Itse

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ajattara
Nom de l'album Itse
Type Album
Date de parution 23 Mars 2001
Style MusicalBlack Atmosphérique
Membres possèdant cet album49

Tracklist

1. Yhdeksäs 04:45
2. Verivalta 03:57
3. Musta Aurinko 03:24
4. Kuolevan Rukous 03:37
5. Ägräs 04:16
6. Murhamiesi 03:59
7. Tulessa 03:06
8. Manan Lapset 04:50
9. Rajan Takaa 03:45
10. Vihan Musta Tanssi 02:27
Total playing time 38:06

Chronique @ Paganwinter

26 Mars 2010
Itse, premier méfait d’un groupe connu, peu connu ou alors carrément oublié pour certains. Déjà 6 albums au palmarès pour les finlandais de Ajattara et lorsque l’on parle de Metal finlandais, personne ou peu de personne pense d’emblée a ce groupe plutôt particulier. Ceux-ci exerce en fait dans un registre orienté vers l’atmosphérique, le black atmosphérique, tout ça sous l’influence indéniable du bon vieux Death Metal, à leur manière. Dire que ce groupe a fait, durant sa carrière, des prouesses ne serait pas très franc et en tout les cas pas dignes d’un critique digne d’intérêt, mais le groupe possède tout de même un timbre qui éveille l’attention.

Pour commencer, je tiens à dire que Itse, bien qu’il s’agisse d’un premier disque, n’a pas à rougir devant ses petits frères, contrairement à bien d’autres. L’homogénéité fait partie intégrante du concept que veut faire passer Ajattara aux travers de ses productions. Les albums, tout comme les morceaux les composants, n’échappent pas à la règle. Ce que je veux dire, c’est que, mis à part le dernier né, Noitumaa, qui tient plus ou moins du n’importe quoi, les albums de combo se distingue par une ressemblance quasi rigoureuse.

La musique de Ajattara se compose, en ne parlant que de Itse, de peu d’éléments qui sont les suivants. Des grattes au son lourd et linéaire s’orientant plutôt vers des productions Death ou alors certaines mélodies, en fond, lorgnant vers le Black scandinave mais sur un rythme plus lent. Des percussions marquée et qui rythme avec force (mid-tempo) les morceaux. Un clavier atmosphérique, discret en très bien mixé, qui ne se permet malheureusement pas encore des folies. Des vocaux intéressants tout à fait traditionnel ainsi que d’une basse très fortement mise en avant. Cela résume l’instrumentalisation du groupe pour l’enregistrement du disque. Itse reste alors en totalité un album lent, rythmé par l’ensemble des instruments du manière très sobre. On pourrait alors dire que ça sent l’arnaque, mais non, pas vraiment. A vrai dire, je me suis plutôt pris au jeu. Non pas que l’album m’a fait sortir de ma torpeur, non, mais plutôt que l’ensemble n’est aucunement désagréable. Disons simplement que Itse est un album très facile d’accès, à la fois entraînant et répétitif, sans parler de son côté plutôt amorphe.

Autre caractéristique propre au groupe, l’album ne dur que 38 minutes et il n’est aucunement leur moins long. En vérité, Ajattara n’a jamais pondu du disque durant plus de 40 petites minutes, ce que je considère comme un défaut. Peut-on alors y voir un certain laxisme ?

Digne d’intérêt n’est alors pas la définition que je collerai à Itse. J’en parlerai plutôt comme d’une tentative concise, qui il faut le croire, à dû plaire aux membres du groupe puisqu’ils ont remis ça à de multiples reprise. Question livret, c’est très maigre, à l’image des inspirations musicales. Je mentionne également que Ajattara est un groupe qui utilise exclusivement la lange finlandaise, autant dire une langue que l’on est pas près de comprendre.

Si cela vous intéresse, tenté votre chance. Moi, j’ai eu la chance de pouvoir acquérir le lot complet de leur album en une prise, pour un prix raisonnable, et même si certains sont plutôt bons (Thyhjyys ou Äpäre), Ajattara n’est pas vraiment un groupe que l’on peu qualifier d’un quelconque adjectif du genre précurseur. C’est même plutôt d’un traditionalisme étonnant. Certains morceaux vous ferons, sur le moment, taper du pied, mais pour moi, ça s’arrête là. Affaire à suivre avec Kuolema.

Paganwinter

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
AmonAbbath - 26 Mars 2010: J'ai plusieurs de leurs albums, dont Itse que je n'ai pas encore écouté. J'aime beaucoup leur son. Je les avais découverts avec Tyhjyys, que je trouve excellent, et j'aime aussi beaucoup Apäre (je suis donc sur la même longueur d'onde que toi).

Bizarrement, le groupe ne s'est pas forgé une identité propre, mais on reconnaît très rapidement leur patte une fois qu'on est familiarisé.

En tous cas, le côté mid-tempo quasi groovy de leur Black Metal me plaît énormément, je suis content que quelqu'un ait pensé à chroniquer ces Finlandais.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire