Kult Des Hasses

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Acheron (USA)
Nom de l'album Kult Des Hasses
Type Album
Date de parution 27 Fevrier 2014
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album55

Tracklist

1. Daemonum Lux 07:58
2. Satan Holds Dominion 05:06
3. Raptured to Divine Perversion 06:11
4. Jesus Wept (Again and Again) 05:58
5. Thy Father Suicide 05:23
6. Misanthropic Race 06:49
7. Whores and Harlots 05:59
8. Asphyxiation (Hands of God) 04:38
9. Concubina do Diabo 04:01
10. Devil's Black Blood 04:23
Total playing time 56:26

Chronique @ BEERGRINDER

12 Mars 2014

The satanist

Groupe US culte de l’underground, Acheron déverse son Death Metal rampant et démoniaque depuis 1988 sans vraiment réussir à s’imposer parmi les ténors du genre, contrairement à d’autres groupes sataniques de leur génération tels Deicide, Vital Remains ou Incantation qui ont depuis longtemps mis le monde à leurs pieds. D’ailleurs après le pourtant excellent The Final Conflict: Last Days of God et le split qui a suivit, on pensait que les carottes étaient cuites. C’était sans compter sur la volonté de fer de Vincent Crowley qui remet la machine en route après seulement quelques mois d’inactivité, retour enfin concrétisé par ce nouvel album Kult Des Hasses (2014).

Pour ce qui est de l’ambiance, la pochette met parfaitement en appétit avec ces vierges exhibant fièrement leurs généreux attributs à un serviteur maléfique destiné à récolter leur sang. Vous voilà désormais dans la position de ces catins sataniques : consentants pour vous offrir corps et âme au malin qui guide chaque instant de ce disque.
Depuis The Final Conflict…, Acheron a considérablement étoffé sa production et musclé ses compositions, et ceci est aussi profitable à Kult Des Hasses (merci Dan Swanö), Daemonum Lux s’imposant d’entrée avec ses mid tempo implacables, mais également des plans écrasants avec tapis de doubles pédales (5 : 33 – 6 : 22) qui semblent toutes droites sorties de chez Incantation, pas très étonnant étant donné que le marteleur ici n’est autre que Kyle Severn. Satan Holds Dominion est encore plus clairement orienté du côté de la bande de John mc Entee, avec les premières minutes du morceau qui ne dépareilleraient pas sur The Infernal Storm, avant que le riffing de Art Taylor ne se fasse plus martial et hypnotique pendant les imprécations narratives de Vincent Crowley, le tout avec de courts soli de haute qualité.

Certains titres comme Raptured to Divine Perversion mettent davantage l’accent sur un côté conjointement atmosphérique et occulte, avec pour cela quelques arpèges et mélodies jamais mielleuses. Comme à l’accoutumé les chansons sont longues et naviguent allègrement entre cinq et sept minutes, mais là où le trio a pu parfois lasser par le passé, ils en tirent avantage en développant des titres à tiroirs où agressivité, puissance et occultisme sont distillés à doses variables suivant les passages. A noter aussi que de nombreux invités sont crédités ici au chant parmi lesquels les légendes mc Entee et Kam Lee.

Du pesant Whores and Harlots jusqu’au violent Satan Holds Dominion en passant par l’entêtant Concubina do Diablo, aucune faute de goût à signaler sur ce disque, Devil’s Black Blood montre même des racines rock’n’roll tel Motörhead qui jouerait du Death Metal. Eventuellement on peut se demander si le disque n’est pas un peu long, 56 minutes c’est beaucoup pour un album de Death Metal, mais Satan avec son intelligence diabolique leur a soufflé de s’arrêter juste à temps…

Peut-être la signature chez Listenable Records va t-elle permettre au combo du charismatique bassiste chanteur de passer un palier et d’être enfin reconnu parmi les têtes de proue du Metal extrême, avec Vanquish in Vengeance (Incantation) en 2012 et Contra Rationem (Centurian) en 2013, le label s’arrange toujours pour placer des disques dans les meilleurs sorties de l’année, alors pourquoi pas Kult Des Hasses en 2014 ? Après l’engouement suscité par Culte Des Boules*, on serait dans une certaine logique…
Plus sérieusement, ceux qui apprécient les productions récentes de Goreaphobia, Incantation par certaines facettes ou tout simplement l’album précédent de Acheron seront très certainement emballés par cette offrande inspirée par Satan lui même.

*Surnom familier donné par des fans français au groupe de Black Metal polonais Culte Des Ghoules.

BG

11 Commentaires

16 J'aime

Partager

Armel_Avry - 25 Mars 2014: Merci pour la chronique qui m'a fait découvrir le groupe et hop achat direct par la suite.
LeBlaireau - 27 Avril 2014: Bon album, riffs accrocheurs, certains titres excellents,(je pense surtout à Raptured to divine perversion, à Jesus Wept et Thy Father suicide). Mais la longueur excessive de 56 minutes, obscurcit légèrement ma note.
LeBlaireau - 27 Avril 2014: J'ai omit d'avouer que les solos sont travaillés et tuent sévère.
Fabien - 26 Janvier 2015: Malgré quelques petites longueurs, Kult des Hasses se hisse à mon humble avis parmi les meilleurs rituels d’Acheron aux côtés de Those Who Have Risen de 1998. Le groupe de Vincent Crowley devient plus nerveux depuis son précédent album et retrouve l’inspiration, pour nous livrer à ce jour, sur une recette traditionnelle farcie de leads de qualité, quelques-uns de ses meilleurs morceaux tels que Divine Perversion, Misanthropic Race et Asphyxiation, que j’écoute en boucle sur les genoux. Fabien.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire