Left Hand Pathology

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe General Surgery
Nom de l'album Left Hand Pathology
Type Album
Date de parution 29 Mai 2006
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album72

Tracklist

1. If These Walls Could Talk 02:51
2. Ambulance Chaser 03:03
3. Fulguration 01:32
4. Arterial Spray Obsession 02:39
5. Necrodecontamination 01:20
6. The League of Extraordinary Graverobbers 02:30
7. The Admirable Teachings of Burke and Hare 02:26
8. Capricious Provisional Cadaver Grater 01:33
9. Decomposer 02:15
10. Viva! Blunt Force Trauma 01:02
11. Cold Storage Fever 01:36
12. Mucopurulent Mayhem 00:59
13. Mortuary Wars 03:30
14. Convivial Corpse Disposal Methodology 06:37
Total playing time 33:53

Chronique @ Fabien

29 Avril 2007
Formé en 1989, General Surgery est un groupe goregrind Carcassien relativement ancien, à qui l’on doit notamment le EP culte Necrology de 1991 (sorti en MCD en 1993 chez Relapse), qui se situait dans un trip 100% Reek Of Putrefaction & Symphonies Of Sickness. Depuis, fidèle à un esprit grind, ces suédois ont multiplié leurs apparitions au travers de EP et Split-LP, mais sans véritable album. Il faut attendre 17 ans pour voir enfin débouler ce 1er full lenght, Left Hand Pathology, avec son titre en hommage au 1er Entombed, soit dit en passant.

La formation alignée est extra, avec G.McWilliams & J.Carlsson, membres originels, A.Mitroulis (Jigsore Terror), G.Sykes (Regurgitate) & J.Wallin. Left Hand est constitué de 14 titres composés entre 2002 & 2006, par l’ensemble des membres, même si la plus grosse part revient à J.Carlsson.

Bien que l’influence de Carcass soit encore dominante, notamment au niveau des paroles médico-chirurgicales, General Surgery a depuis développé son propre son et son propre style. Le trip est lourd, hyper brutal, bien cradoc, et typé early 90’s. Mais attention, sur des couverts de formation sale & chaotique, G.Surgery développe pourtant une musique particulièrement fine, pleine de breaks et de variations, qui aèrent considérablement les titres. Le fait que chacun participe également à la composition, permet d’obtenir une galette très variée et jamais ennuyeuse. De plus, quelques intros & outros aux claviers confèrent au tout une atmosphère vraiment unique.

Côté vocal, rien à redire, Grant Mc Williams frise la perfection, avec une voix pleine d’hémoglobine, mais extrêmement variée. Chapeau bas également à la production, bien grasse, loin des sons aseptisés du moment, mais terriblement claire et limpide, avec un côté old school, qui rend ce Left Hand très sympathique.Amateurs des premiers Carcass ou du dernier Regurgitate (Sickening Bliss - très bon au passage), ruez vous sur Left Hand Pathology exécuté par des musiciens dont la réputation n’est plus à faire, je peux vous promettre qu'il fera partie de vos albums cultes d’ici peu.

Amateurs de métal aseptisé, passez votre chemin. Enfin, autres deathsters, ne rejetez pas cette pièce après deux écoutes, c’est lentement, après l’assimilation de la brutalité de l’opus, que chaque titre prend forme et fini par vous obséder, à l'image des terribles The League et Convivial Corpse. A titre personnel, il s'agit de l'une de mes meilleurs acquisitions de l'année 2006, aux côtés de l'excellent AssassiNation de Krisiun, dans un autre registre.

Fabien.

2 Commentaires

13 J'aime

Partager
 
Kuza - 29 Mai 2010: Excellent simplement !

C'est vrai qu'il a fallu un temps d'assimilation, mais comme la plupart des oeuvres, finalement. Les riffs tuent, et personnellement, je trouve un peu qu'il y a une touche d'humour, notamment sur les deux premières.

Très bonne chro', au passage, comme d'hab avec le chroniqueur d'exception qu'est Fabien
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire