Black Dog Barking

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Airbourne
Nom de l'album Black Dog Barking
Type Album
Date de parution 17 Mai 2013
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album215

Tracklist

1. Ready to Rock
2. Animalize
3. No One Fits Me (Better Than You)
4. Back in the Game
5. Firepower
6. Live It Up
7. Woman Like That
8. Hungry
9. Cradle to the Grave
10. Black Dog Barking
Bonustracks (Deluxe Edition)
11. Jack Attack
12. You Got the Skills (to Pay the Bills)
13. Party in the Penthouse
Bonusdisc (Special Edition)
Recorded live at Wacken Open Air, Wacken, Germany, 04/08/2011
1. Raise the Flag
2. Born to Kill
3. Diamond in the Rough
4. Chewin' the Fat
5. Blackjack
6. Bottom of the Well
7. Girls in Black
8. No Way but the Hard Way

Chronique @ m0nkeyz

29 Juillet 2013

A trop vouloir en faire, Airbourne en a perdu le sens même de sa musique

Ce n'est pas avec une grande joie que je me lance dans cette chronique.

Replaçons les choses dans leur contexte :

Airbourne, groupe souvent décrié de par sa ressemblance avec AC/DC, mais groupe ayant dégagé une énergie ahurissante sur leurs deux premiers albums, avec une qualité de production et de composition rare, même si loin d'être les plus originaux. Mais bon, est-ce qu'on critique le manque d'originalité des bluesmen ressassant la même rengaine sur le même thème ? Ici comme quand on parle hard rock classique, l'interprétation est primordiale et fait, pour ainsi dire, presque toute la différence.
Et Dieu qu'ils interprètent bien.
En résumé, un hard rock déjà vu, qui reprend les thèmes basiques du hard (sexe drogue et rock n'roll), les enchaînements d'accords classiques, rien d'original, mais fait avec une telle énergie et une telle qualité qu'on ne pouvait y rester indifférent.

Pour cet album la première surprise a été de voir le nombre de chanson : 10 titres contre 13 pour le précédents opus, 13 en édition limitée contre 18 pour le précédent.
2 possibilités donc : gros travail de composition et de la production, ou manque d'inspiration. Probablement un peu des deux en fait.

Je ne ferait pas un track by track pour cet album, pour la bonne et simple raison que je peine à l'écouter en entier. On commence par une revisite du titre Ready to Rock, de bonne facture, mais sur un album 10 titres, commencer par une reprise ça la fout plutôt mal. Néanmoins un titre efficace, mais qui nous met déjà la puce à l'oreille.
Puis s'ensuit Animalize, la première surprise est la voix de Joel, doublée, voire triplée. On ne s'y attend pas, Airbourne nous ayant habitué à une grande dose de purisme, notamment dans les vocaux. Un mid tempo sympathique, mais qui ne dégage rien de particulier. Tout comme la majorité des titres de l'album.

Et on tient là le problème majeur : quid des envolées survoltées à la "stand up for rock n'roll", "born to kill", "it ain't over 'till it's over" ? L'album se développe sur un mid tempo quasi constant, rendant l'ensemble plat, sans relief.

Côté production, c'est impeccable... Pour un album de pop ! On a l'impression que tout est lissé, les refrains ne vous explosent pas à la figure comme à l'habitude, tout s'enchaîne à la manière d'une boîte automatique, on comprend à peine quand on change de vitesse, pas de crâne collé au fauteuil, loin de là.

On retiendra tout de même quelques bons titres : "Hungry" qui accélère un peu le rythme et tente un couplet typé heavy metal rafraîchissant. Le single "Live It Up" est efficace et laissait présager un bel album.

Au final, un album bien trop homogène, puisque homogène du mauvais côté de la barrière. Un travail important a été fait du point de vue production, du point de vue des vocaux, et parfois même au niveau composition (le couplet heavy de "hungry", le pré refrain de "Live It Up", le riff de "back in the game"), comme une volonté de détacher un peu l'album du "good old rock n'roll à la AC/DC". Après tant de critiques à ce propos, tant d'accusations de plagiat, on les comprend. Mais le problème c'est qu'ils n'excellent pas là dedans.
Le manque d'inspiration se ressent tant par la longueur de l'album que les enchaînements (des accords et des structures) qui restent les mêmes. On ressort de chaque chanson avec l'impression qu'ils l'ont déjà chanté dans un des deux premiers albums (mais en mieux).
Et où sont passés les titres débiles : "rattle your bones", "Blonde, Bad And Beautiful", " Back on the Bottle", " My Dynamite Will Blow You Sky High (And Get Ya Moanin' After Midnight)", "Cheap Wine & Cheaper Women" ? Bon sang ça aussi ça faisait partie d'eux, le côté primaire, stupide mais drôle et efficace :

"I'm in a band who plays rock n'roll , we sing songs 'bout rock n'roll"

Tout est dit, à trop vouloir en faire, Airbourne en a perdu le sens même de sa musique.


14 Commentaires

7 J'aime

Partager

TheHeadbangers - 08 Septembre 2013: Je trouve que la nouvelle version de Ready to rock a plus grand chose à voir avec l'originale
ELECTRICMAN - 06 Novembre 2014: Disque plus inspiré par la période "highway to hell" que par "let there be rock" comme c'était le cas pour "runnin' wild". Etant un inconditionnel de la trilogie (highway / back / for those) produite par Mutt Lange, je suis ravi de cette nouvelle orientation.
samolice - 16 Décembre 2014: Merci pour la chronique. Perso, j'ai été agréablement surpris par le disque que je préfère nettement au précédent. Le fait qu'il n'y ait "que" 10 titres ne me dérange pas, bien au contraire. Ca évite le remplissage inutile avec des fillers et ça permet à l'album de s'écouter d'un bloc sans avoir envie de zapper à un moment donné (sous réserve bien entendu que les compos soient de qualité, ce qui est mon point de vue sur celles proposées ici). Bref, à mon goût, un bon skeud. Je n'ai pas bloqué sur la prod' que vous êtes plusieurs à juger trop "clean". A réécouter.
Icare - 15 Juin 2015: Vu sur scène, ça déboîte sec. Par contre sur album, c'est du AC DC like, de bonne qualité, mais pas très intéressant.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire