Sincerity Is an Easy Disguise in This Business

Liste des groupes Metalcore Evergreen Terrace Sincerity Is an Easy Disguise in This Business
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Evergreen Terrace
Nom de l'album Sincerity Is an Easy Disguise in This Business
Type Album
Date de parution 21 Juin 2005
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album24

Tracklist

1.
 Dogfight
 03:16
2.
 Give 'Em the Sleeper
 01:30
3.
 Brave Reality
 02:27
4.
 New Friend Request
 03:56
5.
 Gerald Did What
 01:47
6.
 I Can See My House from Here
 03:00
7.
 The Thunder
 02:21
8.
 I Say You He Dead
 01:08
9.
 The Smell of Summer
 03:26
10.
 Tonight Is the Night We Ride
 02:33
11.
 Untitled track
 02:25

Durée totale : 27:49

Acheter cet album

Evergreen Terrace


Commentaire @ snot

18 Mai 2005
Nombreux sont ceux qui auront connus Evergreen Terrace grâce à leur excellent album de reprises "Writers Block". Pour ma part je les ais connus avec leur deuxieme album "Loosing All Hope Is Freedom" tout aussi bon. Evergreen Terrace réalise donc un pur concentré de ce que je persiste a appeler emo-core (emotional hardcore), mélange habile de passage mélodieux et de hxc new shool façon poison the well ou bien encore the dillinger escape plan, mais la ou d'autre groupe se contente d'être qu'une pâle copie, Evergreen terrace brille (tout comme atreyu).
Aujourd'hui est venu le jour de vous parler de leur nouvelle mouture "Sincerity Is an Easy Disguise in This Business", titre d'ailleurs criant de vérité. Après une première écoute je peux vous assurer qu'il n'y a pas de changement radical dans la musique d'evergreen terrace, le groupe se cantonne dans son "emo-core" et c'est tant mieux. Tout les ingrédients sont la, une voix permettant de nombreuses variations, tantôt chantée et claire tantôt hurlée sur des riffs tantot mélodieux,tantot bourrins. Les changements de ryhtmes s'opérant toujours gracieusement. Comme à l'habitude du groupe les coeurs sont aussi de la partie pour soutenir le tout dans les moments opportuns. La troisieme piste "Brave reality" était déjà présente sur Writers Block (la seule chanson qui n'etait pas une reprise), ce qui nous fait au final 9 nouveaux titres, sans compter la chanson bonus, d'une moyenne d'environ 2-3 trois minutes. C'est la que le bas blesse, la durée de l'album, elle est relativement assez courte. Tout comme sur Writers Block, on a meme droit en bonus en fin d'album à une piste à la gratte sèche, pour finir l'album calmement en attendant le prochain. Au final on se retrouve donc avec un bon album sans surprise, les fans du genre vont se régaler.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Dsk

15 Juin 2005
La recette est inévitablement reprise par toute la nouvelle scène hardcore dirait-on: un chant hurlé ou guttural sur les couplets puis une voix guillerette et claire sur les refrains. Il faut désormais accepter cette charte, certains groupes se montrant toutefois plus inspirés que leurs petits copains. Sans crier au génie, EVERGREEN TERRACE font partie de ceux-ci tant les talents de vocaliste de Andrew sont indéniables. Ecoutez pour en juger le magnifique refrain de I Can See My House From Here. Musicalement, EVERGREEN TERRACE si situerait entre EARTH CRISIS et PENNYWISE (le grain de voix claire rappelant étrangement celle de Jim Lindberg) Beaucoup de mosh parts imparables comme sur la fin de Gerald Did What. La musique du groupe est très élaborée, très instinctive à la fois et surtout très intelligente. On y retrouve énormément les influences qui les ont amenés là où ils en sont. Brave Reality aurait pu être composé par PANTERA et sur The Thunder, METALLICA nouvelle version aurait pu leur avoir filé quelque coups de main. C’est donc un album très varié, très pop, intelligent et joliment agrémenté de quelques passages bien rapides comme je les aime dans Give ‘Em The Sleeper et I Say You He Dead.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire