God's Equation

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Pagan's Mind
Nom de l'album God's Equation
Type Album
Date de parution 09 Novembre 2007
Enregistré à Mediamaker Studios
Style MusicalPower Progressif
Membres possèdant cet album84

Tracklist

1. The Conception 02:02
2. God's Equation 07:56
3. United Alliance 05:02
4. Atomic Firelight 05:18
5. Hallo Spaceboy 05:29
6. Evolution Exceed 06:09
7. Alien Kamikaze 04:35
8. Painted Skies 06:32
9. Spirit Starcruiser 06:03
10. Farewell 02:10
11. Osiris' Triumphant Return 08:47
Bonustracks:
12. Shine Eternally 07:42
13. Search For Life (Live) 03:37
Total playing time 01:00:03

Chronique @ MetalAngel

19 Octobre 2007
L'équation de Dieu, pourrait être comparée à celle de Drake (N = R x fp x ne x fl x fi x fc x L), qui avait pour but de démontrer qu'il faut un tas de facteurs pour que les conditions d'apparition de la Vie soient réunies en un point précis de l'Univers. Cette équation, complexe, puisqu'elle aboutit sur une inconnue, celle d'une Vie Extra-terrestre, a inspiré le thème du nouvel album de Pagan's Mind, du moins pour une chanson, l'éponyme "God's Equation", le groupe ayant toujours pris comme sujet de composition celui des petits hommes verts, thème qui leur est cher, comme en témoignent leurs précédents albums.

Aujourd'hui, le groupe est un peu plus revendicatif et cela apparaît dans une musique un chouia plus directe et plus heavy, bien que la tendance générale reste quand même, et malgré tout, ancrée dans le progressif. Loin des clichés inhérents au style, les norvégiens nous servent une fois de plus un metal aérien et digeste, magnifié par des parties synthétiques du plus bel effet. Les claviers sont plus présents, apportant plutôt des ambiances discrètes que de véritables parties mises en avant ("God's Equation", "United Alliance", "Painted Skies", "Osiris' Triumphant Return"). Ce n'est véritablement pas un mal, les morceaux étant merveilleusement interprétés ! Cependant, les guitares ne sont pas en reste et explosent vraiment au visage dès qu'on écoute les passages les plus lourds et ténébreux ("Atomic Firelight", le très étrange "Evolution Exceed", "Alien Kamikaze" qui n'aurait pas dépareillé sur un disque de David DeFeis ou de Pantera), et s'insinuent parfaitement entre des titres rock'n'roll ("Hallo Spaceboy", "Spirit Starcruiser" assez rapproché d'un Saxon nouvelle génération) et plus doux (les deux intros, "The Conception" et "Farewell").

Le nouvel album de Pagan's Mind est super rayonnant, plus lumineux que le précédent, plus créatif également. Il s'agit d'une nouvelle pierre à l'édifice qui surprendra les fans du groupe scandinave, puisqu'il y a une volonté de renouvellement tout en gardant précieusement son identité, qui a permis au quintet de devenir le grand groupe qu'il est aujourd'hui !

P.S. : je voudrais rendre hommage à l'ancien guitariste Thorstein Aaby, qui a joué sur les deux premiers albums, et qui est décédé le 24 juillet dernier à l'âge de 36 ans des suites d'une longue maladie. Paix à son âme!

6 Commentaires

12 J'aime

Partager

Loselee - 11 Novembre 2008: Je suis allé les voirs en concert hier soir, avec vanishing point et Sonata , même si je préfére sonata , ça a été une exellente surprise de les voirs en live , ils ont sorti "Atomic Firelight" et "Halo Spaceboy" absolument géniallissime ! le batteur est monstrueux ( = énorme ) a voir !
MetalOursonne - 20 Fevrier 2010: Très chouette chronique, que j'apprécie beaucoup (même lue un peu tardivement). Et un très bon album que j'aime beaucoup. Je viens d'acheter le "Live Equation" (cd + dvd) que j'écoute en ce moment et je reste conquise. @ plus M.O.
frozenheart - 16 Mars 2019:

Excellente chronique d'un de mes albums prog préféré! J'aime particulièrement ses riches claviers et sonorités futuristes, limite Indus sur "Atomic Firelight", et ses vocaux robotiques, "Evolution Exceed", le speed "Alien Kamikaze" et ses guitares incendiaires, sans oubllié "Hallo Spaceboy" la reprise de Bowie.

  

MetalAngel - 22 Mars 2019:

Merci pour tous vos compliments et commentaires. :)

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Eternalis

07 Novembre 2008
Qui a dit que le metal progressif manquait de folie ? Moi ! Bon d’accord, je l’ai dis, j’avoue, je suis démasqué.
Mais il faut admettre que lorsque l’on écoute aujourd’hui les disques de Dream theater et consorts qui proposent des niveaux techniques absolument incroyable mais d’une platitude extrême car si complexe que l’on en oublie l’essentiel : l’émotion et l’expérimentation, la vraie, celle qui nous fait se demander comment quelqu’un a pu trouver une idée aussi géniale. Un combo comme Symphony X est l’exemple parfait du génie musical et artistique ; les albums se suivent mais ne se ressemblent pas et ce grâce à un feeling unique.

Les norvégiens de Pagan’s mind font indiscutablement partie de cette catégorie étriquée et ce quatrième album est une très bonne surprise pour moi qui découvre le groupe avec cet opus. On ressent un trouble de tous les instants dans ce metal progressif et évolutif sans aucune limite, où tout est bon pour faire à la fois secouer la tête mais également proposer une musique originale et proprement unique.
Cette prouesse est en partie possible grâce aux performances hors du commun du vocaliste Nils K. Rue qui a réussi l’exploit de proposer un chant mélodique surprenant en 2007. Anti-conformiste et complètement barré, notre homme passe de voix de tête ultra aigue à des rugissements passés au « vocodeur » tout en incorporant cette démence finalement assez originale pour un groupe de ce style.

Pagan’s mind se contrefout des codes et des normes et, avec des bombes comme United alliance ou Alien kamikaze, tente de créer une atmosphère vraiment novatrice. La reprise très intéressante de David Bowie (Hello spaceboy) suit la même logique en incorporant des délires au clavier. Car il faut aussi noter le très haut niveau technique du groupe (les solos du guitariste sont à ce tirer une balle sur certains plans !).
Le titre ultime est pour moi Spirit Startcruiser. Rien que l’intro au clavier est génial à mon sens, puis ces vocaux uniques, majestueux et possédés : des lignes de chant pour la plupart imprévisibles et très originales, ce qui est relativement rare (il faut le noter).

Du côté du son, rien à redire ; c’est carré, puissant et précis, tout en ayant un caractère un peu rugueux conférant au disque un penchant un peu plus « rentre dedans ».
Ensuite, il faut rentrer dans le « trip » et ce n’est pas une mince affaire car je dois admettre ne pas accrocher à tous les morceaux, mais l’effort est vraiment là et c’est ça qu’il faut saluer car cela devient malheureusement de plus en plus rare.



3 Commentaires

6 J'aime

Partager
 
GLADIATOR - 07 Novembre 2008: à la lecture de ta chro , j'ai peur de trouver un "dream theater"bis , encore plus technique , encore plus parfait , et encore plus ennuyeux ! car "dream theater" me gonfle dèjà depuis quelques temps....mais je vais essayer "pagan's mind" quand même , sans trop d'illusion....une bonne chronique passionnée.
Merci. Glad.
MetalOursonne - 21 Fevrier 2010: @ Glad : essaie Pagan's Mind .. tu ne seras pas déçu ! Je viens d'acheter le live "Live Equation" .. et je me régale :-)
A plus xx M.O.
AkerfeldtOpeth - 13 Mai 2012: Pas facile à apprehender cet album
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire