Kammen

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Wyrd
Nom de l'album Kammen
Type Album
Date de parution 2007
Style MusicalBlack Pagan
Membres possèdant cet album27

Tracklist

1. The Hounds of the Falls
2. Cold in the Earth
3. October
4. Empty Rooms
5. Kammen
6. The Last Time
7. Rajalla
8. Soulburn
9. I Break (Katatonia Cover)

Chronique @ metalpsychokiller

01 Juin 2009
WYRD s’est fondé en 1997sous le nom de Hellkult, composé alors de Tomi Kalliola alias Nargath et du batteur Kalma (ex Azaghal).Ce dernier quitta le duo après 3 démos et Nargath décida de continuer seul son entité musicale sous le nom actuel. Il produisit 2 nouvelles démos qui engendrèrent une signature chez Milenium Music avec à la clef 6 albums entre 2001 et 2006. Entre temps en 2005, le batteur J.L Nokturnal l’avait rejoint.
Wyrd, qui est maintenant labélisé Avantgarde Music, nous revient donc fin 2007 avec ce nouvel opus : Kammen. Le choix par les finlandais de ce label (qui a l’air de se spécialiser dans l’underground), ne semble pas innocent ; car malgré la qualité de leurs dernières créations le duo reste très peu connu.
Et pourtant, celui-ci mériterait une notoriété beaucoup plus sensible…
En effet, les compos des métaleux de Hyvinkaa sont à l’image de leur artwork cover et reflètent des ambiances, des atmosphères emplies de nostalgies, de fougues épiques, de spleens, de sortilèges… Entre anti existentialisme et nihilisme, la beauté des mélodies (October, Kammen…) vous imprègne. Les riffs et tempos lancinants (Hounds of the falls…) s’ancrent en vous, et la frontière du Doom est parfois franchie.
Car Nargath a évolué et s’est éloigné de ses influences initiales (Bathory, Falfenbach) et du True métal. Son chant crié, murmuré, parlé vocalise à souhaits. L’opposition entre attaques gutturales sur les couplets et ripostes de chœurs clairs sur les refrains est très bien ficelée.
Les parties guitares acoustiques/arpèges en intro (Kammen, October) ou en break (The hounds of the falls) sont splendides, utilisées à bon escient, et parfois rehaussées du détail faisant la différence - bruit du ressac de la mer -.L’abandon de l’anglais (sur deux plages) pour leur langue natale (Kammen, Rajalla) est aussi très agréable.
Alors bien sur, certains trouveront le son « crado », et donc la production mauvaise. D’autres dénonceront des longueurs et des itérations de riffs simplistes sans prouesses techniques. Mais pour ma part, je ne ferai que deux reproches à cet album. D’une part, la grosse caisse est parfois quasiment noyée voire inaudible. Et d’autre part, l’utilisation abusive faite du charleston - mais en est-ce bien un ? - laisse songeur…
Car en parallèle, le son convient tout à fait à ce style musical. Aurait-on parlé de chefs d’œuvre pour certains albums de Bathory si ceux-ci avaient eu une grosse prod US ? Je ne le crois pas. L’expérience de Nargath et d’Avantgarde Music est suffisamment éloquente pour mettre sur le marché un Cd souhaité et conforme à leurs aspirations.
Ce «Kammen » au naturalisme et à la sensibilité exacerbée mérite d’être connu et apprécié. Autant que WYRD !!! Et pourtant…
16/20
METALPSYCHOKILLER

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Viggdred - 15 Décembre 2009: J'aime beaucoup "The Last Time", mais Rajalla" "October" et "Kammen" sont de bien beaux morceaux de Black Pagan......
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire