Infra Versus Ultra

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Neurotech
Nom de l'album Infra Versus Ultra
Type Album
Date de parution 27 Octobre 2014
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album15

Tracklist

1. (Infra) I
2. Atlas
3. The Longest Time
4. Unleashing the Dead
5. The Act of Forgiveness
6. (Versus) You
7. Sacrifice
8. Transcendental
9. When the Night Falls
10. (Ultra) Us

Chronique @ Matai

25 Octobre 2014

Un Neurotech renaissant et transcendant

Depuis la sortie d’ « Antagonist » en 2011, Neurotech montre qu’il est capable de créer tout un univers, un univers qui ne cesse de s’étendre et de changer de couleurs. Son maître à penser Wulf développe au fur et à mesure ses compétences et introduit de multiples mondes et dimensions parallèles au sein de ses albums et compositions, si bien que l’auditeur peut à la fois s’engouffrer dans des passages tantôt agressifs, tantôt atmosphériques, tantôt émotifs. Un panel d’éléments s’offre à nous que ce soit sur « Blue Screen Planet », l’EP épique, ou le big album « The Decipher Volumes ». Cette année on dépasse carrément les limites de l’imaginable avec « Infra Versus Ultra » qui repousse les frontières encore plus loin.

C’est une explosion de sons, de sensations et d’atmosphères que nous propose Wulf sur ce nouvel album. Le jeune homme s’est trouvé de nouvelles attirances et n’est plus aussi réservé qu’autrefois. Il ne se cache plus derrière un chant agressif et saturé et ose cette fois-ci nous faire entendre sa voix. Tous les morceaux sont chantés en clair, et même si certains effets se superposent à son timbre très serein, la surprise est là. Et ça fonctionne.

Même si « (Ultra) Us » et « (Infra) I », très atmosphériques, auraient pu figurer sur le deuxième volume des Decipher, ils mélangent éléments organiques et éléments synthétiques et pourraient très bien figurer sur une BO de films futuristes. « Atlas » brise cette sérénité avec un rythme dynamique, plutôt rapide comparé à ce que Neurotech a l’habitude de faire. Ici, nous avons à faire à un brillant mélange de cyber metal, de new wave, d’ambient et de sympho, où les guitares, plus agressives qu’à l’accoutumer, ont autant leur place que les claviers et les samples. Le piano, élément indispensable à la musique de Neurotech, nous guide vers les étoiles, au sommet des montagnes.

Chaque morceau est un univers à part entière, que ce soit le romantique « The Longest Time », l’efficace « Unleashing the Dead » boosté à l’adrénaline, entre couplets electro-cyber et refrains new wave qui font mouche, ou le dark « (Versus) You », resserrant sur nous son étreinte radioactive. Sans oublier un « Sacrifice » très danse et un « Transcendental » innovant, tranchant et atmosphérique à la fois.

La puissance des nappes de claviers peut rappeler Samael, l’énergie et la wave peuvent évoquer Sybreed, mais Neurotech a malgré tout son style, avec son côté romantique et sophistiqué ainsi que ses touches ambiantes et electro, et son piano bourré de reverb. « Infra Versus Ultra » est une pure réussite, sachant mélanger les genres avec brio, et sachant faire voyager l’auditeur au fin fond du cosmos. Les déçus des volumes Decipher se feront une grande joie avec ce « Infra Versus Ultra » aux multiples couleurs et émotions.

4 Commentaires

13 J'aime

Partager
Damus - 25 Octobre 2014: Tout à fait en accord avec ta chro ! J'ai jamais été déçu par Wulf et c'est pas cet album qui va me décevoir, c'est un petit bijou !
Hathore - 25 Octobre 2014: Merci pour cette chronique ! Avec autant d'éloge l'album doit vraiment cartonner, hâte de l'écouter !
Matai - 25 Octobre 2014: J'avais été déçue avec la série des Decipher qui ne m'avait pas emballée plus que ça, malgré quelques très bons morceaux. Mais là tous les titres sont de grosses tueries, avec leur empreinte....ne loupez pas "When the Night Falls" :-)
CrashingComet - 25 Octobre 2014: Merci pour la chronique! J'ai pré-commandé l'album, hâte de la sortie!

Wulf est quand même un putain de génie! :) Et puis Unleashing The Dead, déjà, elle est épique!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire