Promise

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Massacre (USA)
Nom de l'album Promise
Type Album
Date de parution 23 Juillet 1996
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album32

Tracklist

1. Nothing
2. Forever Torn
3. Black Soil Nest
4. Promise
5. Bitter End
6. Bloodletting (Concrete Blonde Cover)
7. Unnameable
8. Where Dwells Sadness
9. Suffering
10. Inner Demon

Chronique @ tonio

31 Juillet 2008
Lorsque l’on parle de Massacre, seul leur premier album est cité, le fameux « From Beyond » sorti en 1991. Pour un peu, on oublierai presque que le groupe a sorti en 1996 un second disque, « Promise ». Ce second opus est-il une perle qui mérite d’être dépoussiérée ? Absolument pas, et pour cause…

Je ne vais pas vous réécrire l’histoire de ce groupe au parcours étroitement lié à celui de Death, vous n’avez qu’à lire la chronique richement détaillée de Fabien concernant l’album « From Beyond »... En 1992, le groupe explose, le guitariste Rick Rozz régnant d’une main de fer sur le bizness de Massacre, ce qui fait fuir le chanteur Kam Lee réputé pour son caractère impulsif. Massacre est alors au point mort... C’est sans compter sur l’acharnement de Rick Rozz qui recrute sans tarder de nouveaux musiciens et qui rappelle Kam Lee afin que celui ci pose ses terribles hurlements sur les 10 nouvelles compos. Financièrement dans la galère, celui ci accepte...

Les chansons sont déjà prêtes et Kam enregistre ses parties vocales de façon décousues, sans jamais entendre un morceau en entier. Excédé, ne supportant plus le caractère dictatorial de Rick Rozz et dégoûté par l’aspect insipide des compos, le chanteur plaque l’affaire sur un coup de tête. Massacre se retrouve de nouveau sans chanteur et mettra deux années avant de sortir « Promise », Rick Rozz ayant entre-temps fait appel à un autre vocaliste pour boucher les parties manquantes ou ayant utilisé des bandes enregistrées avec Kam Lee lors de répétitions. Vu le joyeux bordel qu’à été la conception de ce « Promise », on comprend mieux pourquoi ce disque est aussi minable…

Minable, oui c’est le terme qui convient à cette galette honteuse. « From Beyond », a défaut d’être technique, possédait une énergie décapante et posait les base d’un death métal basique mais foutrement entraînant. Le fossé qui sépare ses deux enregistrements est énorme… « Promise » ne propose que des morceaux lents ou mid tempo, les cavalcades hystériques de "Biohazard", "Cryptic Realms" ou "Corpsegrinder" nous semblant alors bien lointaines. Rick Rozz a même mis de côté ses soli complètement barrés, préférant pour le coup s’essayer à des mélodies tremblotantes complètement foirées ("Black Soil Nest", entre autres). Cet album sans âme est totalement indigne de son prédécesseur et s’est fait descendre, à raison, par toute la presse métal de l’époque. Les conditions d’enregistrement de cette chose explique en grande partie la raison de ce monumental naufrage... Le groupe, reformé depuis peu (sans Rick Rozz, en prison), écume les scènes avec l’espoir de retrouver une seconde jeunesse, Kam Lee évoluant en parallèle au sein du groupe de "horror death" Denial Fiend.

Si vous ne connaissez pas Massacre, ne vous initiez surtout pas au groupe avec ce nauséabond et mal nommé « Promise », vous vous écorcherez les tympans sur un death soporifique à la production bizarre. Dans le genre "je me casse la gueule après un premier album culte", Massacre tient le haut du pavé…

6 Commentaires

10 J'aime

Partager

bastino - 01 Août 2008: Stéréotypé,en retard sur son temps et dénué de la moindre inspiration valable mais bénéficiant d'une production valable => cqfd
BEERGRINDER - 01 Août 2008: Et oui cet album de Massacre est nul en effet.

En 1996, on a aussi eu droit à In Mourning de Brutality si je me souviens bien.
 
MALEVOLENT - 21 Fevrier 2009: Contrairement aux autres commentaires je trouve cet album excellent. "FROM BEYOND" est d'accord un album culte du death US mais celui ci a sa propre ambiance qui ne me laisse pas indifferent. Les membres de Massacre ont su mélanger riff thrash avec ambiance mélancoliques et desesérées. Peut-être un album passé sous silence mais beaucoup de groupes ont sû en tirer beaucoup d'inspiration.
grogwy - 03 Décembre 2016:

Mais non ce "Promise" de Massacre n'est pas un mauvais album.
Certes le groupe aurait mieux fait, en plus de l'illustration de la pochette et de la forme du logo, également de changer de nom car la musique qu'il interprète ici est à des milliers de kilomètres du référentiel "From Beyond" (1991).
Au lieu de continuer à nous servir son excellent Death Metal, Massacre nous propose tout simplement dix titres de...Metal Industriel (dont "bloodletting", une reprise du groupe américain de Rock Alternatif Concrete Blonde !).
C'est clair que si on n'est pas habitué à ce type de musique lancinante et répétitive, et qu'en plus en tant que fan des débuts on s'attendait à un "From Beyond" II, l'écoute de ce disque ne pouvait être que très très rude, voir incompréhensif.
Cependant pour celles et ceux qui écoutent régulièrement des groupes comme Fudge Tunnel, Godflesh, et Scorn (tous les trois comme Massacre sous contrat avec Earache à cette période, cette proximité expliquant peut-être en partie la nouvelle orientation musicale du groupe), cet album (sans être transcendant) se déguste avec un certain plaisir.
Pour conclure si vous êtes un fan de Death Metal et que vous voulez vous mettre au Metal Industriel, avant l'écoute de ce "Promise" faites la même action que le C.S.A. (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) ordonne de faire aux chaines de télévision lorsqu'un paquet de cigarettes ou qu'une bouteille d'alcool apparaît dans un reportage : floutez la marque...

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire