A Virgin and a Whore

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Eternal Tears Of Sorrow
Nom de l'album A Virgin and a Whore
Type Album
Date de parution 18 Octobre 2001
Style MusicalDeath Symphonique
Membres possèdant cet album150

Tracklist

1. Aurora Borealis
2. Heart of Wilderness
3. Prophetian
4. Fall of Man
5. The River Flows Frozen
6. The Last One for Life
7. Sick, Dirty and Mean (Accept Cover)
8. Blood of Hatred
9. Aeon
Bonustracks (Japanese Release)
10. As I Die
11. The River Flows Frozen (Acoustic Version)

Acheter cet album

Eternal Tears Of Sorrow


Commentaire @ Herravdod

07 Janvier 2010
Qui a dit que le gothique ne pouvait pas être romantique ?
C'est tout à fait l'optique de ce groupe Finnois de Death metal mélodique. Formé en 1994, ce groupe tient les rennes d'un style qui leur est bien particulier. Eternal Tears Of Sorrow est l'un des grands groupes prenant place sur la scène Death de Finlande et s'évertue à laisser un éternel message de mélancolie et de romantisme dans ses chansons. Une reconnaissance musicale propre à cette formation s'est concrétisée au fur et à mesure des sorties de leurs albums. ETOS s'est formé son propre chemin dans ce style très en vue dans ces pays nordiques et ailleurs. Ils laissent derrière chacun de leur opus une atmosphère autant pesante que calme, triste et agressive.

Sorti en 2002, cet album est surement le plus évolué de tout les albums que ce groupe ait pu faire de par l'ambiance générale ressentie. L'album commence avec Aurora Borealis sur une intro de synthé parfaitement composée par Jane Tolsa. Cette première chanson nous fait totalement partir avec eux dans le "voyage" de cet album. Un mélancolie mais aussi une agressivité sont présentes dans cette chanson d'introduction. C'est donc comme ça que commence le 4ème album, sorti 2 ans après le précédent, de cette formation Finnoise. Eternal Tears Of Sorrow a envie de nous transporter avec eux dans le romantisme gothique de ce début du 21ème siècle et y parvient. Bien évidemment, ce groupe ne change pas tellement d'optique par rapport à ses albums précédent, mais c'est avec un plaisir fou qu'on se prête à son jeu. La production de cet opus est, pour le plaisir de nos oreilles, meilleure que celle des albums précédents.

Sur cet opus, Altti Veteläinen, le très talentueux vocaliste du groupe, a su gérer sa voix en passant de chants criés, voir gutturaux, à des passages en chant clair qui permettent le calme dans une chanson telle que "The River Flows Frozen". Comme à son habitude, il sait comment donner du jus à une chanson de par son chant. Néanmoins, cet album n'est pas axé uniquement sur le chant et c'est ce que nous prouvent Antti Kokko (lead guitar) et Pasi Hiltula (keyboard) en insérant des soli parfaitement maitrisés et composés. Des soli complexes et rapides mais aussi parfois, lents et pleins de sentiments, ce qui n'est pas à omettre. Une ambiance est imposée par les sons de clavier de Pasi Hiltula qui jouent le rôle d'aura autour de l'effet recherché. Répondant au titre de "A Virgin and a Whore", cet album se présente plein de rebondissements dus à la structure et à la composition de la musique et du chant. Indissociable de l'esprit d'Eternal Tears Of Sorrow, le sentiment de tension reste présent durant tout l'album malgré les passages plus brutaux ou plus tristes.

C'est ce sentiment que l'on ressent quand on entre dans l'atmosphère de "Prophetian". Une intro au clavier laissant penser à un mauvais présage, puis des guitares retentissantes rendant l'ambiance toujours un peu plus lourde jusqu'au moment où le chant débarque.
Particulièrement développées et complexes, chaque chanson de l'album s'écarte de plus en plus du Death mélodique traditionnel en prenant leur propre voie d'expression. Si plusieurs autres groupes de Death mélodique (tel que Amon Amarth par exemple) ont pris leur propre voie dans ce style, c'est la voie d'un brutal romantisme mélancolique qu'Eternal Tears Of Sorrow a décidé d'exploité.

En somme, cette album a beaucoup d'atouts pour plaire : La rapidité, la douceur, l'agressivité. Cette album est un exemple de ce que devrait être un album de Death mélodique.

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
ContreCourant - 27 Décembre 2013: Merci pour ta chronique ^_^
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire