Slash

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Slash
Nom de l'album Slash
Type Album
Date de parution 05 Avril 2010
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album243

Tracklist

1.
 Ghost (ft. Ian Astbury)
 03:37
2.
 Crucify the Dead (ft. Ozzy Osbourne)
 04:06
3.
 Beautiful Dangerous (ft. Fergie)
 04:40
4.
 Back from Cali (ft. Myles Kennedy)
 03:38
5.
 Promise (ft. Chris Cornell)
 04:42
6.
 By the Sword (ft. Andrew Stockdale or Wolfmother)
 04:53
7.
 Gotten (ft. Adam Levine)
 05:04
8.
 Doctor Alibi (ft. Lemmy Kilmister)
 03:11
9.
 Watch This (ft. Dave Grohl and Duff McKagan)
 03:49
10.
 I Hold On (ft. Kid Rock)
 04:18
11.
 Nothing to Say (ft. M. Shadows)
 05:28

Durée totale : 47:26



Commentaire @ Postfucking

26 Avril 2010
Ouf !!! Slash vient de me mettre une beigne en pleine poire avec cet album. Tout ces invités sont les biens venus !!

L'album de Slash me refait penser à l'époque des Guns N'Roses, l'époque des vieilles guitares avec un son saturée. Cet album reprend très bien ce côté plus ancien de la guitare. Les invités de l'album sont Ian Asbury, Ozzy Osbourne, Myles Kennedy, Fergie, M. Shadows, Dave Grohl, Duff McKagan, Adam Levine, Kid Rock, Lemmy, Addrew Stockdale, Chris Cornell, Iggy Pop et Rocco Deluca.


Avec toutes cette tripotée d'artistes, L'album nous promet un bon moment de Hard Rock.

L'album démarre par Ghost avec Ian Astbury d'où l'intro a un solo joué dans l'aigüe qui déchirre ! Pourtant ce morceau n'est pas très original. Viens ensuite le morceau avec Ozzy, L'ambiance change dans ce morceau Crucify the Dead. L'intro ne se fais qu'avec une guitare sèche et ensuite viennent la batterie et la guitare électrique. Vers le milieu de la chanson, avant le refrain, La guitare s'arrête mais la batterie continue avec la guitare sèche, en prime, nous avons l'honneur d'un petit solo " à la Slash". Le morceau Beautiful Dangerous en featuring avec Fergie, chanteuse des Black Eyes Peace (qui l'eut-cru qu'elle puisse se retrouvé sur un album de hard rock ?)met en valeur la batterie au début de la chanson et des chœurs apparaissent pendant le refrain. Back From Cali n'est, ni plus ni moins, le 1er des deux morceaux que nous as fait Myles Kennedy sur cet album. L'intro démarre rien qu'avec la guitare électrique, et le rythme reste lent tout le long du morceau et des chœurs apparaissent pendant le refrain, une autre voix de Myles enregistré je suppose. Promise avec Chris Cornell est une chanson très réussi, avec un refrain qui démarre dans l'aigüe. By the Sworld avec Andrew est le seule morceau, il me semble, ou la voix a été légèrement modifiée, et avec un Magnifique solo au milieu du morceaux. Le rythme reste modéré sauf au moment du solo. Viens ensuite Gotten avec Adam Levine, le chanteur de Maroon 5, le tempo reste lent le long de cette chanson avec un léger solo à 1.15. Lemmy arrive avec Doctor Alibi qui aurait put être prolongé pour être meilleur à mon avis. Dave Grohl, Duff McKagan et Slash se sont associés pour ce morceaux instrumentale qui est vraiment super où on peut admirer les talents de Slash à la guitare. Ensuite, on tombe sur le morceau de Kid Rock, Hold On est reposant mais comme avec un petite touche mélancolique et un solo qui va très bien avec la chanson. Nothing to Say démarre sombrement et donne un peu l'idée d'une chanson de maison hantée au début, pendant les couplets, la mélodie reste très répétitive quand même mais avec le chant de M. Shadows, cela passe plûtot bien. On arrive à la 2em chanson de Myles Kennedy où presque toute la 1ere minute est joué sans batterie avec juste une simple guitare. La chanson dur exactement le même temps que Stairlight : 5.26. Viens ensuite la chanson avec Rocco Delucca qui joue de la guitare acoustique; La chanson est joué avec des choeurs. La dernière chanson est avec Iggy Pop, L'instrumentale contient 2 guitares, une batterie et un chanteur. Le tout est très bien joué se qui fais un mélodie plûtot joyeuse.


L'album est très réussi dans l'ensemble. Les morceaux sont très variés, du rythme rapide au lent, de la chanson triste à la chanson joyeuse... Il n'y a pas des solos dans toutes les chansons se qui fait la diversité de l'album. Slash intervient dans tout les morceaux en jouant de la guitare électrique ou sèche et grâce à ses solo. Les invités sont de qualité bien qu'on se demande ce que une chanteuse de Pop (Fergie) fais ici. Cet album a tout d'un bonne album.

A écouter : Crucify the dead, watch this ...

Postfucking 17/20

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
Selfdestruction - 28 Avril 2010: Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on est plutôt d'accord sur par mal de points d'après nos chroniques respectives ;).
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Selfdestruction

27 Avril 2010
Mr.Shadow (Avenged Sevenfold), Ozzy Osbourne (lui, je ne le présente pas), Iggy Pop (The Stooges), Ian Astbury (The Cult) , Izzy Stradlin (Gun's ), Fergie (Black Eyed Peas), Myles Kennedy (Alter Bridge), Chris Cornell (Soundgarden!), Andrew Stockdale (Wolfmother), Adam Levine (Maroon 5), Lemmy (notre Motörhead préféré), Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters, Them Crooked Vultures, Queens of the Stone Age,....), Duff McKagan (Guns N'Roses, Velvet Revolver), Kid Rock, Rocco DeLuca (Rocco DeLuca and the Burden), Cypress Hill, Alice Cooper, Nicole Scherzinger (Pussycat Dolls), ....

Un collectif pop-rock-rap-metal ?
Non non, le premier album de Slash, le légendaire guitariste des Guns'N'Roses faché avec Axl Rose et qui nous fait l'honneur d'un album « solo » après ses aventures avec Velvet Revolver et Slash's Snakepit. Je ne vous parlerai pas du line-up qui, de toute manière, change à pratiquement tous les titres. Le tout chez Roadrunner, produit par Eric Valentine (Lostprophets, Queens of the Stone Age, Third Eye Blind, Smash Mouth...)

La pochette quant à elle n'est pas sans rappeler les Guns'N'Roses : une tête de mort mais qui porte l'emblématique chapeau de Slash (et nous confirme donc que ce ne sera pas un album des Gun's) avec une inscription que je n'ai malgré moi pas pu réussir à traduire : S£N'R ? (Slash'N'Roses?)

Et un album où s'invitent toutes les stars citées plus haut, ce qui rend chaque chanson si unique et différente de la précédente.

L'album s'ouvre sur le très entrainant « Ghost » et la participation de Ian Astbury. Un très bon riff, très hard-rock, un solo agréable mais malheureusement un peu trop simpliste et trop court, ce qui ne suffit pas à gâcher un bon titre pour ouvrir l'album. Le même problème se retrouve d'ailleurs malheureusement sur bon nombre de titres. Que ce soit sur "Crucify The Dead" avec Ozzy ou sur "Starlight" avec Myles Kennedy, Slash se contente plus souvent de quelques touches d'ambiances en arrière-fond plutôt que des solos rocambolesques auxquels on était habitués avec les Gun's. En effet tous les titres sont un peu trop formatés la plupart du temps. On suit le couplet-refrain-couplet-solo-refrain et les surprises sont rares. C'est là la faiblesse (et la force de cet album). On y trouve quantité de tubes (toutes les chansons en fait) avec quantité d'invités et on a le plus souvent l'impression d'assister à un collectif d'artistes qu'à un album solo.

Toutefois, la prestation d'Ozzy sans faille sur une semi-ballade bien réalisée et très prenante au refrain aguicheur, Fergie des Black Eyed Peas(que j'appréhendais beaucoup je l'avoue) , Andrew Stockdale, ... Tous les artistes nous offrent de très bonnes prestations. De plus chaque riff est agréable et ceci tout au long de l'album. Par exemple Myles Kennedy qui vient s'essayer à l'exercice et qui s'ajoute de manière très naturelle à la guitare de Slash dans le titre "Back from Cali". Il a d'ailleurs l'honneur de participer à un autre titre de l'album ("Starlight"). Rien d'étonnant lorsqu'on sait que Slash a déclaré que M.Kennedy serait tout à fait approprié pour chanter dans les prochains albums de Velvet Revolver.

Mais les solos ne sont pas tous du niveau des titres cités précédemment. Sur le single "By the Sword" avec Andrew Stockdale (Wolmother) on a enfin une prestation digne du guitariste sur un album qui porte son nom. Sur le titre de Fergie "Beautiful Dangerous", une chanson qui flirte entre rock et pop avec succès, là aussi Slash se fait moins discret. Impossible de passer à côté de "Doctor Alibi" qui nous gratifie de la présence de Lemmy. Une chanson très énergétique où les nuances dans la voix de notre idole sont très appréciables (et appréciées!!). Un bon solo, un bon chanteur, de bons ingrédients donc encore un titre très réussi. Que dire encore du titre instrumental "Watch this"..une guitare surexcitée, un excellent riff...un superbe solo comme on en espérait plus, mais comment pouvait-il en être autrement avec Dave Grohl & Duff McKagan comme invités...
On s'attardera aussi sur "Nothing to say" avec Mr.Shadow d'Avenged Sevenfold où le riff de guitare, peut-être un peu simpliste, est très agréable. Par contre on reste un peu sur sa faim au niveau de la prestation vocale... En déplaise aux détracteurs d'Avenged Sevenfold mais Mr.Shadow est capable de beaucoup plus de nuances que ce qu'il laisse paraitre dans ce titre au chant clair et parfois un peu trop niais...

Rocco DeLuca vient chanter sur « Saint is a Sinner too ». Une chanson qui vaut sa place dans l'album...ne serait-ce que pour son titre et son rapport à l'actualité (hum hum). Malheureusement on rit un peu moins en l'écoutant. Une agréable ballade mais qui trouve difficilement son chemin sur la quantité de ballades déjà présentes (Gotten, Promise, I Hold on, Starlight, ....)
Heureusement, "We're all gonna die so let's be nice" que scande Iggy Pop sur le dernier titre conclu avec succès l'album et nous laisse avec le sourire.

Avant de conclure, attardons-nous quelques instants sur les titres bonus des différentes éditions :
Ainsi, le titre Sahara est disponible dans la version japonaise avec comme guest star Koshi Inaba (B'z) et si vous avez la chance de posséder la version canadienne vous l'entendrez en anglais (ainsi que sur la version Itunes US).Un très bon titre hard-rock avec encore un refrain dont vous ne pourrez vous débarasser si facilement.
Dans la version Itunes australienne et brésilienne (ainsi que sur le single Sahara) vous aurez la (mal)chance d'entendre Cypress Hill et Fergie reprendre Paradise City.
« Baby Can't Drive » ne se gène pas d'assembler Alice Cooper, Nicole Scherzinger, Steven Adler (ex-batteur des Guns) & Flea (Red Hot Chili Peppers) dans un titre explosif,et même s'il demeure simpliste, plutôt réussi. Toutefois il est uniquement disponible dans l'édition Classic Rock Slashpack et brésilienne ainsi que sur Napster.
Disponible sur Itunes, le titre « Mother Maria » est une ballade mettant à l'honneur Beth Hart sur une musique plutôt banale et qui ressemble étrangement à du déjà entendu....
Enfin « Chains And Shackles » sur la version australienne est en fait un cover du titre « Nothing to say » avec cette fois-ci Nick Oliveri (Kyuss, Queens of the Stone Age) sur une version chant plus axée metal et que l'on préférerai presque à l'original (celle avec M.Shadow)...
Si comme moi vous n'avez pas la chance de posséder ces morceaux, vous trouverez facilement un moyen de les écouter sur le net.

Conclusion : Que vaut cet album ?
Hé bien c'est un excellent album de hard-rock, un album composé de tubes plus entrainant les uns que les autres, un album rempli des plus grands artistes de notre époque....Mais c'est aussi un album qui manque de la personnalité de Slash qui se retrouve un peu trop en retrait sur plusieurs titres, notamment au niveau des solos (étranges pour un album solo :p). Ce n'est pas non plus un album des Guns'N'Roses, pas de grandes compositions épiques comme « Sweet Child'O Mine » ou « Paradise City » (c'est un album sans Axl). D'ailleurs si vous voulez retrouver les Guns de l'époque « Appetite for Destruction » ce ne sera ni sur cet album ni sur « Chinese Democracy ». Il n'en demeure pas moins un excellent album qui se dévore du début à la fin avec beaucoup de plaisir.

On appréhendera tout de même la version live sans ce cocktail d'invités...à découvrir prochainement au Rock Am Ring et au Hellfest...

18 Commentaires

0 J'aime

Partager

Selfdestruction - 15 Juillet 2010: Autant pour moi, je vais corriger ca :)
rvsixsixsix - 11 Fevrier 2011: Excellent album, j'ai acheté. Merci pour la critique.
Le maillon faible est Myles Kennedy avec sa voix si poussive, dommage...
lucasss13 - 19 Fevrier 2011: Ah bon, moi je trouve plutot que Myles Kennedy est la perle de cet album au niveau du chant bien sur ! Il a une voix spéciale et c'est ce qui le différencie des autres chanteurs !
ZazPanzer - 19 Fevrier 2011: Tout à fait d'accord. J'ai acheté du Alter Bridge après avoir découvert cet excellent album. Que j'écoute toujours régulièrement soit dit en passant.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire