Crowned in Terror

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe The Crown
Nom de l'album Crowned in Terror
Type Album
Date de parution 2002
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album77

Tracklist

1. Intro / House of Hades 00:55
2. Crowned in Terror 04:48
3. Under the Whip 03:58
4. Drugged Unholy 04:14
5. World Below 05:47
6. The Speed of Darkness 05:01
7. Out for Blood 02:45
8. (I Am) Hell 04:15
9. Death Is the Hunter 04:18
10. Satanist 03:47
11. Death Metal Holocaust 03:16
Total playing time 43:04

Commentaire @ LeMoustre

25 Octobre 2015

The Venom is Theirs

The Crown a connu un wagon de rebondissements au cours de sa carrière. Revoilà donc pour ce Crowned in Terror le retour de Tomas Lindberg au chant, après l'album fort réussi Deathrace King aux accents thrash incisifs très prononcés (pour cela, je renvoie vers la chronique fort précise de l'album sur ce site).

Principalement composé par le guitariste Mark Tervonen, Crowned in Terror se hisse à un niveau peu ou prou comparable au magnifique Deathrace King, tout en accentuant le côté death mélodique cher au groupe. Rapide, agressif, racé, virtuose, bavard ("The Speed Of Darkness"), l'album recèle quelques classiques (l'éponyme, judicieusement placé en début de disque, ou "Under The Whip", fort réussi) donnant une accroche palpable appréciable à un ensemble qui ne comporte pas de titre faible. Le son est irréprochable, et l'on sent parfaitement l'énergie qui suinte par les pores de chaque sillon, tant Lindberg (qui a participé à l'écriture de nombreuses paroles) crache son venin.

Ainsi, tout au long des 43 minutes (durée idéale pour ce style), Crowned in Terror, sans sacrifier à la mélodie vicieuse et haineuse qui n'aurait jamais dû quitter le style ("Drugged Unholy" et ses leads sous-jacents, la hargne vocale palpable sur "World Below"), a su imposer un disque à la fois massif et rapide, comme un des classiques du deathmetal post-At The Gates. Une belle pièce de The Crown, dont le logo Venomisé à la fin du booklet montre bien les attaches extrêmes encore palpables.




1 Commentaire

1 J'aime

Partager
Miskatonic - 26 Octobre 2015: Merci pour le papier Jérôme. Un très bon cru de la part de The Crown, peut-être leur dernier de cette qualité, et complètement dans le sillage de Deathrace King. Etant donné que Tompa s'en sort méchamment bien, sans parler de son aura, jamais compris pourquoi ils ont ré-enregistré cette galette avec Lindstrand au chant sur Crowned Unholy, quand bien même c'est le chanteur historique du groupe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire