Manimal

interview Manimal (FRA)Les moins jeunes d’entre-vous se rappelleront sûrement la série tv "Manimal" où le héros principal avait la faculté de se métamorphoser dans la peau de n’importe quel animal au gré de ses aventures. Manimal, dorénavant, c’est également un groupe toulousain. Là où la jeune formation a un étroit rapport avec le concept de la série, c’est lorsqu’elle fusionne tout un tas d’influences qui pourraient sur le papier paraître incompatibles, pour accoucher au final d’un métal très riche en surprises. C’est Vidda (guitariste) et Ju (chant) qui ont bien voulu répondre à mes questions en avril 2004.

1. D’où vous est venu l’idée/l’envie de fonder Manimal ? Plusieurs d’entre-vous jouent déjà au sein d’autres formations. Alors quand, et surtout pourquoi Manimal ? V: Bein je jouais avec Ludo, l’autre gratteux, dans Clamor (death-metal) il y a quelques années, et à la fin de ce groupe, en 2000, j ai arrêté de jouer du métal pendant 4 ans. Puis naturellement, quand l’envie m’en est revenue, c’est à Ludo que j’ai fait appel pour remonter un groupe ensemble. Il m’a parlé de Ju (chant) en me disant qu’il aimait beaucoup Clamor et Atride, nos anciens groupes, et que normalement il devrait être branché pour venir chanter… Puis Ju jouant déjà avec Brice (batterie) dans Psykup, c’est naturellement qu’il est venu se greffer au projet et Fabrice le bassiste a suivi pas longtemps après. Nous allons bientôt arriver à notre première année d’existence.

 

2. Musicalement, j’imagine que chacun d’entre-vous apporte ses propres influences. Personnellement, votre démo-cd 4 titres me fait penser à Faith No More quelquefois pour la voix, Gojira éventuellement pour le coté syncopé et à d’autres trucs pas forcément métal d’ailleurs. Quelles seraient vos influences ? V: Nous sommes tous très ouverts à quasiment toute les musiques à partir du moment que se soit bien fait, je ne pourrais pas toutes les citer car ça serait trop long. Alors pour que ça dure pas trop longtemps, je citerais les groupes qui je pense nous influencent directement sur la compo au sein de Manimal. Alors, d’après moi, au niveau de Ju et son chant, il est évident que son influence première serait Devin Townsend. Et pour la musique, ça irait de Cannibal Corpse à Rage Against the Machine en passant par Meshuggah et Gojira mais encore bien d’autres incitables car trop long.

 

3. A propos des voix justement : le panel de styles proposés est très large. Y a-t-il un unique chanteur chez Manimal ou plusieurs ? V: Non, Ju est unique chanteur dans Manimal, c’est juste qu’il aime chanter de façon très différente, et c’est pour ça qu’on pourrait y entendre deux chanteurs différents. Mais ce n’est pas le cas, sa pallette sonore dans sa gorge et très très large.

 

4. J’ai cru lire que vous nommiez votre style "open-death". Bon "open", je vois bien le rapport avec le coté ouvert de votre univers musical, mais "death" je ne vois pas trop… On reproche d’ailleurs souvent aux médias d’apposer des étiquettes farfelues aux dos des groupes pour les décrire. V: Actuellement on est obligé de donner un style au groupe pour susciter l’interet des gens qui sont susceptibles d’aimer Manimal. "Open" pour préciser qu’on peut partir dans plusieurs directions dans un même morceau. Et "death" car on a trouvé que les riffs de départ avaient des harmo et rythmes plutôt death, mais il est clair qu’à l’arrivée, il ne reste plus grand chose

interview Manimal (FRA) de death. Nous sommes ravis d’entendre qu’il est dur de classer Manimal dans un genre bien précis, ça veut dire qu’ il y a de l’originalité dans la musique.

 

5. Parlez nous s’il vous plait de la conception du cd 4 titres que vous m’avez fait parvenir? Où l’avez-vous enregistré ? Satisfait du son obtenu ? V: Ces 4 titres sont les premiers titres composés par le groupe, et il nous a été donné l’occasion de les enregistrer donc nous avons sauté dessus. Une fois l’enregistrement fait, nous avons trouvé le son largement assez bien pour le sortir en tant que démo. Ça a eté enregistré par Michel Francoise qui possède un studio vers Agen. C’est une co-prod avec lui, arrangement qui nous a permis de sortir un cd sans trop se ruiner. D’ailleurs, un grand merci a lui...

 

6. Au niveau de la composition, ces 4 chansons assez différentes l’une de l’autre ont-elles été créées communément ou l’un d’entre-vous s’occupe de composer et mène la barque ? V: "The Dark Half" est le seul titre de la démo qui a été composé sur l’instant en répêt, c’est à dire sans plans prévu à l’avance... Sinon, pour les autres titres, je compose les riffs chez moi que j’enregistre avec une boîte à rythmes, je file ça à tout le monde et chacun bosse dessus comme il l’entend, puis arrivés en répêt, on construit tous ensemble. Chacun est libre de faire ce qu’il veut, zéro prise de tête, si un plan déplaît à quelqu’un, on en parle simplement et on voit sur le moment. Cette méthode permet d’aller assez vite dans la composition.

 

7. Le logo, la pochette du cd sont sobres. Est-ce pour contraster avec la relative complexité de votre musique? En d’autres termes, cultivez-vous volontairement une image ? J: On ne peut pas dire que c\'est véritablement calculé mais c\'est sûr que l\'on veut trancher avec les clichés visuels du death et du métal tels qu\'on les connait, la couleur blanche et l\'absence de têtes de mort, ce n\'est pas habituel et ça nous plaît. Et c\'est effectivement intéressant de proposer un visuel épuré face à la deferlante de decibels qui caractérise notre musique. Notre graphiste est Jouch, un ami, également guitariste d\'Agora Fidelio, autre side-project de Psykup, dans le registre pop.

 

8. Sur les 4 chansons, une est chantée en français. Mais quels sont les thèmes qui vous inspirent ? Prévoyez-vous de continuer à écrire en partie dans votre langue natale ? J: Sur l\'album il y aura 6 chansons en anglais et 5 en français. Je choisis la langue au feeling, j\'écoute le morceau instrumental et si les premiers mots qui me viennent sont en anglais ou en français, le reste de la chanson le sera. Je vais de plus en plus vers l\'écriture en français, c\'est plus personnel et la musique n\'en devient que plus spéciale. Je m\'inspire de mes expériences personnelles pour les paroles mais la thématique de l\'album à venir tourne autour des espérances déçues, sentimentales, amicales ou professionnelles, de la perte d\'identité et de la peur de la mort.

 

9. Vous êtes-vous déjà produit sur scène? Quel type de public draine vos shows : néo kids, hardcore freaks, thrasheurs, curieux… ? Comment ces expériences scéniques se sont déroulées ? J: On ne s\'est produit que deux fois pour l\'instant, mais nous avons tous une bonne expérience dans le milieu avec nos autres groupes. Le public est très varié, toutes sortes de gens nous écrivent également sur les for

interview Manimal (FRA)ums. Les concerts sont assez violents, et pour l\'instant le public observe beaucoup, ne connaissant pas trop les morceaux. On espère sentir bientôt l\'évolution à ce niveau avec la sortie de l\'album. Mais les retombées sont très positives.

 

10. Votre avis sur le courant néo-métal ? Pour me situer moi-même, je suis un métalleux old-school. J‘ai grandi avec le heavy-metal, le thrash, le hardcore, puis le death et le black. Et certaines dérives hyper commerciales de la scène néo me gênent. Mais bon, déjà dans les années 80, on reprochait au courant hard fm/aor (Bon Jovi, Europe et toutes ces merdes asseptisées…) sensiblement les mêmes choses. J: Nous sommes visiblement issus de la même génération, et avons grandi au son des mêmes groupes. C\'est vrai que la scène métal actuelle a une facheuse tendance à retourner sa veste et à suivre le courant. Si les mentalités évoluent c\'est déjà pas mal. Le seul point positif là dedans est que plus de monde s\'ouvre au métal, mais pas forcément au bon métal malheureusement. A nous de rester intègres et d\'essayer d\'apporter notre pierre à l\'édifice, le public n\'est pas si bête et sait reconnaitre les vendus.

 

11. Les projets de Manimal, quels sont-ils? Un enregistrement plus long, des concerts, des saladiers de coke, des bus remplis de putes? V: Certainement pas de coke et de putes, mais par contre, nous enregistrons notre album au mois de juin, au studio des Milans, chez messieurs les Gojira. Il comportera 11 titres et va sortir le 14 septembre sur le label Jerkov, le label d’Antistatic. Une tournée est prévue sur septembre/octobre, puis courant printemps 2005.

 

12. Peut-être d’ailleurs, allez vous tenter de sortir officiellement votre mcd autoproduit avec l’aide d’un label ? V: Non, on passe à l’album, la démo restera telle qu’elle est.

 

13. Pourriez vous me donner quelques précisions sur cet album en préparation ? A quoi peut-on s\'attendre en termes de progression de style? Y a t\'il des domaines où vous avez essayé d\'évoluer, d\'innover, voire d\'expérimenter ? V: L’album comportera 11 titres dont les 4 de la démo. Bein tu sais, les 4 titres de la démo sont les premiers que nous avons composés mais tous les autres ont eté fait dans la foulée, nous ne nous sommes pas arrêté de composer pour l’enregistrement, donc je pense qu il y a une unité sur les 11 titres de l’album, du moins je l’espère. Surtout que j’ai composé la base des morceaux en 4 ou 5 mois. Ça va rester du Manimal.

 

14. D\'autre part, êtes-vous au courant qu\'un groupe suédois s\'appelle déjà Manimal (www.manimal.nu) ? V: Oui j’ai vu, mais nous ne sommes pas du tout dans le même style, donc pas de problêmes. C’est sur que si ils avaient fait un truc qui se rapproche de nous, ç’aurait eté embêtant.

 

15. Qu’est-ce qui vous énerve dans la vie, dans la rue, dans la tête des gens ? J: C\'est difficile de r2sister à la morosité et à l\'abattement face aux dérives et aux dysfonctionnements de la société actuelle, mais le but est de rester positif malgré tout et d\'avancer. La création est un bon moyen de lutte et permet d\'exorciser beaucoup de choses.

 

16. Bon je crois qu’on a fait le tour. Si vous voulez conclure en abordant un sujet qui vous est cher, n’hésitez pas. Moi je vous remercie pour le temps que vous m’aurez consacré. J: Merci à toi de nous donner la parole, et à bientôt ici ou ailleurs.

 

DJ In Extremis

p>
interview réalisée par DJ In Extremis

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

En voir plus