Diabolic Impious Evil

Liste des groupes Death Brutal Azarath Diabolic Impious Evil
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Azarath
Nom de l'album Diabolic Impious Evil
Type Album
Date de parution 16 Septembre 2006
Labels Pagan Records
Enregistré à Hendrix Studios
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album104

Tracklist

1. Whip the Whore 03:52
2. Baptized in Sperm of Antichrist 03:01
3. Devil's Stigmata 02:30
4. Anti-Human, Anti-God 04:47
5. For Satan My Blood 01:46
6. Screamin' Legions Death Metal 03:25
7. Intoxicated by Goat Vomit 02:29
8. Angels' Assassins 03:18
9. Beast Inside 02:45
10. Goathorned's Revenge 05:01
Total playing time 32:54

Chronique @ BEERGRINDER

04 Octobre 2009

rarement un groupe de Death Metal aura proposé des morceaux aussi intenses

Valeur montante de la scène Death polonaise, Azarath reste encore à distance respectable du duo Behemoth / Vader malgré deux disques d’excellente facture. Évoluant au sein de la petite structure Pagan Records, les polonais ne bénéficient pas d’une grande visibilité mais cela ne les empêche pas de proposer régulièrement des sorties de qualité. Afin de continuer dans cette voie, Bruno, Bart et Inferno ont fait appel ici à une recrue de choix en la personne du talentueux Mariusz Domaradzki dit Trufel, transfuge du groupe de brutal Death très technique Yattering. Un nouveau séjour en studio va leur permettre d’accoucher d’un Diabolic Impious Evil (2006) sans pitié.

Rien de bien nouveau concernant l’artwork avec une pochette noire et blanche qu’on peut aisément confondre avec les albums précédents, le quatuor montre ainsi clairement son intention de perdurer dans un Death sombre et violent. Le court et occulte arpège ouvrant le disque est d’ailleurs un excellent prélude au déluge de brutalité qui suit. Bien qu’enregistré à deux endroits (Hendrix studio pour la batterie et la guitare et Hertz studio pour chant et basse) Diabolic Impious Evil jouit d’une production homogène et d’une puissance un cran au dessus du précédent, tout en conservant cet aspect rugueux indispensable pour un Death Metal aussi noir. Au niveau des compositions les polonais ont donné le meilleur d’eux même, et rarement un groupe de Death Metal aura proposé des morceaux aussi intenses. L’arrivée de Trufel semble avoir poussé le groupe un cran au dessus, montrant un côté plus technique sans rien perdre de leur potentiel de destruction, ainsi Whip the Whore et Anti-Human, Anti God crachent un Death épidermique et haineux qui n’est pas sans rappeler parfois la terrible scène brésilienne et notamment Krisiun et Ravager. Goathorned’s Revenge est également représentatif de ce côté simultanément technique et brutal avec dans sa seconde moitié des riffs parfois complexes mais conservant toujours le côté bulldozer. A noter aussi Baptized in Sperm of the Antichrist et un solo court mais dantesque.

Le fait de posséder dans ses rangs l’un des 5 meilleurs batteurs de la planète est évidemment un atout non négligeable, les rafales de caisse claire d’Inferno sur le supersonique Angels’ Assassins mettront immanquablement à genoux les plus septiques d’entre vous. Diabolic Impious Evil enterre donc les deux disques précédents pourtant de très bonne facture, et cerise sur le gâteau il contient deux hymnes Death Metal comme on en entend rarement : un Devil’s Stigmata totalement halluciné, transpirant la brutalité, l’occultisme et Satan au travers de guitares aiguisées comme des rasoirs et d’une inspiration sans borne. Et que dire de Screamin’ Legions Death Metal si ce n’est qu’il ne pouvait pas porter mieux son nom ? Un déluge de blast, de double pédale, de notes et d’harmoniques sifflées assassines raisonnant comme une armée invincible en mouvement avec ce côté marche militaire.

Azarath s’impose au fil des disques comme le meilleur représentant européen du Death brutal, affirmant sa personnalité en combinant intelligemment ses influences Immolation, Behemoth ou Ravager, d’ailleurs on peut faire un parallèle avec le redoutable Naxzul Rising (2004) des mexicains, lui aussi injustement resté dans l’anonymat. C’est bien là que le bat blesse : Pagan Records n’ayant pas les moyens de distribuer Diabolic Impious Evil à grande échelle, Azarath doit se contenter de rester dans l’ombre des autres sorties européennes de Spawn Of Possession, Visceral Bleeding, Zyklon ou les inévitables Vader.

Diabolic Impious Evil reste donc un joyau de Death Metal honteusement connu que de quelques initiés mais il est toujours temps d’inverser la vapeur et de se jeter sur cette tuerie.

We’re in League with Lucifer
We’re in League with Satan
Screamin’ Legions Death Metal

BG

6 Commentaires

20 J'aime

Partager

Silent_Flight - 10 Juillet 2011: Même cinq ans après sa parution, il reste très percutant. Entre temps, il y a eu des Obscura, des Origin et des Septic Flesh (et quelques autres encore) mais en se conformant au registre death brutal, je n'ai pas trouvé mieux sur le territoire européen non plus.
Jacky_Doussot - 24 Juillet 2011: Je viens tout juste de le choper chez Pagan pour environ 10 euros port compris, sans quoi il est à des prix exorbitants voire inconnu au bataillon.
Merci Laurent de m'avoir aiguiller sur ce groupe. J'avais quelques appréhensions concernant Azarath, groupe parallèle d'Inferno, mais parallèle seulement car Behemoth et Azarath n'évoluent pas sur les mêmes lignes. Ici la noirceur et le côté terre brûlée se différencient nettement du souffle épique des compos de Nergal. Au demeurant, Azarath n'a de commun avec le maestro polonais qu'une incomparable qualité alliant brutalité et efficacité, l'essentiel dans le Death, non?
eregrebal - 05 Fevrier 2012: Woaw....
Tout simplement terrible.
Excellente chronique BG pour un album des plus destructeurs!
Un futur album culte que tout amateur de Brutalité ce doit de posséder.
Pugnae - 17 Fevrier 2013: Très bonne chronique. Grâce à toi BG, j'ai encore pu découvrir un disque, un groupe monstrueux.
Ce CD est juste infaillible : pas une seule baisse de régime, tous les titres sont mémorables. Certains encore plus que d'autres, Screamin' Legions, Devil's Stigmata et Goathorned Revenge pour ma part. Incroyable !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire