Diadem of 12 Stars

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Wolves In The Throne Room
Nom de l'album Diadem of 12 Stars
Type Album
Date de parution 07 Fevrier 2006
Style MusicalBlack Atmosphérique
Membres possèdant cet album66

Tracklist

1.
 Queen of the Borrowed Light
Ecouter12:58
2.
 Face in the Night Time Mirror Part 1
Ecouter13:21
3.
 Face in the Night Time Mirror Part 2
Ecouter13:58
4.
 (A Shimmering Radiance) Diadem of 12 Stars
Ecouter20:22

Bonus
5.
 Dagger of Amethyst Crystal (2005 Demo)
 12:23

Durée totale : 01:13:02

Acheter cet album

Wolves In The Throne Room



Chronique @ leatherface

06 Août 2009
Wolves in the Throne Room...

Un des derniers groupes de black qui m'a vraiment tapé dans l’œil à me filer une cataracte avant l'âge...

Diadem of 12 Stars, donc le 1er album de cette étrange formation américaine du label non moins étrange "southern records" parents également du groupe sunno))) tout aussi étrange dirons nous, et qui je pense, reste un label à suivre de très prêt pour la singularité de ses groupes en général.

Votre infidèle serviteur revient épisodiquement à la chronique pour parler de ce groupe relativement atypique dans le paysage black metal actuel et qui tend à faire évoluer cette scène vers l'avant dirais-je...

En effet, WITTR, c'est dès ce premier opus une marque de fabrique.

Je m'explique, vulgairement, c'est quatre titres par album (toujours, la règle immuable), et des titres de toujours dix minutes au minimum, voir vingt (the shimmering radiance), ajoutez à cela des thèmes musicaux disséminés ça et là tout au long des albums, thèmes que l'on peut retrouver d'un titre à l'autre interprétés de manière différente.

Là est la force de WITTR, ce groupe est ni plus ni moins une énigme à lui seul avec son jeu de piste ,et il en revient à l'auditeur lui même de refaire le cheminement, reconstituer ce puzzle d'un back  metal étrange mais fascinant...

Une fois le décor planté parlons tout de même de ce "12 Diadems of stars" en détail.

Au premier abord WITTR semble nous mettre en présence d'un black metal typiquement norvégien dans les mélodies et assez crue de prime abord. Certes, mais passé ce premier niveau de lecture, WITTR nous entraine dans les abysses d'un black metal extrêmement envoutant et enivrant. Les titres sont longs, les riffs entêtants, mélancoliques, mais d'un coup par surprise WITTR peut nous emmener vers d'autres sphères guerrières et épiques , en témoigne le 1er titre "queen of the borrowed light"  dans un style assez classique black metal norvégien pas tellement éloigné d'un Taake ou d'un Immortal époque "at the heart...".
Là encore résulte la puissance de ce groupe , capable de nous emmener vers les contrées sinueuses d'un doom/black des plus lent et dépressifs avant de raccorder avec tels ou tels thèmes "clés" de l'album.
En effet, si WITTR est bien expert en quelque chose c'est bel et bien dans l'art de tisser des atmosphères par moment étouffantes (the shimmering radiance) qui tenteront pour le moins de noyer l'auditeur dans ses abîmes guitaristiques torturés et oppressantes, une batterie dépouillé au possible, on pourra également noter l'absence totale de basse dans l'album et dans les productions de WITTR en général, un choix étrange mais que la complémentarité des guitares tend à faire
oublier.
On remarquera également la présence d'une voix féminine tout au long de l'album également présente sur l'album "Two Hunters") dont les interventions, jamais pompeuses, contribuent à accentuer tantôt le sentiment mystique, tantôt le côté "guerrier"  de la musique de WITTR.

A vrai dire je ne saurais "classer" ce groupe, on sent une volonté d'expérimentation de la part des guitaristes, leur approche de leur instrument, la manière de "jouer" avec les larsens, bref il se passe quelque chose de totalement singulier avec la musique de WITTR, une sincérité, une musique vraie, qui vient des tripes sans perdre ce côté inhérent torturé qui définie le black metal. WITTR, c'est un peu une rencontre du troisième type, il faut la vivre en immersion pour la comprendre, en clair c'est une vrai musique d'autiste, je vous invite donc à vous procurer cet album , à vous caler une bonne écoute au casque, laissez vous submerger par la musique, tentez cette expérience unique (non non j'te jure, j'suis pas payé pour faire leur promo pourtant!)




3 Commentaires

5 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
leatherface - 06 Août 2009: un peu méchant commeça à froid , mais tu auras compris l'expression ;)
Deathpair - 15 Fevrier 2010: J'ai juste envie de dire awesome. À part le dernier BSD, je vois rien qui puisse tenir la comparaison en USBM. Magnifique. Même moi qui peut pas blairer le chant féminin je suis captivé par l'intro de la deuxième piste.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Wolves In The Throne Room


Autres albums populaires en Black Atmosphérique