Hate Takes Its Form

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Dawn Of Demise
Nom de l'album Hate Takes Its Form
Type Album
Date de parution 20 Septembre 2007
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album26

Tracklist

1. Hate Takes Its Form
2. ...And Blood Will Flow
3. Degrading the Worthless
4. Within the Flesh
5. Intent to Kill
6. Impurity
7. Beyond Murder
8. Malice - Kill to Confor
9. Domestic Slaughte
10. Regain Our Masochist

Acheter cet album

Dawn Of Demise


Chronique @ tonio

12 Mars 2008
« Hate Takes Its Form » est l’album qui marque le grand retour de Scott Jensen, ancien hurleur de Infernal Torment, groupe qui a splitté après la sortie de l’excellent « Birthrate Zéro » en 1997. Je salive d’avance à l’idée d’écouter ce premier album de Dawn Of Demise

C’est bel et bien de death metal dont il s’agit, mais bien que les musiciens qui composent le groupe soient suédois, leur death lorgne beaucoup plus du côté de colosse U.S. tels que Suffocation ou Dying Fetus. On a donc droit à un mélange de parties très violentes et d’intermèdes plus lourds, le tout relevé par des soli propres et mélodiques et une double pédale très présente.

Dawn Of Demise ne se contente toutefois pas de reproduire à l’identique les groupes précités et incorpore à ses compos de fréquents passages plus actuels, c’est à dire des riffs saccadés qui approchent alors le groupe du deathcore, pas très loin de All Shall Perish par exemple. Heureusement ces breaks sont utilisés avec parcimonie.

N’empêche que au final, cet album, malgré de bonnes parties, tourne vite en rond et, comme c’est souvent le cas, donne l’impression d’être une formation, certes efficace, mais aux compos archi-entendues et prévisibles. Les rythmiques sont bonnes mais les riffs trop convenus, peu de parties font réellement tilt à l’oreille. Pour résumer, cet album manque de personnalité et frôle le zéro absolu question prise de risque. Quelques titres sont tout de même fort savoureux, tel "…And Blood Will Flow" ou "Malice - Kill To Confor".

Bref, en conclusion, Dawn Of Demise ne risque pas de faire parler beaucoup de lui avec ce premier album. Les musiciens sont compétents, habiles, j’attends donc de pied ferme une deuxième livraison plus captivante que ce trop lisse (malgré sa brutalité) « Hate Takes Itls Form » Groupe à surveiller en tout cas…


2 Commentaires

4 J'aime

Partager
eulmatt - 12 Mars 2008: Tiens ça fait plaisir de te croiser Antoine, on te voit plus beaucoup traîner par ici...
Pour revenir à ta chro, j'ai l'impression que l'effervescence actuelle de la scène death génère un paquet de nouveaux groupes à la fois solides mais pas toujours très inventifs.
C'est dur d'arriver à suivre d'ailleurs.
BEERGRINDER - 13 Mars 2008: Ouais, d'ailleurs moi je suis plus j'ai l'impression.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ neuroben

29 Juillet 2009
Révélés il y a de cela quelques temps par l’exceptionnelle qualité de leur démo And Blood Will Flow, les danois de Dawn Of Demise nous reviennent 2 ans plus tard avec leur premier album : Hate Take Its Form. Au menu du lourd, du très lourd même…

Revendiquant fièrement sa filiation directe au cultissime Suffocation, Dawn Of Demise nous délivre ici une monstrueuse démonstration de death-metal « à la new-yorkaise ». Si le premier titre pose d’emblée les bases du carnage à venir, c’est véritablement avec le second titre «…And Blood Will Flow» que les choses sérieuses commencent : intro de folie, montée en puissance orgasmique, growls inhumains, riffs écrasants et blasts meurtriers, tout y passe pour ce que je considère personnellement (et ceci n’engage donc que moi) comme l’un des meilleurs morceaux de death metal qu’il m’ait été donné d’entendre depuis un bon moment !

La suite est (presque) du même acabit, les guitares marteaux-pilons enchaînent les uppercuts tout en sachant intelligemment varier les tempos, tout comme la batterie qui sait également ralentir et ne se contente pas de blaster non-stop (ces derniers ce faisant même plutôt rares), la basse nous fait vriller les tympans (même si, petite déception, je la trouve plus en retrait que sur la démo) tandis que le grogneur de service Scott Jensen nous régale de son timbre tantôt grogné tantôt ultra guttural (certains growls feraient presque froid dans le dos).

Certes on pourra toujours chercher la petite bête et regretter le fait que l’ensemble des morceaux soit plus ou moins construit selon la même structure (en gros : intro qui bastonne, "couplet" pachydermique puis grosse accélération qui fait mal), mais ceux-ci sont truffés de petits breaks et de solos mélodiques qui aèrent le tout et permet d’empêcher le tout de tourner en rond.

Comment un fan de death metal ne pourrait-il pas succomber devant le break « suffocien » de "Within the Flesh", le riff dominateur de "Intent to Kill", l’intro meurtrière de "Impurity", le riff quasiment jumpy de "Beyond Murder" ou les accélérations dévastatrices de "Malice - Kill to Conform" et de "Regain Our Masochist" ?! Est-ce le petit parfum de Suffocation flottant au-dessus de cet album qui fait perdre toute impartialité au fan que je suis ? Toujours est-il que cela fait presque quinze jours que cet album tourne en boucle sur mon Ipod sans que je ne parvienne à m’en lasser !

Certes Dawn Of Demise n’a pas inventé la roue et ne révolutionne en rien le monde du Death Metal, mais son efficacité et la maîtrise de ses membres le placent bien au-dessus de la masse des sorties death metal d’aujourd’hui et assureront de bonnes séances de headbanging à tout amateur de gros son.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire