No Heroes

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Converge
Nom de l'album No Heroes
Type Album
Date de parution 24 Octobre 2006
Produit par Kurt Ballou
Style MusicalHardcore
Membres possèdant cet album91

Tracklist

1. Heartache
2. Hellbound
3. Sacrifice
4. Vengeance
5. Weight of the World
6. No Heroes
7. Plagues
8. Grim Heart / Black Rose
9. Orphaned
10. Lonewolves
11. Versus
12. Trophy Scars
13. Bare My Teeth
14. To the Lions

Chronique @ Growi

09 Décembre 2007
No Heroes s'ouvre sur Heartashe (poussière de coeur), morceau pesant, limite doomesque, qui dévie tout a coup sur un morceau bourrin, presque grind. Le ton est donné, et c'est le mélange des genres qui, on le sent parfaitement, va primer tout le long de l'album. Histoire de bien se convaincre, on attend la 2eme piste, et là, c'est sur, on tient quelque chose !!! Une perle, une rareté, un ovni comme on en voit pas tout les jours, dont la technicité peut paraître proche du mathcore, mais point du tout, le cd s'avère loin d'être soûlant.

Bien entendu, ce cd ne s'apprivoise pas du premier coup. Il faut prendre le temps de dompter toute cette sauvagerie, afin de déceler les nombreuses subtilités recélées sur chaque piste. Comment ne pas fondre devant un morceau comme Bare My Teeth, qui semble tellement chargé en émotion, et dont la "mélodie" laisse tellement sur le cul. L'ambiance se veut un peu despérée, et le titre, tout comme le visuel de l'album, suggère un album où la lumière et l'espoir n'ont pas leur place, et la musique est belle, très belle.

Les musiciens, comme dans tout groupe officiant dans ce style, s'avèrent excellent d'un point de vue technique, et le son des grattes laisse transparaître certaines émotions comme sur Bare My Teeth. La voix hardcore du chanteur, légèrement modifiée par moment, évoque, tel Mieszko (R.I.P.) un intense sentiment de désespoir, immédiatement suivi d'un besoin de rébellion, ou la musique se montre bien plus vindicative.
Autre plus, l'artwork sublime, réalisé par le chanteur, Jacob Banon (http://www.indiemerchstore.com/bannon/) est une merveille, ce qui mérite d'être signalé.

Pour finir, ce cd sait séduire, encore faut-il lui laisser sa chance. Personnellement, ce qui m'a attiré dans cet album, fut tout d'abord son prix et sa pochette. La première écoute m'a quelque peu déçue, moi qui m’attendais à du bon gros bourrin, mais à force d'écoute, ce cd est devenu un de mes albums phares.
Cependant, il est tout a fait compréhensible que, même a force d'écoute, ce groupe ne vous séduise pas. Converge, on aime ou on aime pas, à vous de voir.

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Tarantula - 03 Mars 2008: Converge à pris un réel tournant avec cet album. Cela scotchera les uns au murs, les autres vont se rabattre amèrement sur les anciens album. Personellement, je n'ai pas du tout été déçu par le tournant plus calme qu'a pris Converge, particulièrement en entendant "Grim Heart/Black Roses". Et l'introduction doomesque de "Plagues" m'as tout aussi bien plu. Moins extrême, mais plus mélodieux.. Pourquoi pas?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire