Symbols of Failure

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Psycroptic
Nom de l'album Symbols of Failure
Type Album
Date de parution 13 Fevrier 2006
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album82

Tracklist

1. Alpha Breed 03:52
2. Missionaries of a Future to Come 04:20
3. Merchants of Deceit 05:27
4. Minions: The Fallen 03:53
5. Repairing the Dimensional Cluster 03:44
6. Epoch of the Gods 04:45
7. Our Evolutionary Architecture 04:40
8. An Experiment in Transience 04:56
9. Cleansing a Misguided Path 04:25
Total playing time 40:02

Chronique @ mindkiller

30 Avril 2006
Psycroptic était attendu de pied ferme, avec leur dernier album qui les avaient révélés et leur avait permis de tourner avec de grands groupes, le groupe signe avec Neurotic Records en 2005 et s’adjoint des services d’un nouveau chanteur : Jason Peppiatt. Tout va donc pour le mieux et ce troisième album, Symbols of Failure, vient nous confirmer ce que nous attendions tous, une belle réussite tant au point vue musical qu’artistiquement.

Un nouvel album, avec un nouveau Psycroptic, c’est comme ça que je le résumerai, mis a part l’expulsion de leur ancien chanteur on aurait pu craindre le pire, mais il n’en ai rien, musicalement le groupe n’a rien perdu, bien au contraire. La brutalité est toujours là, tout aussi technique et Jason arrive vraiment a exploité tout le potentiel de leur ancien chanteur, voire même a le dépasser. Si Scepter nous avait tous séduit par ses riffs aliénés, inventif et merveilleusement trouvés, il ne sont pas aussi évident ici, l’album est plus varié, les chansons plus concrètes, et plus travaillées. Plus complexe donc, la musique s’affirme plus et devient plus uniforme, et il faut vraiment avoir plusieurs écoutes pour véritablement distinguer toutes ces abondances de détails. La production y est largement accentuée ce qui aide majoritairement a s’incorporer au rythme, bref il y avait du bon avant maintenant il y a vraiment du très bon.

Faisant toujours preuve d’ingéniosité, le groupe a su développer leur savoir faire tant au niveau des chansons que de l’écriture mais surtout de leur potentiel technique.
Psycroptic atteint ici avec cet album leur point culminant dans leur « faible »discographie seulement trois albums en six années d’existence. Plus, toujours plus avec un résultat toujours aussi exceptionnel, on espère que le groupe explosera littéralement et aura toute la reconnaissance qu’il est en marge d’avoir, c’est tout ce que je leur souhaite.

2 Commentaires

2 J'aime

Partager
Spirit_Of_Deathiny - 18 Décembre 2011: "Jason arrive vraiment a exploité tout le potentiel de leur ancien chanteur, voire même a le dépasser".
Sur ce point je ne suis pas d'accord, L'ancien chanteur avait un très bon growl surpassant celui-çi selon moi, et il variait beaucoup, ya juste à écouter Scepter pour s'en rendre compte. Ici, le chant est beaucoup plus typé Hardcore et selon moi ça ne va pas du tout avec la musique du groupe, l'ancien chanteur était beaucoup mieux. M'enfin ce n'est que mon avis...
Bonne chronique sinon, c'est vrai que musicalement ils ne cessent de s'améliorer!
Fonghuet - 14 Janvier 2015: Pareil pour moi; le nouveau chanteur (et la batterie peu ingénieuse) m'a fait décrocher du groupe. Son style vocal est trop linéaire contrairement à Chalk où bien que ça variait énormément, surprenait à chaque fois par ses possibilités et son originalité
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire