Alphabet Prison

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe Pleymo
Nom de l'album Alphabet Prison
Type Album
Date de parution 09 Octobre 2006
Labels Virgin
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album131

Tracklist

1. Vanité
2. Adrénaline
3. Galaxie Autarcique
4. Sept
5. 4 A.M Roppongi
6. Block Out
7. Phantom
8. Un Parfum Nommé 16 Ans
9. Zephir
10. Je Regrette
11. L'instinct et l'Envie
12. Le Nouveau Monde
13. Qu'Est Qu'Il Nous Restera

Chronique @ Kovalsky51

04 Avril 2009
Pleymo faisait partie de ces groupes dont je n'ai jamais compris le succès. Et pourtant c'est pas faute d'avoir commencé a écouter du métal en pleine période où le groupe était au firmament d'une gloire plus due à sa prétention qu'à ses qualités musicales. Donc deux albums de Néo Metal qui, s'ils n'étaient pas exceptionnels, avaient le mérite de défourailler, un album que Kyo aurait pu sortir, les parisiens ont offert comme chant du cygne un album visiblement prévu pour ratisser large.

En effet, pour tout ado de 13 ans en pleine rébellion et découvrant son corps, cet album semble à même de faire péter plus d'un bouton d'acné (le blanc qui fait des traces sur la glace). Pour les autres, c'est une fantastique occasion de découvrir l'improbable fusion entre l'Emo, le Rock pour midinette, le Metal, le Hardcore (zéphyr) et le tout en langue de Molière s'il vous plait! Bref, Pleymo toujours à la pointe de ce qui fait vibrer nos chères têtes blondes est en plus allé tourner son clip aux États-Unis afin de nous donner l'illusion d'un groupe au statut international.

Les 3/4 des chansons pourraient très bien figurer dans un album de Kyo, d'ailleurs c'est impressionnant l'application du chanteur à nous offrir un timbre de voix aux similitudes effarantes. Les paroles sont bien prétentieuses (pour changer) mais surtout chantées avec un accent venu d'ailleurs (me demandez pas d'où, j'en ai aucune idée). Musicalement, c'est basique et les plans de gratte peuvent se retrouver dans pas mal d'albums de groupes de Néo US. Il y a bien deux morceaux plus violents mais il est drôle de voir que, comparé à des morceaux de groupes tels que l'Esprit Du Clan, ils apparaissent au final juste un peu criards. En fait, je pense que cette violence qu'ils paraissent avoir vient du reste d'un album mou au possible.

A sauver, qu'y a t'il ? Un son très propre qui colle bien à cette musique pompière et un artwork plutôt sympa. Pour le reste, je vous le conseille si vous voulez vous tripper devant la glace à pasticher un chanteur Emo. Depuis, le groupe n'est plus mais nous laisse là un bon best-of de ce qu'il avait fait de pire dans ses trois albums précédents. Sans doute leur album le plus homogène, mais pour sûr, leur plus beau pétard mouillé!

5 Commentaires

6 J'aime

Partager

NeoBaBa - 15 Avril 2009: Groupe infâme. Comme tu y va ! Allons, allons, Pleymo n'est certes pas un excellent groupe, et cet album n'est surement pas leur meilleur ( certainement pas ), mais cet album n'est pas non plus à jeter. On a quand même droit à des titres comme Zephyr, Sept, Blockout... qui ont le mérite de bien nous faire secouer la tête. Et même si d'atres morceaux ( tels que Je Regrette, Adrénaline ) sont bien moins inspirés, Pleymo n'a jamais eu d'autres ambitions que de faire headbanguer son public. Et pour nous faire headbanguer, eh bien, je trouve que c'est plutôt réussi.

Ceci dit, il est vrai que je préfèe largement leur premier album ( que je vous conseille à tous les deux d'ailleurs, c'est pas du death, ni du black, mais ça reste sympa à écouter ). Et merci quand même pour la chronique.
Kovalsky51 - 17 Avril 2009: t'inquiètes pas j'ai tout écouté de pleymo et je connais le premier... mais j'arrive pas a rentrer dedans a cause du chant que je trouve vraiment bizarre...

C'est pas du death certes mais ca reste très bourrin au demeurant lol!
Celldweller55 - 21 Août 2010: Pleymo j'ai tout écouté et je n'ai retenu que le titre "Compact"
khoma - 29 Juin 2011: Pleymo est un groupe de scène, les albums sont bon sauf Rock qui ma vraiment deçu. Pour vraiment apprécier leurs musique il fallait les voir en concert où là on prend vraiment un claque, pour les avoir vu 3fois en concert je peux vous dire qu'ils envoient du lourd
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ taylor13

25 Juin 2007
"Alphabet Prison" est le 4eme album studio de Pleymo, une fois de plus il s'agit d'un "concept album". Celui-ci semble plus abouti car un dizaine de titres sur 13 sont adaptés du concept.
Mark Maggiori (chant) nous conte la vie d'"Helmet Boy", un garçon perturbant et perturbé.

Le titre "Vanité" est ouvert par Fred Ceraudo (batterie) qui donne la teinte dans une intro de batterie. Le groupe revient et il a l'air assez énervé. Ce titre est une bonne alchimie de tout ce qu'a fait Pleymo jusqu'alors: les couplets sont dans la veine de "Keçkispasse" et "Medecine Cake". Le refrain lui est plus "Rock".
"Adrenaline", le 1er single est en rapport direct avec le concept album, il parle des aventures d'"Helmet Boy". Le son surprend au début mais il colle finalement bien avec le texte. Ce son, qui est à peu près le même tout au long de l'album, est plus "roots" (les lignes de basse sont plus présentes), mais il reste toujours bien léché. Trop "Fm" diront certains...
"Galaxie Autarcique" est directement liée avec "Adrenaline" puisque il n'y a pas de blanc entre les deux. Le couplet est chanté, l'expérience "Rock" a fait son effet.
"Sept" est ma chanson préférée, elle est très surprenante et efficace. Toujours en rapport avec "Helmet Boy" et donc avec "Vanité".
"4 A.M. Roppongi" est entamée avec des voix japonaises en guise d'introduction. On connait bien l'engouement de Pleymo pour le Japon (et inversement). Cette chanson dont le seul bémol est de ne pas être dans l'esprit du concept album est hyper mélodique, le couplet et le refrain sont chantés. Les paroles sont biens écrites: Mark se balade dans un quartier de Tokyo (Roppongi) toute la nuit et finalement se fond avec.
"Blockout" est l'un des titres les plus violents de cet album, une véritable tuerie en concert.
"Phantom" est un univers feutré mais presque chaotique, pourtant le refrain plane dans nos oreilles. Un écho à "Rock" surement.
Dans "Un Parfum Nommé 16 Ans" le chant de Mark rappelle bizarrement celui de Chino Moreno. Il s'agit d'une ode à l'adolescence. Mark nous conte là une part de sa jeunesse et celle d"Helmet Boy".
"Zephyr" est le titre le plus violent de cet album. D'où viennent ces influences que les Pleymo n'avaient pas avant? La voie est ouverte pour des prochains titres de cette trempe.
"Je Regrette" est dans la lignée directe d'une "Galaxie Autarcique" ou d'un "Phantom". Cette chanson est prenante au refrain mais sure et calme. Elle est également en rapport avec le concept album.
"L'Instict et L'Envie" démarre un peu plus fort, cette chanson parle des problèmes personnels de Mark, notamment au niveau des ses inspirations artistiques.
"Le Nouveau Monde" est le titre le plus long de l'album (6'06). Il est lancé sur les chapeaux de roue. Les paroles sont anti-amérique mais aussi anti-islamiques, Mark pose là des questions qui selon lui, indiscutablement, aboutiraient à une 3eme guerre mondiale. *
"Qu'Est-ce Qu'Il Nous Restera?" est une grosse surprise de la part de Pleymo car elle est entièrement acoustique. Elle peut sembler un peu pompeuse au début mais elle a son charme. Mark a par moments un chant proche de celui de Kyo (dommage). A la fin de celle-ci le disque se termine tout doucement par des rires d'enfants.

C'est album est un tournant pour le groupe qui touche à un petit peu à tout dans ce disque, qui au final s'avère être un bon panorama de leur savoir-faire.
L'album pourtant conserve un peu trop les attraits de son prédécesseur, et manque de passages dignes de "Medecine Cake". Il est surement trop produit et les titres manquent de rage, mais pas de sincérité.
Pleymo ne dit pas franchement ce qu'il pense et cela peut agacer mais avec le complément dvd et la nouvelle écrite par Mark c'est certainement leur meilleur concept-album.

1 Commentaire

4 J'aime

Partager
NeoBaBa - 08 Fevrier 2009: Bien que je ne pense pas que ce soit le meilleur album des parisiens, c'est certainement le plus mature et le plus abouti. Merci pour la chronique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire