Keçkispasse

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Pleymo
Nom de l'album Keçkispasse
Type Album
Date de parution 1999
Labels Epic Records
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album148

Tracklist

Re-Issue in 2002 by Epic Records with a different tracklist.
ORIGINAL TRACKLIST
1. Yallah
2. Blöhm
3. Frakasse Smala
4. Siliclone Liquid
5. Nawak
6. Porn
7. K-ra
8. Cosmic Gros Pluck
9. Bigquick
10. Soukaripa
11. T.N.
12. Vost
TRACKLIST (RE-ISSUE 2002)
1. Yallah
2. Blöhm
3. Frakasse Smala
4. Siliclone Liquid
5. Nawak
6. Porn
7. K-ra
8. Cosmic Gros Pluck
9. Bigquick
10. Soukaripa
11. T.N.
12. Millesime Team
13. Vost

Chronique @ NeoBaBa

14 Janvier 2009
A l'aube du nouveau millénaire, le neo-métal est à son apogée. Les succès d'albums tels que Issues, Significant other, de Around the fur ou encore de Home propulsèrent ce nouveau genre de manière phénoménale, le rendant populaire même auprès de gens n'écoutant pas habituellement de métal. La france non plus n'est pas en reste. Quelques groupes tels que Watcha, précurseur du neo en france, Artsonic ou Enhancer pointent le bout de leur nez. Mais l'année 1999 voit surtout l'avènement d'un petit groupe parisien de fusion sauce neo-métal. Un certain Pleymo...

Un an après avoir sorti une démo de 4 titres sur laquelle on pouvait trouver Porn ou Nawak entre autres (et que l'on retrouve dans cet album d'ailleurs), le petit groupe qu'était alors Pleymo se décide à sortir un véritable 1er album. Un 1er album qui s'avère être une véritable tuerie, malgré tous ce que les détracteurs pourront dire...

Des guitares lourdes et massives à la Korn, une batterie sauce slipknot et un rappeur à la fred Durst en moins soulant (quoique...). Mais surtout, ce qui surprend dans cette première production (et ce qui les différencie de leurs ainés américains), c'est tout d'abord l'éclectisme de l'album. On peut ainsi entendre des passages jazzy (frakasse smala...), un peu de trip-hop (Bigquick), voire de l'éléctro pure et dure (Yallah, silicone liquid) et le tout très bien accommodé à la sauce neo-métal du groupe... Ainsi, même si l'intro du CD peut sembler déroutante avec son intro techno, on bascule trés vite (et heureusement) vers du gros son bien brutal accompagné d'hurlements bien virils, miam !

Ensuite, le coté festif à la mano negra est très appréciable (cf Soukaripa). Pleymo ne se prends pas vraiment au sérieux, et les paroles s'en ressentent, les textes ressemblant plus à des délires entre potes qu'autre chose. Et à vrai dire, c'est tant mieux ! Ce n'est pas du Gronibard, mais les paroles sont assez trippantes. Un groupe qui ne se prend pas au sérieux tout en faisant de la bonne musique, quoi demander de plus ?

Mais la pièce maitresse du groupe, du moins sur ce disque car par la suite, la "pièce maitresse" en question aura tendance à s'effacer, c'est Benoit, un bassiste funky au jeu influencé par Les Claypools. Des lignes de basse donc excellentes, assurées par un musicien vraiment talentueux. Son jeu slappé et funky caractérisant Pleymo et lui donnant une forte identité. Merci Benoit !

Alors, album parfait ? Ben non, pas vraiment en fait. On pourrait reprocher le fait que les paroles ne soient compréhensibles qu'au bout de la cinquantième fois, malgré le fait que Kemar chante en francais. Le DJ est quelquefois assez énervant avec ses scratchs déplacés. Mais surtout, le gros point noir du CD est la chanson Millésime team, chanson rap/R'n'B pur et dure mais vraiment insupportable et qui n'a rien à foutre là !! Bref, une chanson à oublier. Mais sinon, nous avons là une belle galette, à des années lumière de "Rock" et son pseudo-métal à la Kyo. Incontestablement, le meilleur album des 6 parisiens de Pleymo...

4 Commentaires

6 J'aime

Partager
dying - 14 Janvier 2009: Je suis pas trop branché Neo mais là cette album est comme tu le dit une tuerie,super chronique.
the_chi - 19 Novembre 2010: bien d'accord pour la basse, ceci dit on la retrouve pa mal sur le dernier album, et c un peu abusé de dire que "rock" c du kyo, si t'écoute bien tout l'album quoi
Iko_O - 07 Mars 2011: Chronique trop subjective à mon gout, même beaucoup trop.

Cela dit, un des premiers albums que je me suis acheté à mes 12 ans, bons souvenir bien qu'aujourd'hui je suis totalement incapable d'apprécier le french fusion, les paroles française me sortant littéralement des oreilles.
PoCBnui - 11 Juillet 2014: Un tout bon album, c'est vrai. Mais je préfère la puissance de l'Episode 2 quand même, malgré la basse monstrueuse de cet opus, c'est totalement juste de mettre en avant ce point :D
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire