Necrovision

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Darkened Nocturn Slaughtercult
Nom de l'album Necrovision
Type Album
Date de parution 14 Janvier 2013
Enregistré à Soundsight Studio
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album43

Tracklist

1.
 Aura
 02:29
2.
 Omnis Immundus Spiritus
 04:36
3.
 Primordial Sapphirine Driplets
 04:26
4.
 In the Hue of Night
 05:26
5.
 Coronated Spheres of Adversity
 04:12
6.
 The Eviscerator
 03:23
7.
 Fundaments of Seminal Knowledge
 04:35
8.
 Upon My Arrival
 04:42
9.
 Necrocosmic Vision
 07:36

Durée totale : 41:25


Chronique @ chub42

13 Août 2021

Ha la robe blanche d'Onielar...

DNS fait sans aucun doute partie des groupes black metal marquants de la décennie 2000 : quatre albums sortis sur cette période avec à chaque fois une progression intéressante. La cuvée 2009, "Saldorian Spell", est une belle réussite. Le groupe doit aussi beaucoup de sa relative notoriété à ses concerts hors du commun avec la très charismatique Onielar au micro (pour ma part j'ai dû hélas me contenter de videos You tube...).

Pour situer un peu, DNS me fait beaucoup penser au niveau style musical, tenues vestimentaires et prestations scéniques à Urgehal et Tjsuder.

Le groupe a ėté beaucoup moins prolifique la décennie suivante avec seulement deux disques à son actif : "Necrovision" et "Mardom". J'ai plutôt envie de parler de "Necrovision" qui a la difficile tâche de succéder au redoutable "Saldorian Spell". Le contrat est, ma foi, rempli ; je considère ces deux disques consécutifs comme le point culminant de la discographie du groupe. Il n'y a pas vraiment de surprise avec "Necrovision", seulement une production un peu plus abrasive que d'habitude, qui donne un rendu un peu plus noir, le côté thrash et direct de leur black metal s'estompant un petit peu, ce qui n'est pas pour me déplaire. Cette ambiance glauque se ressent au niveau de la pochette et d'une inquiétante intro assez réussie, et ne nous lâche plus avant la fin des hostilités.

Bon, allez, si il faut trouver un défaut à "Necrovision", ce sont les photos dans le livret des nouvelles tenues de scène du groupe qui frôlent le ridicule, et ce sera encore pire avec l'album suivant, vous êtes prévenus! C'était plus classique auparavant mais ça passait très bien, y compris la splendide robe blanche d'Onielar qui finissait les concerts maculée de sang! Très impressionnant! Désormais, avec encore un peu plus d'imagination, à l'avenir DNS pourrait presque rivaliser avec les tenues de clown de Dimmu et Cradle. Allez, encore un petit effort, hé, hé...

Bon, un mot pour finir sur l'album suivant, "Mardom", qui, je trouve, illustre toute la difficulté à se renouveler pour ce genre de groupes vraiment radicaux comme DNS, Urgehal, Tsjuder... Inévitablement, après 5 ou 6 albums, la redite en forcément moins bien guette au tournant. "Mardom" est un travail tout à fait honorable mais on a un peu le sentiment d'avoir fait le tour de la question avec en plus deux titres d'ambient qui servent à pas grand chose à part casser l'ambiance générale... Alors que sur "Necrovision", la messe noire est un sans faute...

Les profanes pourront donc sans hésiter se pencher sur "Saldorian Spell" et "Necrovision" ainsi que sur des extraits live You tube, personne ne sera déçu!

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Ravendark - 13 Août 2021:

Désolé de faire le rabat-joie, mais je trouve que cette chronique manque d'informations sur l'album en lui-même. Cela parle plus de ce qu'il y a autour du disque que de celui-ci véritablement, et c'est dommage car c'est écrit de manière correcte. Autre point qui n'engage que moi, je mettrais bien plus en avant Nocturnal March et conseille largement plus l'écoute de cet album que n'importe quel autre du groupe, même si chacun a son favori, je le trouve plus représentatif de ce que fait DNS. Après, j'apprécie quand même tout les albums, donc le mieux c'est de tout écouter au final wink

chub42 - 27 Août 2021:

La remarque de Ravendark sur ma chronique est tout à fait juste et c'était plutôt mon choix de rédaction on va dire...Mettre en avant l'apogée,la période la plus aboutie de DNS à mon sens.Ecouter toute la disco de DNS ouf!! Pour quelqu'un qui découvre le groupe y a du boulot!Je pense pas qu'il y aura beaucoup de personnes qui suivront ton conseil

Ravendark - 27 Août 2021:

Je comprends bien, après chacun voit midi à sa porte. 6 albums et une démo ça va encore, les splits ce n'est pas forcément nécessaire. Je trouve que c'est ce qu'il y a de mieux à faire quand on découvre un artiste, écouter les albums au fur et à mesure du temps, en commençant par les débuts si possible, mais ce n'est que mon point de vue :) 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire