The Lucid Collective

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Archspire
Nom de l'album The Lucid Collective
Type Album
Date de parution 25 Avril 2014
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album38

Tracklist

1. Lucid Collective Somnanbulation
2. Scream Feeding
3. The Plagues of AM
4. Fathom Infinite Depth
5. Join Us Beyond
6. Seven Crowns and the Oblivion Chain
7. Kairos Chamber
8. Spontaneous Generation

Chronique @ Icare

10 Mai 2014

Un must have de death moderne, technique, progressif et brutal

On le sait depuis un bon paquet d’années, le Canada est l’une des terres sacrées en matière de death technique : avec des monstres tels que Gorguts, Cryptopsy, Beneath the Massacre ou même les initiateurs de Voivod dans un registre plus thrash, les Canadiens nous abreuvent depuis plus de deux décennies d’un metal alambiqué, aux structures complexes et aux explosions de violence sporadiques et débridées. C’est exactement dans ce créneau que les petits jeunes d’Archspire évoluent, et à l’écoute des 8 missiles de The Lucid Collective, on peut dormir tranquille : la relève est plus qu’assurée.

Après un premier jet, All Shall Align, en 2011, un an à peine après sa création, le combo de Vancouver nous revient donc en cette année 2014 avec son deuxième full length de 34 minutes, nous proposant une musique ultra technique, aux riffs alambiqués, saccadés et tordus, aux structures sinueuses et complexes qui privilégient les cassures de rythme et les reprises ultra violentes, saupoudrée de quelques influences core habilement digérées. Rappelant parfois Carcariass dans certains arpèges et passages instrumentaux virtuoses, là où les Canadiens se distinguent très largement de leurs homologues français, c’est sur la violence de l’ensemble : la rapidité du tout est tout bonnement hallucinante, rappelant les dieux d’Origin, avec des blasts supersoniques et des parties de double apocalyptique, à se demander si le batteur est humain, et le débit proprement impressionnant de Oli Peters, nouveau chanteur du combo, qui crache sa haine à une vitesse phénoménale, alternant vocaux grognés, éructations plus gutturales et profondes à la limite du grind et hurlements plus criards, impressionne d’emblée sur le premier titre, Lucid Collective Somnambulation.

L’agressivité très présente de la musique est vraiment à souligner, Archspire se distinguant en ce sens de bon nombre de formations de la scène technique privilégiant la branlette de manche à l’efficacité (écoutez, au hasard, Join Us Beyond, pure bombe de violence sonore impeccablement maîtrisée). Néanmoins, et c’est un point plus qu’appréciable, les Canadiens n’oublient pas d’aérer leur musique, soignant le côté mélodique à grand renfort de soli de 6 cordes et de passages plus aériens (à 3,10 min de Fathom Infinite Depth par exemple). Malgré les prouesses techniques et les nombreux changements de rythme, le tout reste donc toujours prenant, entraînant et digeste, grâce à une agression parfaitement distillée, des riffs très bien pensés et de nombreux passages mélodiques qui aèrent l’ensemble. Les guitares sont vraiment virtuoses (à 2,10 minutes du dernier titre, Spontaneous Generation, elles feraient presque penser à du neo classique à la Symphony X), alternant une pluie de notes aigues qui viennent contraster la fulgurance de blasts supersoniques (Plague of AM, très haché et schizophrène), envolées spatiales portées par des passages instrumentaux planants et cosmiques (à 1,05 minutes de Seven Crowns and the Oblivion Chains, ou bien Kairos Chamber, titre entièrement instrumental), et balançant parfois des riffs plus lourds et headbangants, qui viennent contrebalancer ce déluge de décibels (le début de Fathom Infinite Depths est presque groovy !). La musique d’Archspire ne donne pas dans la surenchère, et présente une fluidité étonnante pour le style pour des titres dépassant rarement les 5 minutes, d’une densité technique et musicale ébouriffante.

Le son pourra en gêner plus d’un, extrêmement synthétique, froid et presque déshumanisé, la batterie notamment donnant vraiment l’impression d’être électronique, mais force est de reconnaitre que cela sied à merveille au style du groupe, moderne, ultra technique, futuriste et froid, et tous les instruments sont parfaitement audibles, dont la basse qui n’est pas en reste au niveau virtuosité. Les septiques pourront aussi reprocher la trop courte durée de l’album, et c’est vrai qu’on se serait bien pris un ou deux missiles en plus dans la tronche, vu la qualité de l’ensemble, mais cette compacité aide à créer un ensemble cohérent n’offrant aucune faiblesse et ne souffrant d’aucun temps mort et d'aucune note superflue, les titres allant directement à l’essentiel.

Vous l’aurez compris, The Lucid Collective est pour moi plus qu’une découverte, c’est une véritable révélation. Mélangeant habilement la rapidité supersonique et l’agression d’un Origin, la mélodicité brutale et technique d’un Necrophagist et le côté progressif et tordu d’un Gorguts avec les ambiances spatiales d’un Cynic, cette tuerie est un must have de death moderne, technique, progressif et brutal, ni plus ni moins. A se procurer d’urgence pour tous les fans de death ouverts d’esprit qui ne jurent pas que par le old school.

15 Commentaires

5 J'aime

Partager

Icare - 14 Mai 2014: Que la production puisse ne pas convenir à tout le monde, je le conçois tout à fait, je le précise d'ailleurs dans mon texte, vu comme c'est lisse, moderne et aseptisé. Par contre, minable, non faut arrêter: tous les instruments sont parfaitement mis en valeur, et pareil, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que ce son froid sied parfaitement à la musique du groupe aux relents oniriques et futuristes. Bref, je trouve ça dommage que ce groupe se fasse descendre, parce que leur musique est probablement trop ci ou pas assez ça pour les soi-disants puristes du death... Hell_Spawn: merci pour ton commentaire. J'apprécie effectivement des combos comme Necropahgist, Gorod et Revocation, je vais essayer Beyond Creation que je ne connais pas!
DeCRePiTBiRTH - 15 Mai 2014: C'pour ça que ça fait du bien de voir des avis égaux aux miens :-D Archspire est en train de monter sévère dans la scène BDT et ça, c'est bon. Ils sont actuellement en train d'écrire leur 3e album, d'ailleurs, j'ai hâte :-D
Tyrcrash - 13 Octobre 2015: Excellent texte qui rend hommage à la meilleur sortie de 2014 ! T'as beau dire que tu t'y connais pas des masses dans le genre, t'as quand même parfaitement cerné le skeud, ahah.
Icare - 21 Octobre 2015: Merci Tyrcrash!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Archspire