Sängerkrieg

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe In Extremo
Nom de l'album Sängerkrieg
Type Album
Date de parution 09 Mai 2008
Style MusicalFolk Metal
Membres possèdant cet album65

Tracklist

1. 7 Köche
2. Sängerkrieg
3. Neues Glück
4. En Esta Noche
5. Mein Sehnen
6. Flaschenpost
7. Requiem
8. Frei zu Sein
9. Zauberspruch
10. In Diesem Licht
11. Tanz mit Mir
12. An End Has a Start (Editors cover)
13. Mein Liebster Feind
14. Auf's Leben
DVD LIMITED EDITION
1. Making of Sängerkrieg
2. In Extremo Innenansichten
3. In Extremo at Wacken Open Air 2006

Chronique @ Troodukus

12 Mai 2008
Après le brillant "Mein Rasend Herz", donner naissance à nouvel album de grande qualité était un véritable défi pour In Extremo. Mission accomplie ?
A mon grand regret, j'aurais tendance à répondre...pas vraiment. "Sängerkrieg" est un bon album, certes, mais il ne se révèle pas à la hauteur de nos espoirs.

La principale critique que l'on peut proférer à l'encontre de ce nouvel opus est probablement le manque de diversité des chansons. "Mein Rasend Herz" nous avait habitué à varier les instruments, les époques, les cultures, et ici...
Je dirais qu'ici, nous avons...de la cornemuse médievale. En effet, cet album souffre d'un manque cruel de mandoline, vielle à roue, harpe et autres instruments médiévaux.
Si les chansons sont sympathiques, les premières écoutes se révèlent pénibles dans la mesure où les mélodies se suivent et se ressemblent. Au fur et à mesure que les titres défilent, nous avons l'impression qu'In Extremo perd de son unicité et de l'atmosphère moyen-âgeuse qui faisaient tout son charme.
Qu'à cela ne tienne, les fans ne seront pas complètement déçus. Ce "Sängerkrieg" demeure conforme, à mon sens, à ce que le public recherche chez In Extremo. Un ensemble guitare/basse/batterie identique, rythmes et riffs simples et lourds...
Et bien que la cornemuse médievale empiète sur toutes autres références, nous avons plaisir à retrouver une caractéristique principale du groupe : la variété linguistique et thématique des paroles. Malgré un nombre de chansons en allemand plus important que d'habitude, malgré une chanson en anglais qui nous fait grincer des dents ("An End has a Start"), ce cher Michael Reiner nous gratifie de paroles en espagnol ("En Esta Noche"), en français ("Requiem") et en allemand médieval ("Zauberspruch", si je ne m'abuse).
Notons également un clip, "Frei zu Sein", ancré dans la tradition paradoxale des videos d'In Extremo : un univers et une musique de Moyen-Age et des clips qui se déroulent presque exclusivement à notre époque...

Cet opus est donc sympathique à écouter pour la bonne humeur, même s'il ne révolutionne pas le genre ; je dirais même plus, même s'il le fait presque régresser. A la poubelle pour autant ? Non, pas du tout, car on aura beau dire, quand on peut se réclamer du "Metal Médieval", on peut également se vanter d'être unique en toute circonstance...

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
mickette - 14 Mai 2008: c dingue je savais meme pas qu'ils avaient sorti un nouvel album j'en ai entendu parler nulle part^^
Troodukus - 14 Mai 2008: Oui c'est drôle j'l'ai appris à peine deux jours avant cette chronique...j'en avais moi-même pas du tout entendu parler, j'ai juste vu qu'il avait été ajouté ici...
 
Kergan38 - 01 Décembre 2008: Je l'ai enfin trouvé. Je l'avais commandé à un disquaire spécialisé métal, mais il a du mal à l'avoir quand par hasard, je l'ai trouvé dans un grand magasin (je ne citerai pas le nom).

Frei zu zein est une des trés bonne chanson de l'album, la premiere que j'ai entendu.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire