Wasteland Discotheque

Liste des groupes Metalcore Raunchy Wasteland Discotheque
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Raunchy
Nom de l'album Wasteland Discotheque
Type Album
Date de parution 30 Juin 2008
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album33

Tracklist

1. Intro / This Blackout Is Your Apocalypse
2. Somewhere Along the Road
3. The Bash
4. Warriors
5. Straight to Hell
6. Welcome the Storm
7. Wasteland Discotheque
8. Somebody's Watching Me (Rockwell Cover)
9. A Heavy Burden
10. To the Lighthouse
11. Showdown Recovery
12. The Comfort in Leaving

Commentaire @ Jahshaka

09 Octobre 2011

Une ambiance mélodique [...] avec une musique hybride bien construite.

Raunchy fait partie de ces groupes pas tout à fait nouveaux, mais pas tout à fait déjà-vu pour autant. Je veux parler de ces groupes qui font des albums dans lesquels on reconnait une influence, mais qui ont quand même un décalage avec le groupe influent. Ce que je veux dire, c'est que Raunchy, c'est une sorte de Scar Symmetry plus mélodique, ou plus tenté par l'utilisation d'effets divers. C'est une sorte de Illdisposed aussi rapide, mais moins agressif. Du son à la In Flames un peu retenu (sauf pour le jeu de batterie). C'est du death mélodique, oui, mais plus accessible que d'habitude. En fait, c'est dur de définir Raunchy. Wasteland Discotheque, 4e album studio des danois, est une preuve du mélange d'originalité et d'influences dans lequel le groupe officie.

Chaque morceau sur ce CD a une ambiance, une atmosphère. Le CD entier dégage ce halo de notes épiques. Il vous englobe, vous prendra par les tympans. La mélodie reste recherchée, la batterie exerce une présence sur les morceaux qui m'a, personnellement, beaucoup plu. D'ailleurs, vous serez plus souvent tenté de taper des doigts sur votre bureau ou sur vos genoux, que de remuer les doigts dans les airs, feignant de faire un solo de guitare. Les claviers rajoutent aux guitares une touche captivante, une des rares fois où l'on pourrait siffler sur un air de metal. C'est aussi ça, un des atouts de l'album : le coté hybride des pistes, entre son "lourd" et chant clair. Une des petites choses qu'on regrette, c'est la structure des chansons, qui est la même, à peu de choses près, sur toutes les pistes. Il suffit de connaitre les 15 premières secondes d'un morceau pour pouvoir imaginer la suite. Avec parfois des surprises ! Cet album, peu connu, est une bonne découverte, un bon moment à passer. Wasteland Discotheque est un titre que ne revient pas assez dans la bouche des metalleux, sans doute avide de violence plus crue que ce que Raunchy nous offre.

J'aborde enfin ce dernier point. Si il ne fallait écouter qu'une chanson, une seule, la plus épique des douze, ce serait sans doute Warriors, bien représentative de ce que l'album nous offre de mieux : une ambiance mélodique peu fréquente dans les sous-genres de death, avec une musique hybride bien construite.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire