Monster

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Girugämesh
Nom de l'album Monster
Type Album
Date de parution 27 Novembre 2013
Labels Tower Records
Style MusicalVisual Kei
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1. Intro
2. Drain
3. Voltage
4. Incomplete
5. Zantetsuken - Monster ver.-
6. Antlion Pit
7. Resolution
8. Bad End Dream
9. Live Is Life
10. Zecchou Bang!! -Monster ver.-
11. Another Way
12. Alone

Acheter cet album

Girugämesh


Chronique @ akane

08 Décembre 2013

Sans s’élever au rang de « Music », « Monster » permettra aux fans de se réconcilier avec Girugämesh

Girugämesh fait partie de ces trop nombreux groupes de visual kei qui, après des débuts plus que prometteurs, se sont brutalement tournés vers des sonorités electro voire pop, de quoi faire fuir tout amateur de metal. Autant dire que le groupe était attendu au tournant par des fans de la première heure plus que déçus par les deux précédents albums : « Now » en 2009 et surtout « Go » en 2011 qui avait tourné à une pop médiocre bien loin de l’éponyme « Girugämesh » ou de « Music ». Mais voilà qu’avec « Monster », le quatuor semble se remettre sur le droit chemin.

Dès l’intro, Giru tient à nous prouver sa ferme intention de revenir à des sons plus agressifs, créant une ambiance des plus inquiétante. Une entrée en matière qui laisse espérer beaucoup pour la suite. Et l’album comporte effectivement de très bonnes surprises avec toujours ces touches fusion qui leur tiennent à cœur. D’emblée « Drain » nous met dans cette tonalité metal que le groupe avait délaissée depuis plusieurs années. Le chant de Satoshi donne une véritable intensité à ce morceau en alternant chant clair, accéléré et growls. Parmi les bons titres, on citera également « Resolution » ou encore « Live is Life ».

La plus grosse surprise nous vient d’« Antlion Pit ». Un titre qui, à lui seul, pourrait faire oublier le passage à vide du groupe depuis 2008. Un morceau puissant dans lequel la guitare de Nii et la batterie de Ryo sont véritablement mises en avant. Même l’electro ne vient pas entacher le morceau et parvient à épouser les riffs de guitare qui donnent une ambiance très sombre au morceau. Ambiance qui trouve son apogée avec les growls de Satoshi. Difficile de bouder son plaisir face à une composition qui parvient à s’élever au rang du très bon « Music ».

« Monster » nous donne aussi l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des titres déjà connus. « Incomplete », avait déjà surpris les fans à sa sortie avec une tonalité qui n'est pas sans rappeler celle de leurs premières productions. « Zantetsuken » et « Zecchou BANG!! » ont quant à eux été réenregistrés pour l’occasion, et cela s’entend. Autant les singles restaient plats, autant dans cet album, en changeant quelques détails, ils prennent une nouvelle dimension plus personnelle.

Cependant, malgré les bons points de « Monster » –autant dire que l’on ne s’attendait presque plus à un retour metal de Girugämesh- l’album reste encore inférieur à son grand frère « Music ». Les compositions du quatuor sont malheureusement trop fréquemment basées sur les mêmes ingrédients. Au fil de l’écoute nous retrouvons les mêmes riffs de guitare ainsi que les mêmes sonorités electro. De l’electro non seulement peu diversifiée mais aussi trop présente au point d’étouffer certains titres. Ce à quoi s’ajoute le chant de Satoshi qui semble encore hésiter à assumer une casquette metal et se raccroche trop souvent à des mélodies presque pop. « Bad End Dream » ou « Another way » font partie de ces morceaux trop electro-pop qui ne restent pas en mémoire. Même « Alone », seule ballade sur 12 titres, vient clôturer la production sans apporter de véritable originalité.

Sans s’élever au rang de « Music », « Monster » reste donc un album appréciable, bien que trop linéaire, qui permettra aux anciens fans de se réconcilier avec Girugämesh. Après avoir écouté « Monster », il ne semble plus aussi insensé d’espérer un retour de Giru sur le devant de la scène metal japonaise.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire