Likferd

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Windir
Nom de l'album Likferd
Type Album
Date de parution 27 Mars 2003
Style MusicalBlack Viking
Membres possèdant cet album265

Tracklist

1.
 Resurrection of the Wild
 05:53
2.
 Martyrium
 05:00
3.
 Despot
 06:02
4.
 Blodssvik
 05:47
5.
 Fagning
 08:31
6.
 On the Mountain of Goats
 05:24
7.
 Dauden
 04:19
8.
 Ætti Mørkna
 07:43

Durée totale : 48:39


Chronique @ InfernoS

07 Mai 2009
Windir, groupe originaire de Sogndal au fin fond de Sogn og Fjordane, région ayant la particularité d'avoir le dialecte "Sognamaol", proche du vieux norrois (Dont Valfar et ses acolyte maîtrisent, preuve est faite avec les paroles.) ainsi que de nombreux paysages magnifiques tel que le fjord Sognfjorden.
Le guerrier Valfar et ses acolytes m’avaient déjà séduis avec les précédents opus, en particulier Arntor, parlant de leur contrée comme la plus grande des richesses.

Cette galette est du pur Black Viking proprement Windir. Le chant de Valfar est toujours aussi cruel, glacé, sentimental. Encore un point de plus pour le guerrier Valfar, qui à chaque album, nous permets d'assister à l'évolution de sa voix, nous assistons en écoutant cet album à une vraie initiation à l‘âme viking, au paganisme, aux arts de guerre et à ce glorieux passé. Les chants clairs assez semblable aux scaldes, nous obligeant à tendre l'oreille à écouter son histoire, des chants assez triste nous sensibilisant, rien à voir avec du Silencer "true dépressif black" mielleux et sirupeux.

Quand à la partie instrumental, c’est du tout bon. De bonne qualité, les mélodies viking, des instruments traditionnels nous téléportant sur une contrée stérilisée par l'occupation humaine, une atmosphère de guerre prouvé par les compositions, les rythmes variés qui sont très bien construits, une batterie similaire à une volée de flèches proprement parlant et une guitare fortement mélodique, rythmée par rapport au chant et à la batterie, et assez grave par rapport aux précédents opus, mais similaire à 1184. Notons également une variation de tempo qu'on peut remarquer sur "Resurrection Of The Wild" et "Blodssvik" un tempo assez ambiant et très viking au début par rapport aux autres morceaux, puis laissant une rapidité prendre le dessus, comme le déclenchement d'une bataille.

Par contre, il manque cette petite chose qu’Arntor contenait, il manque un peu plus d’atmosphère de leur histoire que Valfar conte. Celle qui donne de la neige au sang ou qui gèle nos muscles, les passages très clairs, cependant les passages très rythmiques compensent un peu.

Un excellent album d‘une cinquantaine de minutes, les titres sont très agréables à écouter, d’une longueur acceptable. La pochette est une plus une peinture romantique du XVIII siècle, représentant des personnes traversant un lac avec le drapeau norvégien sur une sorte de cercueil, sans doute une cérémonie d’enterrement viking.

Malheureusement, cet opus sera le dernier de Windir, Valfar ayant été surpris par une tempête de neige alors qu’il se rendait à un chalet et meurt d’hypothermie dans sa voiture. La fin d’un mythe, la fin d’un guerrier, la fin d’une légende.

Bon vent Valfar, tu es bien mieux avec tes ancêtres que sur ce monde à blâmer.

17/20

4 Commentaires

12 J'aime

Partager
Demogorgon666 - 07 Mai 2009: Bonne chronique, p.s. Valfar n'est vraisemblablement pas mort dans sa voiture, mais justement quand il marchait pour se rendre à son chalet familial. La tempête fesant rage, il aurait fait une chute de gravité moyenne mais qui l'aurait mis dans l'incapacité de se déplacer, d'où sa mort d'hypothermie(enfin c'est la version que j'ai lu à plusieurs reprises sur plusieurs sites différents).

Encore une petite chose, Valfar tenait à nommer sa musique Sognametal!!!
Demogorgon666 - 14 Mai 2011: Ouais, il est sympa ce troll!^^ (c'est une peinture de Kittelsen)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire