Dusk of Anguish

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Distant (NL)
Nom de l'album Dusk of Anguish
Type EP
Date de parution 19 Mars 2021
Style MusicalDeathcore
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1.
 The Offering
 
2.
 Dusk of Anguish
 
3.
 The Eternal Lament
 
4.
 Cryogenesis
 
5.
 Graveborn
 
6.
 Ravka
 

Chronique @ Groaw

05 Mai 2021

Angoisse et cruauté font souvent bon ménage. Encore faut-il bien les exploiter …

Le downtempo, ce style musical très underground caractérisée par des tempos languissants, une rythmique imposante et des pannes toujours plus flegmatiques et austères, n’a jamais semblé aussi exposé au grand public que depuis quelques mois. Avec la récente sortie de l’EP Eternal de Bound In Fear et des parutions notables comme Traitors ou Cabal, ce sous-genre de deathcore reste néanmoins délicat à cerner et si vous avez déjà des répulsions ou des préjugés quant au deathcore classique, il est certain que cette lignée musicale risque de vous déplaire.

Distant, ce quatuor néerlandais fondé en 2014 fait partie intégrante avec Bound In Fear au développement du downtempo ou beatdown. Les deux formations ont d’ailleurs été rapidement remarqué par la maison de disques Unique Leader Records pour lequel une grande partie de leur discographie a été publiée. Les deux combos ont collaboré le temps d’un titre Zeroten sur l’album Tyrannotophia en 2019. La coïncidence a voulu que nos musiciens aient dévoilé à une semaine d’intervalle leur propre EP : Eternal pour Bound In Fear, Dusk of Anguish pour Distant.
Les Néerlandais ont pu compter sur l’expertise de Keir Campbell pour le mixage et la masterisation de ce troisième extended play. L’ancien guitariste de Bound In Fear était déjà à la production sur un certain … Eternal.

Et ce qui est pour le moins presque inconcevable, c’est que les mêmes défauts se retrouvent aussi bien d’un côté que de l’autre. Tout d’abord, du côté de l’équilibre audio, l’opération technique est une nouvelle fois hasardeuse. Néanmoins, la préoccupation ne se situe pas sur les percussions qui, même si elles sont mises au premier plan ne viennent pas vraiment altérer la qualité de composition mais plutôt sur les guitares qui manquent cruellement de volume, de profondeur et d’exposition. Il en devient même inquiétant d’avoir des basses plus massives lors de certains passages.

Ce qui permet de sauver nos Néerlandais, c’est cette ambiance bien entendue pesante mais aussi effrayante. Pour approfondir cette sensation pétrifiante, le quatuor utilise des effets sonores dissonants, irritants, terriblement angoissants, parfois développés par les guitares et qui viennent développer un tableau plus personnel. Ces sonorités sont percevables sur plusieurs morceaux comme sur le titre éponyme ou sur le final de The Eternal Lament. On les retrouve même de temps à autres durant les breakdowns comme pour Cryogenesis.

La férocité du groupe vient principalement des pannes et ces dernières sont parfois si graves et engourdies qu’elles en deviennent assez grotesques. Sur Cryogenesis, on note trois breakdowns qui se montreront à chaque fois toujours plus écrasants et endormis. Les musiciens ne cachent même plus horizons : on sait littéralement par avance ce qui nous attend. On ne peut absolument rien redire quant à leur efficience mais on aurait que le mystère soit à minima mieux camouflé. Rakva est peut-être le titre qui s’en sort le mieux, notamment grâce à une atmosphère sombre, mélancolique et plus légère sur son intro.

Dusk of Anguish est un troisième EP cohérent mais néanmoins trop prévisible pour être indispensable. Distant ne se contente de produire qu’une musique au tempo poussif et à la rusticité intense et, même si groupe nous prouve qu’il sait manier la violence avec perfection, il est regrettable de n’en retenir que cet aspect. Les Néerlandais auraient avantage à gagner en expérimentation et en innovation, quitte peut-être à être moins destructeur. En attendant, ce Dusk of Anguish se contentera d’être convenable et devrait contenter tout amateur de deathcore et de downtempo.

0 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire