One-X

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Three Days Grace
Nom de l'album One-X
Type Album
Date de parution 13 Juin 2006
Style MusicalMetal Alternatif
Membres possèdant cet album185

Tracklist

1. It's All Over 04:29
2. Pain 03:23
3. Animal I Have Become 03:51
4. Never Too Late 03:29
5. On My Own 03:05
6. Riot 03:27
7. Get Out Alive 04:22
8. Let it Die 03:09
9. Over and Over 03:11
10. Time of Dying 03:08
11. Gone Forever 03:41
12. One-X 04:47
Bonustracks (Japanese Version)
13. Running Away 04:03
14. Animal I Have Become (Stripped Acoustic Version) 03:44
15. I Hate Everything About You (Acoustic Version) 03:53
Total playing time 55:42

Chronique @ Kovalsky51

18 Septembre 2009
Dans la série usine à tubes, je vous présente Three Days Grace. En effet, ce One X en 12 pistes aligne tout autant de chansons qui squattent immédiatement notre cervelet pour ne pas en ressortir avant très longtemps. Bref, autant dire que cet album se lance à tombeau ouvert dans le mainstream qui préfère l'efficacité à l'ingéniosité musicale. En clair, nous avons ici à faire à une galette qui n'est vouée qu'à une seule chose : augmenter le quota de roulage de pelles dans une soirée, où vous vous seriez au préalable fait traiter de bourrin pour avoir chanté du Lamb Of God une Kro à la main. En clair, One X c'est le type même de l'album qui fait office d'excellent fond sonore mais qui n'est pas voué à une analyse rigoureuse, tant il s'avère au final plus qu'entendu et très classique.

Le fait d'aligner les tubes comme on enfile des perles n'est en soi pas un défaut, d'ailleurs cette capacité n'est pas donnée à tous les groupes dans la veine de Three Days Grace. L'album est très (trop ?) homogène et se laisse écouter sans souci majeur. Mais voila, le groupe est tellement appliqué à composer des morceaux passe-partout que l'originalité s'en ressent dès les premiers accords de "It's All Over". Si les clichés vous énervent, il y a fort à parier que cet album va vous donner une forte envie de jouer au freesbee. Les autres y trouveront un bon petit album plus que convaincant pour des écoutes en dilettante, car à trop forte exposition, l'overdose guette au bout de 4 chansons à la suite. La musique est en quelque sorte une émule de Nickelback en plus mélodique. Bref un disque calibré pour faire un carton auprès des ados de 14 à 17 ans. Loin d'être mauvais, mais tellement gentillet et mielleux qu'il risque de vous coller un diabète violent.

Car musicalement, cet album pourrait facilement s'intituler "liste des ingrédients pour cartonner en radio". Au programme, une structure d'album se résumant à un morceau qui bouge (un peu) suivi d'un morceau plus mielleux pour faire le gosse beau, le tout répété tout l'album .Les riffs de guitare entêtants et basiques au possible répétant des structures entendues ça et là chez la concurrence. Quelques solos de lovers qu'aurait bien pu jouer Roméo sous le balcon de Juliette (sans allusions douteuses cela va de soi...). Bien sûr, on ne coupe pas à l'intervention parcimonieuse de parties de claviers et de samples guimauvesques pour mieux nous faire pleurer. La batterie et la guitare sont ici juste histoire de renforcer la musique et pour lui insuffler du rythme (tout juste pouvons nous noter une intro basse/batterie sur "Animal I have Become". Mais le comble du cliché revient sans doute au chant. Le vocaliste, bien que très compétent, a une voix qui fusionne tout ce qui rend une chanson audible à tous. Passant d'un chant mielleux et plutôt aigu il prend un timbre plus rugueux pour coller avec les parties où les guitares s'énervent un peu plus.

Bref, nous avons un album loin d'être mauvais mais tellement calibré pour cartonner qu'au final il perd toute substance lors de la seconde écoute. S'il n'est pas touché par la grâce (fallait que je la fasse, désolé !), cet album aurait néanmoins mérité de passer sur nos radio à la place des Tokyo Hotel et autres Jonas Brothers tant il s'avère qualitativement plus réussi que les productions des deux groupes sus-cités. Bref, en l'écoutant en connaissance de cause, il remplit largement son contrat malgré ses défauts qui peuvent s'avérer gênants à la longue.

17 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Celldweller55 - 28 Novembre 2012: Non cette note ne reflète pas le talent de l'artiste mais le ressenti du chroniqueur.
orionzeden - 28 Novembre 2012: Oui et son avis est d'ailleurs bien plus raisonnable que celui d'un certain InfinityZero qui a tout de même mis 1 sur 20 à cet album.
Je voudrais pas jouer sur les clichés mais étrangement, à la lecture de son profil, il semble très "trve metal is only real music", "Black Metal is only trve metal"..."the rest is fucking poser metal/ too mainstream"..etc...
J’exagère un peu bien sûr (enfin j’espère...) mais c'est pour que ce soit clair.
 
psyobscurum - 10 Fevrier 2016: Pas tres d'accord avec ta chronique merci quand meme
Flamma - 10 Juin 2017: La lecture de cette chronique est déconseillée au personne âgés, elle est tellement pleine de fiel qu'elle risque de provoquer un ulcère carabiné.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ cycoclod

29 Janvier 2009
Un Album à tube comme il en sort peu, lorsque vous arrivez au bout des 12 chansons, vous pouvez recommencer en boucle sans vous lasser et sans vous en rendre compte. Entre du Staind et du Nickelback mais avec une touche très personnelle et une voix si particulière.
Vous me prendrez sans doute pour un fou, mais il y a du Maiden dans cette galette, écoutez certains Breaks, certains bridges.
Cet opus plaît à la première seconde. Une chanson, une autre, la suivante. Chaque fois un tube, chaque fois un couplet, un refrain, et on continue.
Get ou alive vous fera hurler dans votre voiture tellement ce morceau est puissant, et Pain...que dire sur Pain...
Ce titre est une pure merveille depuis l'intro jusqu'au tout dernier larsen.
Entre power ballades et pop rock, les derniers morceaux sonnent plus calmes et reposés, comme si après une telle dépense d'énergie, on avait besoin de reprendre son souffle.
Certes, peu d'originalité, mais pas besoin.
Certes encore peu d'inventivité mais pour quoi faire ? Seul compte le plaisir instantané, la futilité radicale de compositions qui n'ont pas d'autre but que de nourrir l'immense satisfaction directe et éphémère de celui qui les écoute.


3 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
 
Cookie - 18 Septembre 2009: Merci à toi pour cette jolie chronique *-*.
Celldweller55 - 04 Juillet 2010: Un album très agréable à écouter, le meilleur du groupe à mon avis
orionzeden - 02 Octobre 2011: Le meilleur en effet, même si je trouve qu'il y a trop peu pour comparer, et que je ne le trouve nulle part en cd.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Three Days Grace


Autres albums populaires en Metal Alternatif