Nordlys

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Midnattsol
Nom de l'album Nordlys
Type Album
Date de parution 28 Mars 2008
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album97

Tracklist

1. Open Your Eyes 05:43
2. Skogens Lengsel 05:04
3. Northern Light 06:19
4. Konkylie 08:13
5. Wintertime 05:17
6. Race of Time 05:40
7. New Horizon 02:51
8. River of Virgin Soil 05:37
9. En Natt I Nord 05:17
Bonustrack
10. Octobre 04:42
Total playing time 54:43

Chronique @ ericb4

28 Juin 2014

Une oeuvre délicate au parfum subtil des énigmatiques forêts scandinaves

Les esprits des forêts norvégiennes viennent ici nous chercher pour nous emporter avec eux sur des terres riantes de musicalité et fertiles d'inspiration. Difficile dans ces conditions d'échapper au sort que nous réservent ces elfes, à l'instar des délicates effluves qu'exhalent les notes émanant de cet album tout en nuances. Le sextet norvégien de métal gothique, à travers ce second opus sorti trois ans après le succès d'un enjoué "Where Twilight Dwells", nous invite à une plongée dans les tréfonds des bois sombres scandinaves emplis de mystères.

le groupe compte à sa tête la chanteuse Carmen Elise Espenaes, soeur cadette de Liv Kristine (Leaves'Eyes), qui de sa voix à la fois fragile et profonde, nous fait pénétrer au coeur des terres sauvages et enchanteresses de son univers musical éthéré. Par moment, le style propre au groupe semble emprunter quelques lignes mélodiques et passages rythmiques au groupe de son illustre soeur, avec le timbre de voix si particulier, voire attachant de Carmen comme carte d'identité. Une parenthèse pour préciser que les enregistrements de sa voix sont produits par un certain Alexander Krull, lui-même producteur de Leaves'Eyes. Ce qui n'est surement pas sans effet sur l'ambiance vocale imprimée par Carmen sur l'album. Ce serait presque une affaire de famille en quelque sorte ! Enfin, tous les textes des chansons sont rédigés par Carmen qui, de ce fait, garantit une réelle identité au groupe.

Pour cet opus moins immédiatement accessible que le précédent, plusieurs écoutes peuvent s'avérer nécessaires pour en percevoir tous les détails techniques et les champs mélodiques tout en sobriété. Moins coloré, plus profondément inscrit dans la tradition de ces albums chargés de subtiles émotions, l'album appelle de ses voeux une réelle écoute d'adhésion plutôt qu'un survol rapide des plages qu'il contient. Cette orientation du cadre artistique était d'ailleurs voulue par le groupe.

Dans l'ensemble, on retrouve bien l'empreinte du métal gothique dans l'univers vocal, énigmatique et envoûtant à la fois. Une digression du côté du métal symphonique s'observe aussi, sur le plan de l'orchestration et de la rythmique notamment. Rien d'innovant sur le fond, ni de transgression des codes du genre mais les morceaux sont finement écrits, les titres rapides et lents bien enchaînés.

Parmi les morceaux les plus aboutis, j'ai relevé "Northern Light" cultivant l'art de la progression rythmique à la perfection. Un démarrage en douceur avec quelques sensibles notes de guitare fait rapidement place à une énergie évoluant au final vers un tapping bien distillé. Le tout s'accompagne d'un habillage vocal des plus saisissant et même d'un petit solo de guitare venant à point nommé en bout de piste. Tout aussi satisfaisant, "Konkylie" ménage la douceur harmonique de fond et un paysage instrumental typiquement métal symphonique. De jolies envolées à la guitare enchantent autant que les changements de rythmes sont fréquents. Dans cette lignée s'inscrit "Open Your Eyes", entraînant, cherchant les breaks ainsi qu'une belle ligne mélodique servie par le timbre de voix profond à souhait de Carmen. Quant à "River of Virgin Soil", les mêmes ingrédients instrumentaux et vocaux y figurent avec davantage de relief acoustique encore et de variations de styles que "Konkylie". A cela s'ajoute un beau jeu de guitare tout en finesse et nuances. Enfin, le titre "Octobre", chanté par le guitariste Daniel Droste, conclut très mélodieusement l'album tout en demeurant rapide et techniquement bien ficelé.

Pour les amateurs de doux espaces, "Wintertime" tout comme "New Horizon" sont les titres les plus romantiques de l'opus. Le premier offre une palette de nuances harmoniques intéressantes sur fond de doux embrasement de la rythmique. Le second ensorcelle par les couplets insufflés par l'empreinte vocale si délicate de la chanteuse. Même en l'absence de rythme, le titre convainc paradoxalement par sa sobriété. On se sent alors proche des éléments naturels.

Les compositions de cet album étant finement travaillées, les parties vocales jouant de charmes incontestables à défaut d'être incontournables, les plages instrumentales révélant bien des subtilités techniques. On comprend que la maturité a joué sur cette production de qualité. Quelques arrangements supplémentaires et un poil plus de variations mélodiques devraient permettre de rendre plus efficace encore la production d'ensemble.

Cet album conviendra certainement aux fans du groupe, ainsi qu'aux amateurs de groupes de métal gothique, voire de métal symphonique à chant féminin. Sans être un album absolu, il n'en demeure pas moins une oeuvre que l'on pourra toujours prendre plaisir à écouter, à condition de se donner le temps d'y pénétrer. Le jeu en vaut la chandelle!



2 Commentaires

2 J'aime

Partager
AlonewithL - 28 Juin 2014: C'est généreux! Un album à oubier pour moi.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Katla

24 Fevrier 2008
Connaissant le travail de Liv Kristine Espenæs Krull avec Leaves’ Eyes je me décide à écouter Midnattsol, le groupe de sa sœur qui, d’après les critiques, est aussi bon que Leaves’ Eyes. C’est tout d’abord l’artwork qui a attiré mon attention ; de plus, n’ayant pas écouté le premier album "Where Twilights Dwells", je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne peux donc me baser que sur ce nouvel opus Nordlys (comprenez "lueur septentrionale"), mais il est clair que pour moi cet album ne restera pas dans les annales. Pourquoi me demanderez-vous ?

Durant toute l’écoute de l’album je m’ennuie, rien ne se passe, aucun morceau ne se détache des autres, c’est insipide, soporifique. Le tout servi par la voix on ne peut plus monotone de Carmen. Je veux bien croire qu’elle chante bien mais malgré sa belle voix de soprano elle ne parvient qu’à nous endormir en chantant toujours dans la même tonalité et sur des morceaux qui atteignent jusqu’à 8.15 minutes pour le plus long. Les minutes passent et rien n’y fait, les critiques plutôt élogieuses du premier opus parlaient de gothic metal avec une touche folk ; moi qui m’attendais à du Leaves' Eyes folk, et bien mes oreilles n’entendent pas une seule touche de quoi que ce soit de folklorique ! Peut-être n’avons-nous pas écouté le même groupe.

J’espère alors que cet album plaira au moins aux fans du combo norvégien, car vous l’aurez compris, cet album ne donne pas envie de s’y attarder. Tous les morceaux se ressemblent hormis En Natt I Nord qui est le seul morceau juste bon. Le reste est, pour moi, trop rébarbatif.

5 Commentaires

11 J'aime

Partager
 
Vikingdeath - 27 Avril 2008: Fais attention aux petites fautes d'orthographe.
xavier74 - 17 Juillet 2009: désolé mais j'aime bien ,je trouve ça très "Norvège" et donc reposant ,il en faut pour tout les gouts.
IDAC - 13 Mai 2010: chiant , très chiant
romriv - 20 Août 2010: Ta chronique est trop subjective, et tu ne décris pas vraiment (du tout) la musique, c'est dommage. En commentant les compos, tu aurais pu nous dire où ça cloche, pourquoi c'est ennuyeux à tel ou tel moment..



Je voulais lire une chronique de ce groupe pour savoir si ça valait la peine d'en écouter quelques morceaux, mais ta chronique ne m'a aidée en rien puisque trop axée sur ton propre ressenti. De plus, à aucun moment tu ne justifie la note que tu as donné à l'album.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire