Breathing the Fire

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Skeletonwitch
Nom de l'album Breathing the Fire
Type Album
Date de parution 13 Septembre 2009
Produit par Jack Endino
Enregistré à Soundhouse
Style MusicalDeath Thrash
Membres possèdant cet album78

Tracklist

1.
 Submit to the Suffering
 02:11
2.
 Longing for Damnation
 02:42
3.
 Where the Light Has Failed
 02:14
4.
 Released from the Catacombs
 03:14
5.
 Stand, Fight and Die
 03:27
6.
 The Despoiler of Human Life
 02:24
7.
 Crushed Beyond Dust
 02:29
8.
 Blinding Black Rage
 02:32
9.
 Gorge Upon My Soul
 03:37
10.
 Repulsive Salvation
 03:35
11.
 Strangled by Unseen Hands
 02:50
12.
 And into the Flame
 03:38

Durée totale : 34:53


Chronique @ Rammstein_fan

16 Mai 2011

We’re Skeletonwitch from Athens, Ohio! Drink beer, smoke weed and eat some fucking pussy!

Après presque quatre décennies de musique métal, de «headbanging» et de riffs mémorables, que reste-t-il encore à faire? Qu’est-ce qui n’a pas déjà été inventé? Le style, varié selon ses sous-genres, a été jusqu’à l’extrême de la brutalité (Suffocation), du progressif (Dream Theater) et même, de l’anti-commercialisation (Mayhem). Une seule solution à cette sècheresse d’inspiration s’impose : les mélanges.

À la première écoute, on est sous le choc. Moi qui croyais avoir affaire à un autre nouveau groupe de thrash générique, je me retrouve cloué au sol par les riffs ravageurs du duo Hedrick/Garnette. La musique de la sorcière squelettique est un astucieux mélange de black métal, de thrash métal et de death métal. Ces gars connaissent leur métal et savent l’exploiter à leur sauce.

N’ayant rien à voir avec le phénomène du post-hardcore/deathcore des plus récentes années, Skeletonwitch vit sa musicalité un pied dans le passé et un autre dans le présent. Le groupe, issu d’Athens en Ohio, s’inspire fortement du thrash métal de la deuxième moitié des années 1980 tout en conservant un son moderne qui lui est propre. Skeletonwitch pond des riffs thrash énergiques et ce, sans copier les pionniers du genre. Le groupe ne tombe pas dans le piège dans lequel beaucoup de groupes du «thrash revival» se sont fait prendre. Le quintette sait que pour se démarquer, il faut absolument se dissocier le plus possible de la musique de leurs idoles.

Il serait trop simple de qualifier la musique du groupe américain comme seulement thrash métal car les influences contenus dans celle-ci y sont nombreuses. Quelques segments très black métal à la guitare («tremolo picking») parfument l’album d’une ambiance glaciale (ajouté à cela la voix écorchée de Chance Garnette) même si cet aspect de la musique du groupe était beaucoup plus présent sur «Beyond the Permafrost». De plus, Garnette utilise aussi une autre voix, celle-ci plus death métal, proche du «pig squeal» tellement elle est gutturale, histoire de rendre certains passages bien choisis de l’album plus lourds. Les solos de guitares, contrastant avec le reste de la musique de Skeletonwitch, sont très mélodiques, probablement influencés par la new wave of british heavy metal, rappelant Dio ou encore le Judas Priest des années 1970.

Définitivement plus thrash et plus original que son prédécesseur, «Breathing the Fire» est un «harmonieux» mélange entre thrash, black et death qui rend Skeletonwitch unique en son genre. Le groupe s’affirme beaucoup plus mais n’évolue pas pour autant. Il faut aussi rappeler que cette fusion des genres est un couteau à double tranchant. Vont-ils sortir un autre album semblable et ainsi stopper le groupe dans sa lancé, où vont-ils s’enliser dans l’expérimentation douteuse, perdant ainsi leurs racines et un nombre incalculable de fans ? La ligne est mince. En espérant que le groupe ne vient pas de connaître ici son apogée et qu’il lui reste encore un avenir prolifique devant lui.

«We’re Skeletonwitch from Athens, Ohio! Drink beer, smoke weed and eat some fucking pussy! »

6 Commentaires

3 J'aime

Partager

_Nathas_ - 17 Mai 2011: Ces gars connaissent leur métal et savent l’exploiter à leur sauce. "

C'est ce que je pense de ces musiciens.
Skeletonwitch nous a livré de très bon albums.
Je n'ai écouté que les deux derniers. Je vais me pencher sur le premier maintenant ;)

Merci pour cette très bonne chronique!
MikeSlave - 15 Janvier 2012: ta description correspond exactement à l'impression que j'ai ressenti à la première écoute.Depuis il passe en boucle chez moi.
Good job!
Stratobodom - 19 Juin 2012: Pas le meilleur album du groupe mais c'est clair que c'est un excellent album et puis merci pour la chronique :)
Sperma_frost - 07 Décembre 2012: C'est pour moi le meilleur album du groupe et le seul qui a attiré mon attention car plus thrash!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire