The Scroll of Stone

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Magica
Nom de l'album The Scroll of Stone
Type Album
Date de parution 2002
Style MusicalPower Symphonique
Membres possèdant cet album65

Tracklist

Re-Issue in 2003 by Underclass with a different cover.
1.
 The Wish
 00:56
2.
 A Blood Red Dream
 04:33
3.
 The Sun Is Gone
 01:07
4.
 The Sorcerer
 04:44
5.
 Road to the Unknown
 04:42
6.
 Daca
 03:58
7.
 E Magic
 03:52
8.
 The Silent Forest
 04:26
9.
 Mountains of Ice
 05:05
10.
 The Key
 02:35
11.
 The Scroll of Stone
 04:31
12.
 Redemption
 05:10

Durée totale : 45:39


Commentaire @ Kivan

20 Novembre 2004
Bon, déjà, quand un album est doté d’une pochette aussi sublime que celle-ci, signée par un des plus grands maîtres du genre, Luis Royo, cela laisse présager de bien belles choses pour l’album lui-même.
Et dans le cas de ce « The Scroll of Stone », je n’ai pas été déçu...
Premier opus des Roumains de Magica, paru en 2002, mais réédité en 2004 par Underclass à l’occasion de la sortie de Lightseeker, le dernier opus du groupe.

Cependant, les deux albums, bien qu’issus du même groupe, ont bien peu de choses en commun...
Lightseeker, tonitruant metal symphonique à la Nightwish ne se laissait en effet pas prévoir en écoutant ce « The Scroll of Stone », beaucoup plus léger, plus aérien, mettant plus l’accent sur les ambiances et atmosphères.
Il faut dire que l’album nous compte l’histoire d’une princesse, prisonnière d’un dragon (ouais... original... je sais...), ce qui explique cependant les nombreuses ambiances à travers lesquelles nous emmène voyager l’album. On va de « A Blood Red Dream » aux sonorités très épiques, très folkloriques, à des titres plus heavy, plus rapides et incisifs, en passant par des chansons aériennes, légères et poétiques...

Notons des titres comme « The Sorcerer » ou « Mountains Of Ice » aux refrains très entraînants, magnifiquement exécutés par Ana Mladinovici au chant, et qui, cette fois-ci, varie énormément les styles, notamment sur le surprenant « Daca ».

En tout cas, voilà un bel album de metal symphonique, un peu à la croisée de Rhapsody et de Nightwish, plus varié et original que Lightseeker, mais un brin moins abouti...

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire