Celestial Entrance

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Pagan's Mind
Nom de l'album Celestial Entrance
Type Album
Date de parution 18 Novembre 2002
Produit par Fredrik Nordström
Enregistré à Mediamaker Studios
Style MusicalPower Progressif
Membres possèdant cet album58

Tracklist

1. Approaching 02:48
2. Through Osiris' Eyes 06:09
3. Entrance: Stargate 06:01
4. ...of Epic Questions 06:10
5. Dimensions of Fire 07:29
6. Dreamscape Lucidity 06:40
7. The Seven Sacred Promises 06:29
8. Back to the Magic of Childhood - Part 1 : Conception 02:46
9. Back to the Magic of Childhood - Part 2 : Exploring Life 09:18
10. In Brilliant White Light 02:45
11. Aegean Shores 05:14
12. The Prophecy of Pleiades 09:53
Total playing time 01:11:42

Chronique @ frozenheart

19 Octobre 2016

Un deuxième album au thème de la science-fiction et de Stargate...

Le groupe Norvégien Pagan's Mind pratique un Metal Progressif plutôt influencé par les Américains de Dream Theater et de Symphony X, mais aussi orienté vers le Power Metal mélodique et épique des groupes d'Europe du Nord. Ajouté à cela des textes et un concept sci-fi et spatial et vous obtenez un groupe à la musique riche variée et originale.

Pagan's Mind, en cette année 2001 nous propose un deuxième album novateur et très prometteur, au titre évocateur de Celestial Entrance. En effet, le groupe s'inspirera de l'univers du film de Roland Emmerich, Stargate (la porte des étoiles). Il utilisera la même thématique pour la pochette de l'album dans des tons bleu clair, montrant cette même porte des étoiles posée sur un sol gelé avec en son centre ce qui semblerait être une divinité extraterrestre, le tout devant l'espace intersidéral, pour un rendu éclatant de beauté. Tout comme avec sa musique aux subtiles ambiances et sonorité électronique Space Metal, empreinté aux groupes Metal Prog tels que: Ayreon, Star One et Andromeda entre autre!

Côté line-up, nous aurons affaire à une équipe de choc très professionnelle, avec au chant le talentueux Nils K. Rue au timbre varié fait d'un savant mélange entre Midnight (Crimson Glory), Geoff Tate (ex-Queensrÿche) pour le côté haut perché mélodieux et de Ralf Sheepers (Primal Fear ex-Gamma Ray) pour la puissance. Continuons avec Jorn Viggo Lofstad (Jorn, Beautiful Sin) à la guitare, Thorstein Aaby (décédé en 2007) à la deuxième guitare, Stian Kristoffersen à la batterie, Ronnie Tegner aux claviers et Steinar Krokmo à la basse. L'album sera produit par le gourou du Death Mélodique Fredrik Nordström, pour une production pas trop adéquate pour du Metal Progressif, mais suffisamment puissante et équilibrée pour cet opus.

Passons directement au contenu de ce manifeste de Metal Progressif, à commencer par la piste une, l'intro "Approaching", suivi aussitôt par la piste 2 "Through Osiris' Eyes" aux textes évoquant le dieu égyptien Osiris et autres malédictions annoncées, soutenus par une instrumentation très influencée par Dream Theater où de nombreux breaks et ponts savamment dosés feront la par belle aux guitares et claviers du duo Lofstad/Tegner. Tout cela complété par le chant puissant et mélodieux de Nill K Rue tout à fait dans son élément. Dans un registre similaire et plus technique nous aurons "...of Epic questions", "Aegean Shores" avec son riff thrashy et solo de guitare exquis.
D'autres morceaux tout aussi intéressants parsèmeront cette galette. Comme par exemple "The Seven Sacred Promises" et sa rythmique électro-acoustique alambiquée, mettant en avant un son de basse ronde et vrombissante totalement jouissive, ou "Back to the Magic of Childhood" en deux parties distinctes. La première, toute en acoustique, courte de 2:46 minutes, mettra en valeur l'étendue du registre vocal de son chanteur et continue vers une deuxième partie plus longue sur un mid tempo à tiroirs qui nous laissera entrevoir une part infime du talent des musiciens.

Le meilleur restera à venir, avec la pièce maîtresse de l'opus, le splendide et ambiancé "The Prophecy of Pleiades" qui dès son intro de claviers, nous transportera vers les hautes sphères de la science fiction. Ses 9:53 minutes de long passeront en revue toutes les facettes du groupe: tantôt mélodieuses et accrocheuses, dramatiques, ou plus agressives voire immédiates quand le besoin s'en ressent. Le reste des morceaux s'imbriquera parfaitement aux autres titres cités plus haut, pour un rendu final tout à fait à la hauteur et dans le thème du film Stargate et de la science fiction en général.

Au final, l'album "Celestial Entrance" sera une totale réussite pour le groupe Pagan's Mind, qui réussira le pari gagnant de se placer au côté des géants du genre qui l'ont influencé, Dream Theater en tête, en nous proposant des compositions au thème de la science fiction dignes d'intérêt, avec une musique originale, riche et variée, jouée par de jeunes musiciens doués et à l'énorme potentiel.

Ne reste plus au groupe qu'à confirmer ce deuxième essai, par un troisième, en continuant d'affiner son style, afin d'éliminer ses influences Dream Theater encore trop encombrantes. Encore un petit effort et nous y sommes messieurs !

2 Commentaires

4 J'aime

Partager
Gillou57 - 21 Octobre 2016: C'est un classique ! en revanche c'est leur deuxième album ! le premier étant "Infinity Divine" :)
frozenheart - 21 Octobre 2016: Exact!Autant pour moi, j'ai toujours pensé que c'était le premier! Par Ailleurs Infinite Divine est le seul album du groupe que j'apprécie le moins et dont je n'ai qu'une copie.

Encore merci pour l'info!;-)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire