Wrathorn

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Naumachia
Nom de l'album Wrathorn
Type Album
Date de parution 2004
Enregistré à Hertz Studio
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album16

Tracklist

1. Intro
2. Blustud
3. Vorpal
4. Diamond
5. Muertos
6. Lifeitis
7. Sickened
8. Cyberian Dance
9. Wrathorn

Commentaire @ Stench

07 Mars 2005
J’ai eu un peu peur en voyant que Naumachia est un énième groupe de Black/death mélodique en provenance de la Pologne, parce qu’il faut bien avouer que comme beaucoup de monde je commence à saturer…Heureusement, ce disque est bien mieux que ce que mes préjugés me laissaient attendre. Si ce disque ne marquera dans doute pas le métal d’une trace au fer rouge, il n’en reste pas moins qu’il est bien au delà de ce qu’on peut souvent entendre. On peut vraiment parler pour ce skeud de black mélodique, parce qu’en effet ce sont les mélodies qui se retrouvent presque toujours au premier plan, en particulier grâce à l’utilisation d’un clavier omniprésent. Alors si parfois cela sonne bien kitsch, d’autres passages sont particulièrement bluffants, notamment dans les alliances entre guitare mélancolique et piano. Le travail de composition est mené de façon plus qu’honorable, et les titres se suivent sans provoquer l’ennui, et on peut dire que ces jeunes ont du talent à revendre, et un réel potentiel d’évolution. Souvent façonné autour de rythmes médiums, voir même parfois limite heavy métal, les morceaux ne se livrent que petit à petit, et c’est dans son intégralité qu’il faut apprécier ce « Wrathorn ». Dommage que trop d’éléments sonnent déjà entendus (la voix qui rappelle celle de Rotting christ, les breaks mélodiques vus et revus cent fois, etc.) et que le groupe sombre parfois dans la facilité du kitsch, parce que sans ça cet album serait excellent. Pour le moment, il est juste « pas mal », et j’attends beaucoup de la suite !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kuroikarasu

07 Mars 2005
Naumachia est un jeune groupe polonais évoluant dans un style black/death mélodique et qui nous offre avec ce premier album une bien bonne surprise en ce début d’année un peu morose au niveau des sorties black ou death. Dès que les premières notes de musique retentissent, on comprend que l’on est en présence de six musiciens expérimentés et bien en place au sein d’une formation jouant un style de musique qui ne tolère généralement pas les « à peu près », au même titre qu’un black sympho où il est très facile de sombrer dans le ridicule. Mais ici, il n’est point question de tout cela, tant les compos sont de qualité et bien écrites, alternant des passages assez brutaux avec des passages plus atmosphériques (dûs aux claviers) et qui feront incontestablement penser à un groupe comme Children of Bodom et parfois même aux récents albums de Rotting Christ (dixit les membres du groupe avec lesquels je suis assez d’accord). Ce style n’est habituellement pas ma tasse de thé, mais la musique variée et surtout originale (et je tiens vraiment à souligner ce dernier terme !) de ces Polonais se laisse écouter sans grande difficulté et une fois n’est pas coutume, j’ai plutôt apprécier ce mélange bien dosé de guitares/basses agressives, de batterie sèche et précise et de claviers discrets et inventifs. Les vocaux black/grognés sont à mon avis la seule véritable faiblesse de l’album, si il fallait en trouver une, mais rien de bien grave cependant, juste un peu faiblards de temps à autre pour des auditeurs cherchant la petite bête comme moi. La production du studio polonais Hertz (Decapitated entre autres...) est puissante et claire, laissant entendre très distinctement tous les instruments et par là même, comme j’ai pu le souligner plus haut, faire apparaître les carences occasionnelles du chant. Un sympathique premier album d’un groupe que je ne connaissais pas il y a encore quelques semaines et qui plaîra sans nul doute aux amateurs de black/death « bodomien » et qui saura, j’en suis sûr, trouver un public parmi les hordes de metalleux en manque de bonne galette !
Petite préférence pour le morceau « Muertos », bien fichu pour headbanger et pour le morceau éponyme de l’album « Wrathorn », majestueux et conquérant.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire