Neon Rebels

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Illidiance
Nom de l'album Neon Rebels
Type Single
Date de parution Mars 2012
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. Neon Rebels 04:39
Total playing time 04:39

Chronique @ Matai

16 Mars 2012

Plus pop, moins expérimental, mais sacrément efficace

Pour ceux qui ne le savent pas encore, il y a trois pointures dans le domaine du cyber metal : Sybreed en Suisse, Neurotech en Slovénie depuis peu et Illidiance en Russie depuis la sortie de son EP « Synthetic Generation » amorçant le changement de cap vers une musique plus synthétique mais dénuée de toute influence black metal, comme le furent les débuts avec le glacial « Nexaeon ».

Illidiance a donc attiré et repoussé à la fois, certains préférant les premiers pas et les autres s’accommodant davantage avec ce cyber metal policé et résolument futuriste. Les Russes sont donc constamment en vadrouille dans les quatre coins du monde pour des concerts, se permettant d'apparaître en featuring sur des albums de jeunes groupes tels que Seecrees, entre autres. A la veille de la réédition de son « Damage Theory », Illidiance signe chez le label britannique Right Recordings et se prépare à la sortie d'un prochain opus en enregistrant le single « Neon Rebels ».

La recette du quintette (poseurs de surcroît) ne change pas, le single en question est à la fois une suite logique et une façon d'annoncer ce qui est à venir. La signature chez RR, label orienté pop, présage le virage d'Illidiance vers quelque chose de plus commercial et de plus exportable, ce que le chanteur Xyrohn n'a pas renié : le groupe veut maximiser son audience. Il ne sera donc pas étonnant de découvrir un « Neon Rebels » pris entre les parties bien cybernétiques et les parties plus « pop », notamment lors des refrains dansants au chant clair.

Illidiance reste donc fidèle à lui-même de ce côté, accentuant peut-être plus ses influences Sybreed en rythmant son titre tel un « Doomsday Party » tout en intégrant dans ses paroles des références à leurs acolytes suisses (« doomsday party », « red pill »). Visuellement, on reste du côté du bleu/gris et des phénomènes mécaniques, tel cet ange aux ailes d'acier et au niveau du texte, on nous invite à nous échapper de ce monde cybernétique, aveugle et sans futur en nous incrustant sur une scène toute particulière en compagnie de cet ange étrange.

« Neon Rebels » n'étonnera pas dans sa construction, à cheval entre la dynamique de Sybreed et les sons électroniques de The Kovenant. Illidiance fait partie de ces groupes de Cyber Metal qui mettant le paquet sur les samples et les bidouilles afin de rentre sa musique plus électro qu'indus. Le rendu est donc très énergique et technologique, ne laissant aucun répit, le chant étant quasi omniprésent ainsi que les riffs tranchants et souvent saccadés. Ca reste froid, mécanique au niveau du duo batterie/guitare mais sans doute trop mielleux lors du refrain.

A vouloir trop se commercialiser, Illidiance met de côté les moments forts et semble moins expérimenter ses compositions mais il a le mérite d'offrir un titre tout ce qu'il y a de plus efficace dans le genre, même s'il manque le côté sombre de ses débuts. Alors serez vous attiré ou repoussé par la mixture du groupe ?

9 Commentaires

9 J'aime

Partager

Dromedario - 17 Mars 2012: J'avais beaucoup aimé Nexaeon, mais celui là ne me tente même pas...

En tout cas, vu que tu parles de Neurotech, j'espère que le one man band va pas sombrer dans la facilité non plus, parce que "Antagonist" et "Blue Screen Planet" sont géniaux !
archenemy86 - 17 Mars 2012: J'aime bien .... c'est clair que c'est accessible , donc efficace !

Mais bon je retourne sur Nexaeon pour le moment , j'attendrait le nouvel album avec prudence x)
Celldweller55 - 18 Mars 2012: Comme tu t'en doutes, je préfère largement ce nouveau virage que le premier CD, une petite merveille ce single !
aigle22 - 10 Novembre 2012: Je trouve que le coté pop est mieux exploité que dans Damage Theory mais les influences black manquent terriblement.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire