Nachzehrer

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Satanic Warmaster
Nom de l'album Nachzehrer
Type Album
Date de parution 18 Août 2010
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album92

Tracklist

1.
 Intro
Ecouter
2.
 Satan's Werewolf
Ecouter
3.
 Vampires
Ecouter
4.
 Warmaster Returns
Ecouter
5.
 One Shining Star
Ecouter
6.
 Bestial Darkness
Ecouter
7.
 Rotting Raven's Blood
Ecouter
8.
 Utug-Hul
Ecouter

Acheter cet album

Satanic Warmaster



Chronique @ sarcophagus

25 Septembre 2011

Une petite déception pour le retour du plus grand groupe de black metal finlandais

5 ans, c'est le temps que l’on a du attendre pour avoir enfin un successeur au prodigieux Carelian Satanist Madness. Pendant cette période nous avons eu le droit à de nombreux splits et de lives (de qualité inégale) qui m'ont laissé pour ma part complètement indifférent, et me laissaient entrevoir un avenir douteux sur Satanic Warmaster. C’est donc avec appréhension que j’ai commencé à écouter cet album, mais rassurez-vous Nachzehrer est loin d’être mauvais mais il n’égale pas son prédécesseur qui a tout du chef d’œuvre.

En tout cas cet album est pour les amateurs du genre, alors si vous avez du mal à supporter Cradle of Filth ou Dimmu Borgir, c’est même pas la peine d’y jeter une oreille car la production reste très crade comme sur les autres albums. La production est donc très Raw et brouillonne sans pour autant déplaire. On s’étonne même qu’avec le temps Satanic Tyrant Werwolf n’est pas fait jouer sa notoriété pour obtenir une meilleur production au risque de perdre des fans, car c’est bien ce son si spécifique qui fait de Satanic Warmaster un groupe pas comme les autres.

Les fans risquent d’être un peu déçus par cet album qui apporte vraiment rien de nouveau au genre. Il n’y a aucune prise de risque et aucune surprise de la part de Satanic Tyrant Werwolf qui donne l'impression de se reposer sur ses acquis. Satanic Warmaster officie toujours dans un Raw Black Metal très simpliste et minimaliste (dans le bon sens du terme). La batterie reste très basique et peu technique mais sonne très nature, on sent que le son n’a pas été modifié. Par contre la caisse claire aura du mal à se faire entendre pendant les blast-beats (ou c’est moi qui commence à devenir sourd). Les guitares sont toujours aussi grésillantes, voire même encore plus crades et encore moins lisibles que sur Carelian Satanist Madness. On peut remarquer que le finlandais nous offre sur certains morceaux quelques soli qui sont d'une qualité certaine et se mélange bien à l'ensemble. Le chant est toujours aussi criard et nous montre un Werewolf plus haineux que jamais. On aura même le droit à quelques notes de clavier sur Satan’s Werewolf et Utug-Hulse qui donne un côté plus émotionnelle à la musique.

L’album commence sur une petite introduction pas désagréable mais qui n’est pas non plus extraordinaire. Après cette brève introduction, commence enfin les hostilités. "Satan’s Werewolf" est le morceau typique de l’album qui nous montre un Raw Black Metal mélodique et à la fois très violent (il est difficile de cerner les mélodies de temps à autres sur les différents morceaux car la production est vraiment sale). Le morceau suivant "Vampires" est une grosse claque ainsi que la totalité de l’album. Il est difficile d’extirper des morceaux mieux que les autres car ils se ressemblent tous plus ou moins et c’est cela qui fait que l’album est peu original et n’apporte pas grand-chose. Le dernier morceau "Utug-Hulse" propose quelque chose de différent. Si le reste de l’album est violent ce morceau en est l'antithèse, car ici on nous propose un morceau qui fait figure d’outro et qui ne contient que simplement un clavier et du chant. Mais ce morceau apporte beaucoup d’émotion parmi ce déchainement de violence.

Nachzehrer n’est pas un mauvais album mais il est bien loin d’arriver à la cheville de Carelian Satanist Madness ou de Strength and Honour. Le gros problème de cet album c’est son manque d’originalité, et son impression de déjà vu peut être dû à un manque d’inspiration sur le moment. J’attends avec impatience le prochain album (j’espère que l’on attendra pas encore 5 ans) pour voir si Werewolf nous pondra quelque chose de nouveau ou un album du même genre qui continuera à le faire régresser. Une chose est sure, c’est que l’on a connu Werewolf sous de meilleurs jours mais ne lui jetons pas la pierre car il reste et restera encore à mon avis l’un des plus grand groupe de Raw Black Metal pendant longtemps.

5 Commentaires

3 J'aime

Partager
Krokodebil - 27 Septembre 2011: Chronique sympa qui a le mérite d'éclairer un peu sur une nouvelle sortie du groupe, mais - attention ce que je vais dire n'est pas agréable - de gros problèmes de grammaire parfois gênants (du style verbe non accordé avec le sujet de la phrase).
Neve - 08 Octobre 2011: ça devrait.
eternalwinter - 02 Octobre 2012: c'est vrai quoi on n'est pas chez pivot en meme temps.
maggot4ever - 29 Décembre 2012: La chanson "One Shining Star" est réellement énorme... La jaquette de l'album est splendide également! Mais il est vrai que le reste de l'album est très répétitif... Mais "One Shining Star" se démarque du lot!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire