Synthetic Existence

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Destinity
Nom de l'album Synthetic Existence
Type Album
Date de parution 2005
Style MusicalThrash Death
Membres possèdant cet album66

Tracklist

1.
 At the End
 00:35
2.
 In Nuclear Light
 06:14
3.
 Ex Nihilo
 05:08
4.
 Fanatic God Machine
 04:47
5.
 Evolution : Devilution
 05:35
6.
 Deconstruction of Times
 07:32
7.
 Deshumanized Nature
 04:52
8.
 Neuronic Illness
 04:05
9.
 Synthetic Existence
 06:03

Durée totale : 44:51


Commentaire @ stench

06 Octobre 2005
« Donnez moi de la boue, j’en ferai de l’or » disait Baudelaire, et on peut dire que la métamorphose subie par Destinity est tout aussi miraculeuse ! Le groupe est méconnaissable, et ce disque est vraiment de grande qualité. Le chant death est très guttural, et dès les premières secondes on est surpris par l’intensité qui se dégage des nouvelles compos. Rapide à souhait, les lignes de grattes sont plutôt simples, et par moment font penser au style de Behemoth, qui allie le violence des tempos à des riffs plus calmes et entraînants. Bien death brutal dans son approche, il n’en reste pas moins que beaucoup de passages mélodiques éclairent l’opus, et que la variété est de rigueur. On tombe même sur des solos intéressants (c’est rares donc je le précise), sur des moments d’ambiances totalement réussis qui rappellent les derniers Septic Flesh ou Rotting Christ, des envolées majestueuses comme je les aime, bref, cette rondelle, sous son apparence brutale, cache de multiples facettes à découvrir de toute urgence. Même si je reste assez mitigé quant à l’utilisation de certains passages au clavier (merde, à ce niveau, quand on nous propose une telle galette, a-t-on vraiment besoin de stratégies aussi moyennes ?) le niveau est bien là et ce « Synthetic Existence » sera la bombe française de cette fin d’année, ou du moins, l’une des bombes. Il est juste dommage que la longueur des titres arrive parfois à diluer l’aspect direct des compos, un disque un peu moins longs aurait pu être encore meilleur. Le groupe français à suivre de toute façon, si la progression est aussi franche la prochaine fois, ça va le faire !

1 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire