The Inside

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Destinity
Nom de l'album The Inside
Type Album
Date de parution Fevrier 2008
Labels Rupture Music
Style MusicalThrash Death
Membres possèdant cet album87

Tracklist

1.
 My Senseless Theory
 
2.
 Murder Within
 
3.
 Thing I Will Never Feel
 
4.
 Still Remember
 
5.
 A Thousand Falling Skies
 
6.
 Inhuman Corrosive Report
 
7.
 Ready to Leave
 
8.
 Enemy Process
 
9.
 Escaping Reality
 
10.
 The Inside
 

Chronique @ Little_Scarab

17 Juin 2008
Destinity....Un nom qui sonne bien, pour un son qui sonne encore mieux !

The Inside est l'album avec lequel j'ai découvert ce groupe, je ferai donc cette chronique sans tenir compte de leur efforts passés.
étant à la recherche de très bon death mélodique, la découverte de cet album a été pour moi un grand moment.

Soyons clair tout de suite, la musique de Destinity n'est pas des plus accessibles et l'album nécessitera plusieurs écoutes avant d'être parfaitement appréciée à sa juste valeur. Passées les premières écoutes, on se rend vite compte qu'on est face à un chef d'œuvre de puissance, de composition et de technique.
Et oui car pour parler de composition, l'album est un petit bijou, destinity va ou personne ne va. Les incorporations de musique orchestrales sont légions et viennent ajouter au son déjà surpuissant du groupe une portée et une grandeur hors du commun ("inhuman corrosive report" étant, à ce titre, un morceau exeptionnel ).
Les breaks et les accélérations soudaines de rythme ont de quoi déstabiliser au début mais ils sont hautement jouissif par la suite.

Pour parler des refrains, souvent chantés en voix claire, ils sont quand à eux à tomber par terre, "My senseless thory" commence très très fort sur ce point et a de quoi décaloter de bonheur les tympans ! La voix clair a en effet tendance a refaire sortir l'accent made in France mais rien de bien méchant. La voix est d'ailleurs particulièrement bien maitrisée, comme quoi les frenchies on eux aussi du talent, ce qui est asséz rare dans le milieu du métal, mais cela n'engage que moi; le vocaliste maitrise parfaitement son sujet et alterne plusieurs degrés de voix death particulièrement brutales et puissantes, un vrai trip.

Pour parler uniquement technique, rien à redire, les solos se fondent parfaitement dans les morceaux et sont vraiment inspirés, pour être simple, carrément tripants ! (voir "Murder Within" et "Thing I Will Never Feel" )
Pour parler de la production, celle ci est absolument monstrueuse, chaque instrument est parfaitement audible, ce qui est aussi le cas pour la voix, tant mieux étant donné la qualité de cette dernière.
Certain morceaux sont destinés à devenir de véritables tubes comme le gros Hit "Ready To Leave" et le monstrueusement et tout bonnement jouissif "Enemy Process", mon morceau préféré avec son refrain en voix claire accompagné d'une montée en puissance du synthé parfaitement incorporé.

Pour finir, l'album mérite amplement une attention particulière car il est a mon sens l'un des meilleurs albums de death mélodique de ces dernières années, un chef d'œuvre qui nécessite plusieurs écoutes afin d'être apprécié.

Destinity m'a carrément fait décoller avec cet album qui rate la perfection de très très très peu, de façon vraiment infime!


5 Commentaires

4 J'aime

Partager

Little_Scarab - 26 Juin 2008: chanceuuuu ^^
Little_Scarab - 26 Juin 2008: C'est vrai qu'a la première écoute l'album ne marque pas tant que ca mais après c'est une toute autre affaire Oo.

J'essaierais de pas rater leur prochain concert si ils passent près de Paris.
Little_Scarab - 26 Juin 2008: Evolution devolution fait partit de l'album précédent pourtant =).
Mais c clair que niveau puissance je trouvez pas d'équivalent.
Mormegil - 31 Octobre 2009: petit détail à propos de la voix: c'est Morpheus (batterie/prog. claviers) qui fait les chants clairs et Mike le frontman les double la pluspart du temps! Ce qui est assez drole sur scène, si t'y prète pas attention, t'as l'impression qui fait du playback.
En tout cas pour moi c'est ce Morpheus qui m'impressionne le plus dans ce groupe: frapper et chanter en même temps c'est pas donné à tout le monde sachant en plus qu'il est à l'origine seulement claviériste du groupe.
Moi je met 19 à ce groupe tant pour cet album de folie que pour leurs presta live, surtout la petite reprise de Amon Amarth qui va bien à la fin du set "The Poursuit Of The Viking" si je ne me trompe pas! C'est juste énorme.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ AmonAbbath

10 Septembre 2009
On ne compte plus les groupes prometteurs en France! Ces derniers temps il en tombe comme la pluie et ils pondent tous des albums de grande qualité. Pour preuve : Artefact ''Ruins'', Kragens ''Infight'', Kronos ''The Hellenic Terror'', Klone et son ''All Seeing Eye'', les Gojira avec ''From Mars To Sirius'', Dieu sait que j'en passe! Nous nous attarderons toutefois ici sur les Lyonnais de Destinity, et plus particulièrement sur leur dernier bébé en date, je veux parler de The Inside (le prochain, Eleven Reasons To See, étant en préparation alors que j'écris ces lignes). Parti à l'origine de bases black-metal, le groupe a changé de direction avec ''Synthetic Existence'', passant à un death écrasant ponctué de passages symphoniques. Une influence du metal suédois pointait déjà le bout de son nez sur les morceaux Ex Nihilo et Deconstruction Of Times, ce qui laissait présager du meilleur pour The Inside. Et en effet, c'est cette caractéristique qui a été approfondie : on retrouve un melting-pot de divers groupes, allant d'Hypocrisy à Dark Tranquillity en passant par Amon Amarth et Soilwork. Mais le death mélodique est également allié à un thrash furieux ce qui rend le produit fini nettement plus brutal que la musique des formations précitées. Petit tour d'horizon...

Le premier constat que l'on peut faire, c'est que le son reste imposant, on se sent étouffé au milieu de cette puissance, pas de doute Destinity est de retour. Nous devons cette production surpuissante au Danemark et plus précisément à Jacob Hansen (Hatesphere, Maroon, ...). Dès le titre d'ouverture (My Senseless Theory), les choses sont mises au point : il n'y aura pas le moindre répit pour les tympans sur cette galette. Le riff d'entrée est détonnant, la voix death bien sentie (on sent qu'ils écoutent du suédois en boucle ceux-là), et le refrain, avec ses quelques notes de claviers, rappelle sans mal Dark Tranquillity.

Ce qui frappe, c'est que chaque morceau a son identité. Une fois le cd arrivé à son terme, les titres qui on plu ainsi que leur numéro de piste sont déjà ancrés dans le cerveau. C'est ce qui s'appelle avoir un certain talent de composition, car même si l'originalité n'est pas forcément de mise ici, ça envoie sans cesse et on a du mal de décrocher d'une chanson. Murder Within pourrait en décontenancer plus d'un avec son riff ''plus thrash tu meurs'', incisif au possible et très brutal. C'est pourtant un refrain digne d'Hypocrisy (le même chant clair/hurlé lors des refrains) qu'ils se permettront sans rougir de caser au milieu de cette boucherie. Vous remarquerez que j'ai cité deux groupes en deux chansons, et en déduirez peut-être que Destinity est hyper-influencé et peu inventif... Pourtant la construction des morceaux est imparable, on sent que l'inspiration chasse toute forme de plagiat.

Ce ne sont pas les titres Thing I Will Never Feel ou Enemy Process qui viendront me contredire, tous deux dotés de riffs, refrains et soli qui vous laboureront le cerveau à longueur de journée dès qu'ils y seront entrés.

Nombre de baffes sont encore à déclarer parmi les autres morceaux, comme Ready To Leave, dont le riff thrash sonne tel le glas, et dont le refrain véritable n'apparaît qu'après trois minutes (ce qui évite une répétition courante du shéma 3 refrains, 3 couplets et un solo pour garnir), le mid-tempo de l'album, A Thousand Falling Skies, très mélodique, ou encore Escaping Reality qui remet quelque peu à l'honneur les penchants symphoniques du brûlot précédent.

Pour le final, portant le nom de l'album, on s'attend à un nouveau monstre mais j'avouerai être resté un peu sur ma faim... Oui les cervicales bougent, l'exécution est impressionnante, les claviers se montrent épiques, mais il manque un petit grain d'inventivité que les autres chansons possèdent. Ce n'est pas mauvais, mais on s'attendait à mieux pour conclure ce disque phénoménal.

Certains ont boudé le trop plein d'influences distillées sur The Inside. Je considère plutôt ce cd comme un hommage au death, au thrash, à la mélodie et à la brutalité, le résultat d'un héritage offert par les plus grands d'hier comme d'aujourd'hui. Qui va s'en priver?

17/20

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

11 Mars 2008
L’évolution semble être le maître mot de cette année 2008. Les français de Destinity l’ont bien compris et ils nous offrent avec The Inside un album de Thrash/Death de la meilleure facture qui soit. Avec un tel album pas de doute le groupe devrait pouvoir franchir nos frontières sans trop de problème. Quand on pense qu’a ses débuts le groupe prodiguait un black métal assez moyen on se dit que le chemin parcouru est immense mais que le résultat est franchement a se briser une cervicale.

Déjà amorcée sur Synthetic Existence, la mutation est ici totale et sans concessions. Les riffs sont tous plus catchy les uns que les autres, tous plus puissants les uns que les autres et en plus les refrains se retiennent assez facilement. Le titre que l’on pourrait mettre en exergue pour vous prouvez cela c’est bien « Ready to Leave » donc le riff principal est magistral. La grande classe.
Mais le plus important à souligner c’est le grand pas en avant technique qui permet au groupe de rivaliser les yeux dans les yeux avec des groupes tel qu’Hypocrisy dont la musique s’en rapproche dans le style. C’est pour cela que le groupe a les moyens de s’exporter. Celui qui a du le plus bosser doit être Mick dont les prouesses vocales sont tous simplement bluffantes. En comparaison de ce qu’il nous sortait avant c’est le jour et la nuit au niveau du chant clair (et c’est tant mieux). Au final l’ensemble est bien homogène et toutes les rythmiques se callent bien avec la chant donnant un mur de son bien appréciable. Appréciable, non excellent.
De sur crois Jacob Hansen, nous offre une production surpuissante qui colle a chaque note de The Inside. En faite ce disque porte vraiment bien son nom car la musique rentre en vous mais n’en sortira pas.

Grosse claque en prévision pour les gens qui les suivent depuis le début et grosse partie de headbageage en prévision pour tout le monde.

Un disque fait date dans une discographie !!!!!!!!

11 Commentaires

8 J'aime

Partager

Mormegil - 31 Octobre 2009: Moi je dis: "grosse brique dans ta gueule" hé hé.
metal25 - 17 Décembre 2009: Moi j'ai vraiment adoré. Certes on sent bien l'influence de Hypocrisy, mais Destinity a sa personnalité propre. Je les ai vu en live, et je dois vraiment dire que ça déménage des grands mères et que les cervicales en prennent un coup ! Un groupe français à découvrir.
Petite remarque à propose de ta chronique, c'est bien le batteur qui se charge du chant clair, autant en live qu'en studio.
Stay metal
keketomax - 17 Septembre 2013: Vraiment bon, mention spéciale aux vocaux.
keketomax - 17 Septembre 2013: b
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire