Mirties Metafora

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Anubi
Nom de l'album Mirties Metafora
Type Demo
Date de parution 1995
Style MusicalBlack Avantgardiste
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1.
 Intro: Mirtis Kiekvienam Kitokia
 
2.
 Ið Tuðtumos á Akmens Tylà
 
3.
 Anapus Kaitros Ir Smëlynø: Sniegas Abydoj
 
4.
 Pselium
 
5.
 Prieð Mus - Tik Mes Patys
 
6.
 Spindësit Ugny Dykuma
 
7.
 Tylus Tamsos Alsavimas
 

Durée totale : 00:00

Acheter cet album

Anubi


Commentaire @ domkirke

13 Septembre 2009
Que voila une bien étrange production ma bonne dame... Que penser de cet espèce de black métal polymorphe qu'on ne sait pas par quel bout prendre...? Un disque de 1995, lituanien, de métal expérimental, ça vaut quand même le détour.

Alors qu'est-ce que ça vaut ? Eh bien, pour ma part je trouve ça très bon. On ne sait jamais sur quel pied danser, on croit toujours s'installer dans une mélodie, un ton particulier, mais non, Anubi nous enlève notre petite orientation et change de registre. On aura le droit à des passages qu'on pourrait qualifier de psychédéliques, comme dans "ð Tuðtumos á Akmens Tylà" , du bon raw black metal comme peut nous en servir Armagedda, parfois ça nous rappelle le premier Satyricon... ça peut être aussi le bordel total comme dans "Pselium", ou au contraire des moments calmes très déroutants avec toujours quelques expérimentations (des cris aigüs de guitare par ci par là, des mélodies delayed). L'album, en général, est musicalement très intéressant : les mélodies sont souvent étranges, ressemblant un peu à Furze (je sais, c'est postérieur à Anubi, mais c'est pour l'analogie) en plus mélodieux.

Quant au son, attendez-vous à un son à la Transilvanian Hunger, support cassette oblige ! Le son est la plupart du temps comme tout bon raw black metal qui se respecte (à la Filosofem ou à la Dark Mediaval Times), mais parfois est assez déroutant, en particulier le son de la basse qui est utilisé d'une façon très intermittente, souvent audible dans les passages acoustiques avec un son très sur les mids, pas du tout sur les basses. On note aussi l'utilisation d'un xylophone... oui un xylophone.

Pour les amateurs de black bizarre à la Furze ou à la Voqkrre, cet album sera un petit bijou ; pour les autres, écoutez toujours, ça vaut toujours le coup !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire