Lust and Loathing

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe The Unguided
Nom de l'album Lust and Loathing
Type Album
Date de parution 26 Fevrier 2016
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album23

Tracklist

1. Enraged
2. The Worst Day (Revisited)
3. King of Clubs
4. Heartseeker
5. Photobs Grip
6. Black Eyed Angel
7. Operation: E.A.E.
8. Boneyard
9. Hate (and Other Triumphs)
Bonustracks
10. Mercy
11. Judgment
12. Betrayer of the Code (Live)

Chronique @ Matai

26 Mars 2016

Un modern metal grandiloquent, festif et pimpant, mais...

Formé par d'anciens membres de Sonic Syndicate en 2010, The Unguided fait partie des groupes suédois très en vogue. Il faut dire que son modern metal, pur mélange de death mélodique et de metalcore, est carrément dans l'air du temps et très apprécié par une branche de metalleux avertis avides de mélodies pimpantes et de synthés joyeux. Situé quelque part entre In Flames et...Sonic Syndicate, le metal de The Unguided a de quoi attirer les foules. Deux ans après "Fragile Immortality", les Suédois ne changent pas la recette du succès et reviennent, toujours chez Napalm Records, avec le nouveau rejeton "Lust and Loathing".

Dès le début de l'album, on sent que la bande a décidé de rester fidèle à elle-même et de ne pas prendre trop de risques. Il s'agit d'un death mélodique punchy et ultra gentillet, rempli de touches metalcore, de breakdowns et d'une alternance de chants clair et crié. Les synthés apportent beaucoup de couleurs à l'ensemble, avec ce côté festif et ces envolées astrales pouvant éventuellement rappeler les travaux de Skyfire, eux aussi Suédois. De toutes manières, il s'agit d'une musique clairement dans l'esprit Scandinave, avec des chanteurs qui se répondent et des riffs évocateurs.

La production, ultra claire, dessert des compos qui sont loin de tourner autour du pot. L'auditeur rentre clairement dans le vif du sujet, avec un schéma souvent identique, couplet/refrain/couplet/refrain, un chant clair mainstream et des screams parfois trop criards. Les claviers paradent les guitares et envoient la sauce à chaque recoin. Pas, voire très peu de montées en puissance avec des sons toujours plus modernes ("King of Clubs") et des riffs téléphonés.

Rien de très novateur à l'horizon mais ceux qui veulent quelque chose de direct et percutant y trouveront leur compte, surtout que les morceaux, dans l'ensemble, ne sont pas si déplaisants, bien au contraire. Des "Enraged", "Heartseeker", "Operation E.A.E" explosent de joie et de bonne humeur, avec des lignes de synthés qui pètent dans tous les sens. Dommage toutefois que, d'un point de vue metallique, il n'y ait pas plus de prises de risques, les guitares étant simplistes et les soli trop peu marquants. Pas d'effets de surprise dans la mesure où les titres sont trop souvent taillés de la même façon.

A l'horizon, rien de nouveau. The Unguided se contente de la simplicité et semble ne pas vouloir mettre en péril la fanatitude de ses adorateurs. Ce "Lust and Loathing" est dans la pure continuité de "Fragile Immortality" et "Hell Frost********", une suite logique, et non une évolution. Les amateurs de modern metal grandiloquent qui découvrent le groupe avec cet opus seront aux anges, les autres fuiront tant les compos dégoulinent de synthés explosifs. Chacun verra midi à sa porte !

6 Commentaires

5 J'aime

Partager

orionzeden - 27 Mars 2016: Merci pour la chro, concise et plus positive que ce à quoi je m'attendais finalement. J'avais très peu écouté le précédent, je le sentais peu inspiré donc j'ai préféré écouter autre chose. (d'autant plus qu'en début d'année il y a les tops à explorer...)
Et en parlant de doublon commencer la conclusion un peu de la même manière que le paragraphe d'avant m'a un peu fait buger..je dois pas être bien réveillé.
Matai - 27 Mars 2016: Je sais bien ahah mais c'est ce que j'ai pas arrêté de me dire à l'écoute de l'opus, donc ça se ressent aussi dans la chronique. Désolée pour le coup !
TheTenth - 28 Mars 2016: j'entends pas le death mélodique, metalcore oui
Silent_Flight - 08 Avril 2016: Ça remonte à peine le niveau de Sonic Syndicate, et il faut faire abstraction de l'étiquette "death mélodique" hors-sujet. Ça sonne comme les premiers Avatar par moments, mais en plus générique. J'ai du mal à y trouver de l'intérêt, tant pis.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire