Omega Conspiracy

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Agent Steel
Nom de l'album Omega Conspiracy
Type Album
Date de parution 25 Octobre 1999
Style MusicalSpeed Thrash
Membres possèdant cet album56

Tracklist

1.
 Destroy the Hush
 04:15
2.
 Illuminati Is Machine
 05:00
3.
 Fighting Backwards
 04:54
4.
 New Godz
 03:09
5.
 Know Your Master
 04:47
6.
 Infinity
 05:08
7.
 Awaken the Swarm
 06:56
8.
 Into the Nowhere
 05:09
9.
 Bleed Forever
 05:39
10.
 It's Not What You Think
 06:10

Bonus
11.
 Beyond the Realms of Death (Judas Priest Cover) (American Release)
 06:38

Durée totale : 57:45


Commentaire @ LeMoustre

12 Août 2015

Unstoppable Speed

Cet album d'Agent Steel marque le début du revival thrash metal, car, même si on parle bien de speed metal ici, à l'image des albums précédents du groupe (les terribles Skeptics Apocalypse et Unstoppable Force - tellement représentatifs du speedmetal en vogue au milieu des 80's), il sort quelques mois avant le come-back de Destruction et inaugure donc le début de la vague de reformations encore en vigueur plusieurs années après.

Mené par la paire magique Versailles/Garcia aux guitares, le groupe recrute Bruce Hall, à l'organe haut perché, qui donne une saveur particulière aux compositions variées du duo. Du punchy "Destroy The Hush", en passant par le break central de toute beauté de "Fighting Backwards", ou le tempo thrash de "Know Your Master", Agent Steel maîtrise son sujet. Et le son concocté par Versailles donne une saveur très particulière aux compositions hors d'âge du groupe américain.

Renouant ainsi avec le speedmetal de ses débuts, Agent Steel réussit son pari grâce à ses morceaux épiques ("New Godz"), à une saveur bien particulière, un son cristallin sur les soli et des titres qui se distinguent les uns des autres de manière convaincante. A aucun moment l'ennui ne pointe son nez, tant le sens de la composition du duo Garcia/Versailles paraît affuté ("Infinity" et son riff d'introduction très Bay-Area). La voix de Hall, qui pourra en rebuter certains, colore admirablement l'album, avec des variations bienvenues, donnant ainsi à cet album un rendu attachant et tout à fait convaincant.

Avec des titres très prenants, et pour qui ne sera pas réfractaire à son nouvel hurleur en cette année 1999, Agent Steel signe ici un retour bienvenu et digne de ses œuvres passées. Un album à la saveur unique.

5 Commentaires

1 J'aime

Partager

LeMoustre - 12 Août 2015: Tout à fait, Sam.
BARONROUGE - 12 Août 2015: On peut dire que c'est le dernier skeud potable du groupe .
samolice - 12 Août 2015: Merci pour vos réponses et avis. A l'occasion, je vais jeter l'oreille sur ce skeud.
tormentor - 13 Août 2015: Belle chro l'ami qui me donne envie de me procurer cet album! J'espère que le chant ne va pas me rebuté comme tu dis dans ta chro. J'vais aller jeter une oreille là-dessus!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire