Forever Abomination

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Skeletonwitch
Nom de l'album Forever Abomination
Type Album
Date de parution 07 Octobre 2011
Style MusicalDeath Thrash
Membres possèdant cet album59

Tracklist

1. This Horrifying Force (The Desire to Kill)
2. Reduced to the Failure of Prayer
3. Of Ash and Torment
4. Choke Upon Betrayal
5. Erased and Forgotten
6. The Infernal Resurrection
7. Rejoice in Misery
8. Cleaver of Souls
9. Shredding Sacred Flesh
10. Sink Beneath Insanity
11. My Skin of Deceit

Chronique @ Kuza

25 Décembre 2011

Rapide, agressif, efficace, mélodique : sans doute une de meilleurs productions Thrash 2011.

Skeletonwitch est un groupe de Thrash Metal américain, originaire de l’Ohio, qui parlera peut-être à certain d’entre vous, ne serait-ce que de nom. Mais si le groupe nous vient des Etats-Unis, vous risquez fort d’être déçu en vous attendant à du Thrash qui sent bon les années 80 – 90. Car Skeletonwitch nous sert plutôt un gros bouillon ardent qui mêle habilement des influences de Speed Metal Mélodique, de Thrash Metal, et de Black Metal, le tout saupoudré d’une pincée de Sweddish Death Metal...
Rentrons un peu plus dans le détail, afin de découvrir le méfait qu’est "Forever Abomination"

Dès la très courte intro acoustique passée, très visuelle, semblant nous dévoiler un sombre pays plat, désertique et sombre sur des milliers de kilomètres à la ronde, nous rentrons directement dans le vif du sujet : un Thrash à la rapidité fulgurante et aux influences Black Métal. Avec ce Forever Abomination (et on le sent dès les premiers riffs, meurtriers), Skeletonwitch donne l’Album avec un grand A que tout bon metalhead devrait mettre lorsqu’il se met au volant d’une Ford Mustang décapotable pour parcourir des milliers de kilomètres dans les grands espaces !
Le combo est carré, très rapide, et pourtant très mélodique. Mélodique mais pourtant brutal. Rien à voir avec de petits enfants homosexuels finlandais qui foutraient des claviers mal foutus un peu partout. On hoche la tête, on se laisse prendre par des riffs de guitares très inspirés et qui ne sont pas qu’occasionnels sur la durée de l’album, on part dans un délire total quand Skeletonwitch nous balance un solo magnifique à la fin du titre Cleaver of Souls ... Pour ceux qui n’aiment que le Black avec un son terriblement brut et inaccessible, étouffant, voir carrément malsain, seul dans le noir, passez votre chemin. Skeletonwitch vous met bien plus que la patate ! Il est riche et varié, et pourtant très accessible grâce à ses mélodies et à sa vitesse entraînante comme une course de bagnole à 240 km/h. Et comme chacun le sait, c’est ce genre de son qui est idéal, lorsque vient parfois le temps où on préfère headbanguer en se jetant quelques dizaines de bières au fond du gosier, au son de riffs rapides et endiablés, et de mélodies heavy.

Pour être rapide, on peut dire une chose, c’est bien que Skeletonwitch ne fait pas dans la concession, je peux vous le garantir ! Ces gars semblent avoir un seul but : être le plus rapide et le plus brutal groupe de Thrash au monde. C’est vraiment le très gros point fort du groupe, qui est d’une rapidité et d’une technicité irréprochables. Personnellement, j’ai rarement eu l’occasion d’entendre quelque chose d’aussi rapide de ma vie. Avec une moyenne inférieure à 3 minutes par morceau, on peut le dire, le groupe va directement à l’efficacité brute : ils arrivent, te lancent des riffs mélodiques exécutés à une vitesse hallucinante, pendant que le batteur te tabasse la gueule. Pas à un seul moment il n’y a de ralentissement, une fois l’intro passée. Ces mecs sont toujours pied au plancher. Sauf peut-être sur Cleaver of Souls, seul titre au tempo plus modéré, et également l’un des deux seuls titres dépassant 3 minutes. Pour autant, ce titre reste excellent.
Si je devais rapprocher Skeletonwitch à des groupes qui parleront à tout le monde, je ne crois pas être totalement dans le faux en disant que les fans des Grecs de Suicidal Angels devraient trouver leur compte, ainsi que les adeptes du chant de la belle Angela Gossow, même si Skeletonwitch se paye aussi le luxe de quelques légères touches plus gutturales de-ci, de-là.

Skeletonwitch, avec cet album, frappe un grand coup ! On sent une odeur de mort sur la route 666. Skeletonwitch trace la route, et ouvre une voie dans laquelle on ne peut que les encourager à continuer ! Brutal, rapide, extrême, mélodique, ce CD vous donnera à tous l’envie de headbanguer ! Définitivement le son qu’il faut pour faire la fête entre amis et pour faire le trajet ParisMarseille en à peine trois heures... en bagnole.
N’hésitez pas, et foncez sur ce bijou d’agressivité et de vitesse pure. Le seul point noir restera la durée de l'objet, qui avoisine les 32 minutes pour 11 titres : beaucoup trop court ! Il faut le remettre six fois pour aller jusqu'à Marseille ! Mais il est tellement bon qu'on ne se lassera pas d'appuyer de nouveau sur le bouton de lecture une fois le CD terminé.

3 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Necromantix - 15 Mai 2012: Je serai bien plus mesuré que toi. tout d'abord le mixage est ridicule comparé aux anciennes productions, plus du tout de puissance. Ensuite, l'aspect entraînant est moins présent d'après moi. Sinon bonne Chronique
Horreurgasme - 13 Décembre 2012: Cette chronique a des accents de vendeur de char.
Mais bonne chro, j'écoute l'album sur youtube et j'ai fort envie de l'acheter.
MikeSlave - 13 Juin 2013: "Ces gars semblent avoir un seul but : être le plus rapide et le plus brutal groupe de Thrash au monde."

hum j'apprécie ce combo mais cette assertion est un peu éxagérée.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire