nous fait part du bien qu'il pense d'Hollywood (doux euphémisme) sur fond de guitares éthérées.
"Mesmerize" est donc un disque d'une densité rare, qui surprend sans cesse l'auditeur et démontre tout le talent de compositeurs comme de musiciens d'un groupe qui, s'il nous livre un "Hypnotize" à la hauteur, prendra sa place aux côtés des plus grands.

12 Commentaires

6 J'aime

Partager

Lamikawet - 07 Août 2011: Cet album est tout simplement énooorme ! Je trouve de plus qu'ils ne se sont pas du tout calmés sur cet album, mais on sent une musique plus maîtrisée et plus variée qu'auparavant
 
EvaM - 25 Août 2011: J'adore, j'adhère.
orionzeden - 15 Octobre 2011: Je trouve qu'ils n'ont sorti vraiment que des bons albums.Le premier était peut être un peu aggressif et experimental, comparé à celui la et son frère (presque ) jumeau mais ils n'ont pas,perdu en originalité et en efficacité.
Il me semble que le groupe s'est séparé puis reconstitué depuis, j'éspère,qu'ils vont en sortir d'autres bientot.
Albireo - 09 Mai 2014: Exceptionnel ! Que des compos réussies, inspirées ; de vraies tueries ! La fin de l'album est plus aventureuse, moins puissante sur la forme, mais, au lieu d'endormir l'album, lui donne au contraire une couleur différente tout aussi intéressante ! Du génie !


Seule ombre : Daron en fait trop au niveau du chant, et est souvent agaçant, à la limite de gâcher certaines chansons. De plus, il faut qu'il comprenne qu'il ne tient pas la comparaison avec l'organe magnifique de Serj et qu'il devrait se limiter à quelques interventions maîtrisées avec plus-value...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ guardian

17 Juin 2005
Ce nom à de quoi donner des boutons ! Dans la série « groupe pour jeunes ados rebelles à sac eastpack » je demande System of a Down. Pourtant il faut bien avouer qu’à force de creuser…

Très largement déçu par leur album Steal This Album, je n’attendais plus de ce groupe exposé à un tel succès. Pourtant force est d’avouer que ce Mezmerize est tout simplement une merveille !
D’entrée on comprend qu’on ne s’est pas trompé d’album et après une courte intro « B.Y.O.B.» donne le ton. C’est un véritable best-of de tout ce que SOAD a fait de mieux jusqu’à présent qui nous est offert. Véritable mélange entre la puissance de SOAD, les mélodies de Toxicity et la rapidité de STA, Mezmerize du haut de ses 11 titres met les choses aux points.
On retrouve dans cette gallette pas moins que la moitié des groupes de référence en tant qu’influence. Parfois Faith No More, d’autre où l’on pense à Iron Maiden via certains riffs, ou même Black Sabbath par moment… le tout boosté à la sauce moderne avec un son typiquement systèmien.
Varié et efficace on ne voit pas passer les titres enchaînés d ‘une telle façon qu’on ne sens pas les coupures ; à un tel point que lorsqu’on regarde à quelle chanson on en est, l’album se termine. 36 minutes ! Ca peut paraître court, mais on a largement le temps de prendre notre dose.
En plus de cela Daron chante sur la totalité des titres de l’album et le duo des voix rend vraiment très bien. Comme si ça ne suffisait pas, au bout d’une écoute on connaît déjà les refrain par cœur et on ne peut s’empêcher de se repasser une nouvelle fois ce petit cd. La définition même de l’efficacité.
Que dire de plus si ce n’est que « Cigaro », « Violent Pornography » , « Revenga » sont tous simplement les meilleurs titres que le groupe n’ait jamais écris et qu’avec ce Mezmerize, les Arménien nous délivre sans conteste leur meilleur album à ce jour…

Néo métal? Les SOAD le sont assurément ! Mais plus que ça, ils sont devenu les chefs de file de la nouvelle génération et balance aujourd’hui leur galette la plus abouti qui prouve bien qu’on pourra compter sur eux encore un petit moment. Qui a dit que le groupe ne méritait pas sa place en tête d’affiche au Graspop ? En tout cas ceux à qui ça ne plait pas devront faire avec car on a là assurément un très grand groupe. Respect messieurs !!

2 Commentaires

2 J'aime

Partager
Trashking - 21 Septembre 2007: Album trop court mais la qualité est là et c'est ce qui compte.
 
Gtonnerre - 11 Novembre 2007: Tout a fait d'accord, des chansons travaillées et les voix de Serj et de Daron, tout simplement sublime.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ guitarboss25

02 Août 2006
System of a Down arrive maintenant en force avec le double album Mezmerize/Hypnotise. Après quelques années d'absente, le quator revient avec leur tournant qui est plutôt intéressant au niveau musical. On a d'abord à faire à la première partie du double album, Mezmerize.
Voilà une nouveauté pour le groupe, l'album commence par une intro. Soldier Side lance Mezmerize, et par la même occasion le double CD. On sent déjà l'évolution du groupe. Le morceau est composé entièrement de sons clean pour la guitare, et Daron s'occupe de presque toutes les parties de chant. Décidément, c'est l'homme qui prend les choses en main.
Les choses sérieuses commencent désormais avec B.Y.O.B. (Bring Your Own Bombs). C'est le premier single issu de l'opus. C'est un morceau vraiment efficace pour donner envie d'acheter le CD (ou plutôt de se jeter dessus). On commence par une petite intro par la guitare munie d'un son bien trash. Daron donne un cri pour lancer la chanson. Puis le couplet commence lorsqu'il demande haut et fort "Why do they always send the poor?" (pourquoi ils envoient toujours les pauvres). Les paroles sont totalement opposées à la guerre et aux manières de Bush. Serj chante le couplet assez long, mais dans un rythme accrocheur, pour arriver à ce fameux refrain. Il n'y a pas plus efficace comme refrain. Les accords changent sans arrêt, et Serj et Daron chantent en coeur les vers de ce refrain. Et puis les choses se renchaînent pour arriver aux hurlements de Daron qui montre bien sa colère envers la bêtise humaine et de la guerre. C'est un excellent morceau, rien d'autre à dire.
Le morceau suivant s'appelle Revenge. On sent encore la maturité des musiciens. Ici encore le refrain est efficace, le reste de la chanson aussi. Après, c'est un morceau qui ressemble pas mal à ceux des précédents albums : Cigaro. Il me fait penser au néo métal des CD parus avant parce qu'il est basé sur le principe de composition d'avant, mais la qualité de leur nouvelle musique reste dans ce morceau.
C'est en n°5 qu'une surprise arrive. Radio/Video n’est pas un morceau comme les autres. C’est tout d’abord une bonne expérience instrumentale puisque l’utilisation du clavier est là mise en valeur. On trouve encore la même qualité de jeu de Daron, mais la permutation des voix des deux chanteurs est encore plus exploitée. Il y a un contre-chant entre Serj et Daron, ce qui donne une incroyable qualité musicale. Sinon, le morceau fait un peu penser aux origines des membres du groupe (orientales).
Le morceau suivant s’appelle This Cocaine Makes Me Feel Like I’m On This Song. Pour une fois c’est une chanson qui sort un peu de leur style. Elle paraît plus rock que les autres. Ensuite, c’est une chanson dont le titre paraît plutôt effrayant : Violent Pornography. Pourtant c’est un morceau comme les autres, mais tout de même excellent.
La chanson n°8 est le second single issu de Mezmerize. Il en vaut la peine ! C’est un des rares morceaux de System of a Down avec de la guitare acoustique. Elle fait le thème de départ, pour laisser place à la guitare électrique bien dure. Le couplet est plutôt calme. Le refrain, quant à lui, a une très bonne ambiance atmosphérique, au point que Shavo, le bassiste qui a réalisé le clip, s’est inspiré d’un des ces rêves.
Sad Statue arrive juste après. Ce n’est pas un single mais j’adore ce morceau. Les accords s’enchaînent très rapidement dans le couplet et dans les passages qui servent de pont. Le refrain est excellent. Pour une fois c’est la voix de Serj Tankian qui est en avant.
En n°10, c’est Old School Hollywood. La chanson est un peu electro et joyeuse aussi. Le clavier est encore bien utilisé. C’est un très beau morceau. Il est maintenant temps d’arriver à bout de l’album, ce qui est fait avec classe. La chanson finale s’appelle Lost In Hollywood. Il n’y a aucun effet de saturation. On laisse place aux mélodie. Ce morceau me fait penser à un certain Starway To Heaven de Led Zepplin. La voix de Daron sonne un peu de la même façon. Il manque plus que les arpèges. On ne pouvait mieux finir un tel album, c’est magnifique.
Voilà la première partie du double album Mezmerize/Hypnotise. On peut observer une meilleure maturité des musiciens. Le chant est beaucoup plus exploité et le clavier fait quelques apparitions.

2 Commentaires

6 J'aime

Partager
rockyouaxel - 27 Août 2013: Merci, mais la faute sur Led Zeppelin au dernier paragraphe fait tâche ;-)
illarsen - 31 Janvier 2014: Beaucoups d'inconcidération pour un des meilleurs groupes qui soit, encore mieux que ça.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de System Of A Down