Back from Beyond

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Massacre (USA)
Nom de l'album Back from Beyond
Type Album
Date de parution 24 Mars 2014
Labels Century Media
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album75

Tracklist

1. The Ancient Ones 01:04
2. As We Wait to Die 03:30
3. Ascension of the Deceased 03:19
4. Hunter’s Blood 03:21
5. Darkness Fell 02:59
6. False Revelation 03:55
7. Succumb to Rapture 03:33
8. Remnants of Hatred 02:29
9. Shield of the Son 03:51
10. The Evil Within 03:34
11. Sands of Time 02:42
12. Beast with Vengeance 03:16
13. Back from Beyond 04:39
14. Honor the Fallen 03:16
Bonustracks (Digipack Edition)
15. Corpsegrinder (Death Cover) 03:16
16. Mutilation (Death Cover) 03:35
Total playing time 45:25

Chronique @ growler

13 Avril 2014

En comparaison au calamiteux "Promise", Massacre effectue un véritable retour au source salvateur

Débuter sa carrière par un album culte, est un véritable cadeau empoisonné et, rare sont les formations à s'en relever. Massacre, qui sortit le génial "From Beyond" en 1991, s'imposa d'entrée comme un des fers de lance du "death-metal" floridien avec cet opus gigantesque. Mais voilà, Massacre, gangrené par des tensions internes et par un Rick Rozz dictatorial au possible, publia le piteux "Promise" en 1996, qui déclenchera la colère des fans et reléguera Massacre aux oubliettes. Et depuis? Plus rien!

Mais quelques indices préfiguraient d'un retour imminent aux affaires puisque l'artwork, signé Toshihiro Eguwa (Krisium, Cryptosy...) circulait sur le net. Il reprend celui de l'illustre "From Beyond" qui avait été l'oeuvre de Ed Repka (Toxic Holocaust, Death, Municipal waste...), avec le rose remplacé par du rouge, ce qu'il lui donne un rendu plus "evil". Cela donne littéralement la bave aux lèvres, en sachant que le groupe intitule sa nouvelle offrande "Back From Beyond", qui préfigure d'un véritable retour aux sources. Massacre, composé aujourd'hui de Rick Rozz à la guitare, de Terry Butler à la basse, de Mike Mazonetto à la batterie et de Edwin Webb, qui remplace Kam Lee au chant, vont essayer de tenir toutes leurs promesses.

Je dois avouer que les quelques morceaux qui ont circulé sur le net, m'avaient laissé dubitatif. Après une brève introduction ("The ancient ones"), nous entrons de plein pied dans "Back From Beyond" avec "As we wait to die". Alors que je m'attendais à ce que le groupe défonce tout d'entrée, il choisit de prendre tout le monde à contre-pied avec un morceau plutôt lourd et au goût très "old-school", mais voilà, ce titre est à mon avis loin d'être le meilleur et mes craintes semblent se confirmer. En écoutant plus en profondeur la galette, un autre défaut finit par m'horripiler au plus au point, ce sont les solos quasiment tous similaires de Rick Rozz qui, il faut bien l'admettre, ne cassent pas trois pattes à un canard. De plus, ils semblent se noyer au milieu des riffs et arrivent quelques fois comme un cheveu sur la soupe. Des compositions comme "Shield of the son" ou "Hunter's blood" qui sont loin d'être des classiques, mais également une grosse linéarité et une forte redondance à partir de la seconde moitié de "Back From Beyond", finiront de me décevoir.

En comparaison au calamiteux "Promise", Massacre effectue un véritable retour au source salvateur. Alors, oui, "Back From Beyond" n'arrive pas au petit orteil de "From Beyond" mais il comporte quelques morceaux de bravoure comme "False revelation" et son alternance rythmique efficace ou encore "Ascension of the deceased", "Darkness fell" et "Remnants of hatred". Ici, point de démonstration technique, le groupe préférant l'efficacité de riffs "parpaing" ainsi que la simplicité dans l'exécution, renforçant, de ce fait, l'impact des compositions, il vous suffit de jeter une oreille (ou les deux) à "Remnants of hatred" ou encore à "Succube to rapture". Le chant de Edwin Webb est suffisamment profond et caverneux, il renvoie parfois à celui de Chris Reifert (Autopsy) et, se montre donc complètement convaincant. Mais en dehors de cela, malheureusement, pas grand chose à signaler...

"Back From Beyond"? Et bien, pas vraiment! J'ai été déçu par ce disque, dont j'attendais certainement de trop, qui comporte son lot de bons morceaux mais qui se révèle réellement poussif sur la durée. Bien meilleur que "Promise" mais très loin derrière "From Beyond", il n'est pas du tout certain que Massacre reconquiert son trône avec cet album. Mais bon, qui sait? Je n'ai pas la science infuse....





3 Commentaires

9 J'aime

Partager
CaitiffChoir - 13 Avril 2014: Merci pour le papier.
J'ai globalement le même avis sur ce disque,à savoir un disque qui s'écoute bien,mais qui n'apporte pas grand chose et que l'on risque de vite oublier.
Fifi666 - 14 Avril 2014: Merci pour la chronique. Elle confirme visiblement ce que j'avais pressenti à l'écoute d'un des titres en avant première. Basique et qui n'apporte rien (tellement anecdotique que je ne me rappelle plus du titre en question d'ailleurs). Je pense tout comme toi que j'en attendais trop mais visiblement, un album poussif mais qui s'écoute ne rentre plus dans mes standards pour justifier un achat.
MCGRE - 21 Novembre 2014: Et bien je pense qu'il faut du temps et surtout ne pas s’attendre a un second From Beyond car la déception risque d'être au rdv , mais par contre pris comme un album de death old school il passe super bien , les riffs , le son , et oui Kam Lee n'est plus au chant mais tant pis car il fracasse bien quand même cet album .
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire