Onward to Mecca

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Internal Bleeding
Nom de l'album Onward to Mecca
Type Album
Date de parution 2004
Labels Century Media
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album13

Tracklist

1. Bleed by Example
2. Siege in the Clouds
3. Infidel
4. Far Above You
5. Hatefuel
6. Arm Our Youth
7. This Day I Fight
8. Contamination
9. Intolerance

Chronique @ grogwy

05 Décembre 2018

Patriotic Slam/Death Metal from New York City

En découvrant le nouveau disque d'Internal Bleeding avec sa pochette belliqueuse accompagnée d'un titre plutôt explicite ("Onward to Mecca"-"En route pour La Mecque") on pouvait légitimement penser que suite aux attentats du 11 septembre 2001, et à l'instar d'une grande partie de la population américaine traumatisée par ces événements, les new-yorkais avaient basculé dans un anti-Islam plutôt primaire (ceci dit La Mecque se trouve en Arabie Saoudite qui est un pays allié aux Etats-Unis, et non en Irak ou en Iran qui, avec la Corée du Nord, appartiennent au fameux Axe du Mal si chère à Georges Bush Junior !).
Or il n'en est rien, et si les membres d'Internal Bleeding (comme leurs voisins d'Agnostic Front) affichent fièrement leur Nationalisme-Patriotisme (qui en France serait rapidement qualifié de Fascisme, alors que l'on peut aimer son pays sans pour autant détester celui des autres !), à aucun moment le groupe ne prône le racisme ou la supériorité de la race blanche (le White Power) comme certaines formations sulfureuses telles qu'Arghoslent et Bound For Glory (au demeurant musicalement excellentes).

Après cette indispensable mise au poing retour à ce qui nous intéresse ici, c'est à dire la musique avec ce quatrième album d'Internal Bleeding qui atterrit dans les bacs en septembre 2004, soit cinq ans après le très bon "Driven to Conquer" (1999) mais surtout après une nouvelle période d'instabilité au sein du groupe.

Confronté à des problèmes de line-up après la sortie de "The Extinction of Benevolence" (1997) (départs du chanteur Frank Rini et du guitariste Anthony Miola), Internal Bleeding l'est encore après celle de "Driven to Conquer" avec les défections en 1999 du bassiste Brian Hobbie (qui rejoint Catastrophic), en 2001 du vocaliste Ray Lebron, puis en 2002 du guitariste Guy Marchais (qui est débauché par Suffocation), mais aussi en 2004 de son fondateur-leader-compositeur-guitariste Chris Pervelis (qui n'a pas véritablement quitté le groupe puisqu'il va participer à l'écriture de quelques titres du prochain album, et s'atteler à la conception de sa pochette).
Après avoir recruté Jerry Lowe (chant) (qui non seulement prend le micro après l'éviction de Mike Lotito, mais va écrire et coécrire les paroles de tous les nouveaux morceaux), Frank Buffolino (guitare), Matt Ferrera (guitare), et Andrew Hogan (basse) (qui remplace Jay Carbone) le batteur (et unique rescapé de la formation originale) Bill Tolley compose avec ces derniers un nouveau répertoire.
Les cinq new-yorkais entrent ensuite en studio en compagnie de Chris Pervelis, du producteur Joe Cincotta, et du guitariste de Suffocation Terrance Hobbs (qui se charge de l'enregistrement) afin de mettre en boite "Onward to Mecca" qui est édité par Olympic Recordings (Gorguts, Oppressor).

Reprenant là où "Driven to Conquer" s'était arrêté, Internal Bleeding continue à délivrer sur "Onward to Mecca" un Slam/Death Metal (saupoudré d'un pincée de Hardcore) certes brutal , mais beaucoup plus attrayant que celui proposé sur "Voracious Contempt" (1995) et "The Extinction of Benevolence".
Il faut dire que la bande à Bill Tolley n'hésite pas à multiplier les accélérations comme l'attestent les virulents "Bleed by Example", "Infidel", et "Contamination" qui voient Internal Bleeding se rapprocher du Brutal Death Metal de Disgorge et Suffocation.
Une évolution qui s'explique par l'arrivée des guitaristes Frank Buffolino et Matt Ferrera, dont le jeu plus technique que celui de Chris Pervelis permet au groupe d'interpréter des morceaux à la fois rentre-dedans et davantage complexes comme "Siege in the Clouds" et "Far Above You".
Des titres sur lesquels, évidemment, on retrouve les caractéristiques breaks groovy qui sont la marque de fabrique du Slam/Death Metal (Internal Bleeding et Mortician sont considérés comme les créateurs de ce style popularisé par Devourment) ainsi que les aboiements monocordes de Jerry Lowe.
Ces incontournables breaks sont à nouveau à l'honneur sur "Hatefuel" et "Arm Our Youth", puis sur "This Day I Fight" qui se termine par une courte interlude interprétée par le guitariste Chris Pervelis.
C'est sur un vindicatif "Intolerance" qu'Internal Bleeding clôture cet implacable "Onward to Mecca" (qui demeure à ce jour la meilleure réalisation du groupe juste devant un "Driven to Conquer" imprégné d'Immolation).

Malgré la très grande qualité de "Onward to Mecca" Internal Bleeding ne réussit pas à s'imposer au sein d'une scène plus que saturée, et se sépare quelques mois après la sortie de son disque.

Sous l'impulsion du trio Bill Tolley, Chris Pervelis, et Brian Hobbie (qui, de retour, troque sa basse contre une guitare) le groupe se reforme en 2011 avec l'ex-vocaliste de Pyrexia et Catastrophic Keith DeVito (qui n'est autre que le neveu de l'acteur Danny DeVito) et le bassiste Jason Liff.
Avec ce line-up Internal Bleeding recommence à tourner, d'abord aux Etats-Unis puis en Europe avec Disgorge, Beheaded, et Psychobolia.
En 2014 Internal Bleeding enregistre "Imperium", un album plus massif que "Onward to Mecca" qui sort en septembre sur Unique Leader Records (Deeds Of Flesh, Inherit Disease, Odious Mortem).

L'année suivante Internal Bleeding accueille le guitariste Chris McCarthy (en remplacement de Brian Hobbie), puis en 2016 le bassiste Shaun Kennedy et l'ex-chanteur de Revenance Joe Marchese.

Malheureusement le 20 avril 2017 Bill Tolley, qui est pompier, se tue en tombant d'un immeuble lors d'une intervention.

Alors que ce drame aurait pu entraîner sa séparation, Internal Bleeding engage le jeune batteur Kyle Eddy et enregistre un nouveau disque intitulé "Corrupting Influence" qui sort en octobre 2018 (à nouveau sur Unique Leader Records).



0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire