Rest Inside the Flames

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe 36 Crazyfists
Nom de l'album Rest Inside the Flames
Type Album
Date de parution 12 Juin 2006
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album160

Tracklist

1.
 I'll Go Until My Heart Stops
 03:45
2.
 Felt Through a Phone Line
 04:25
3.
 On Any Given Night
 03:38
4.
 Elysium
 03:03
5.
 Great Descent
 04:35
6.
 Midnight Swim
 03:43
7.
 Aurora
 03:54
8.
 Will Pull This in by Hand
 02:49
9.
 We Cannot Deny
 03:42
10.
 Between the Anchor and the Air
 03:28
11.
 The City Ignites
 03:23

Durée totale : 40:25


Commentaire @ Julien

19 Juin 2006
Voila une chronique peu banale pour moi qui est longtemps fuit ce qui se rapprochait de prêt ou de loin de l’émo et autre courant assimilé. Pourquoi ? Bonne question, mais la réponse resterait assez vague. Mais je dois avouer que ce nouvel album de 36 crazyfists, m’a fait changer d’avis même si le genre ne deviendra pas mon cheval de bataille.

Dans ma tête j’ai trop souvent assimilé le genre à un coté assez pompeux voir pas du tout inspiré. Et le premier titre de ce disque n’était pas loin de me conforter dans mon idée. Ligne de chant clair excessive, riff ennuyeux, vite vite passons au second. Et la rien a voir et je retrouve le sourire. Ca devient plus péchus, les riffs sont plus rudes, plus métal et on commence à se régaler.
Alors oui il y a toujours un coté un peu clean, mais dans l’homogénéité du disque ça passe super bien. Le disque se retrouve même être joyeux dans ses refrains avec un chant clair plus mélodique que sur le premier titre. C’est vrai pourquoi chercher l’avoine dans le chant clair alors que le coté assez feutré va si bien au groupe. L’alternance avec le chant typé hardcore se fait a merveille, j’aime bien le coté un peu anarchique ou l’on peut se prendre un bon hurlement à n’importe quel moment. Vraiment bien dosé, il apporte une intensité supplémentaire. Je vais ajouter un petit bémol, le petit problème que j’ai noté avec le chant assez poussif sur le premier titre se reproduit occasionnellement mais sans trop porter préjudice aux compos, heureusement…..
En terme de musique, les riffs sont plutôt bien trouvé et le groupe joue encore une fois sur une alternance bien maîtrisée. Entre les riffs frais limite pop et les gros riffs bien puissants, on en a pour notre argent. Sans aller jusqu'à des extrêmes comme avec des groupes comme Caliban, 36 Crazyfists se défend plus que bien dans son registre entre guerre et passion.

Un bon moment à passer, des refrains accrocheurs, de l’avoine le tout dans un seul et unique disque, la classe……….

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire