Insurrection

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Molotov Solution
Nom de l'album Insurrection
Type Album
Date de parution 25 Octobre 2011
Produit par Will Putney
Enregistré à Machine Shop
Style MusicalDeathcore
Membres possèdant cet album47

Tracklist

1.
 Sin and Sacrifice
 04:33
2.
 Injustice for All
 03:26
3.
 The Final Hour (ft. Adam Warren of Oceano)
 04:04
4.
 The Blood of Tyrants
 03:37
5.
 Divide & Conquer
 03:21
6.
 Insurrection
 02:59
7.
 Cruor Viaticus
 04:51
8.
 Prophetic Illusions
 02:44
9.
 Collapse
 03:43
10.
 Signals
 03:59
11.
 Rise
 03:52

Bonus
12.
 Infernal Machine
 03:38

Durée totale : 44:47


Chronique @ Rotting

29 Novembre 2011

Molotov Solution nous démontre qu’il est encore possible de sortir du deathcore très passionnant

Un nom de groupe significatif de la délicatesse de leur musique, Molotov Solution (MS) nous offre leur troisième cocktail nommé « Insurrection », à travers l’écurie « Blkheart Group » (Elistist, Austrian Death Machine,…), un mélange qui va se révéler néanmoins… Explosif !

L’heure de la révolution a sonné, les armes à la main, les mélanges inflammables préparés, la populace menée par les révolutionnaires de MS, se préparent à renverser le gouvernement actuel, pour corriger les injustices et les discriminations. Le sang échauffé par des discours agressifs, intelligents et envoûtant, sur un fond musical puissant et imposant, la population lance enfin l’Insurrection.

C’est par des larsens et des arpèges installant une ambiance épileptique que le chaos commence. Une chose est sûre l’état n’a aucune chance de rester en position de force, la brutalité et l’agressivité déployées sur des morceaux plutôt rouleau compresseur, mid tempo comme « The Final Hour » (Ft Adam Warren, chanteur mythique d’Oceano) ou plutôt destructeur par sa rapidité et ses blasts beat dévastateurs à l’image de « Divide And Conquer » sont capables de détruire les édifices les plus solides. Attention ! Ne pensez surtout pas que les autres compositions ici présentes sont plus accessibles et moins heavy. Le tout reste taillé pour des gros calibres !

Également, la lourdeur est un des maîtres mots de l’album. Chaque morceau est accompagné de ses breaks dévastateurs. A l’image de titres aux beatdowns cultes comme « No Pity For A Coward » de Suicide Silence, « Lie To My Face » de Carnifex ou « This Is Exile » de Whitechapel, cet album contient deux breaks sur deux pièces de musique distinctes qui pourraient sérieusement côtoyer la grandeur des titres sus cités. Ainsi, sur les breakdowns respectifs de « The Final Hour » et de « Cruor Viaticus », qu’un seul chemin s’ouvrira à vous, subir leurs violences inouïes.

De plus, ces gars de Neshville (USA), multiplient, absorbent et intègrent de nombreuses influences. Par exemple, le break typiquement djent de « Prophetic Illusions » ne peut faire que penser aux maîtres de ce style Born Of Osiris, la façon dont les riffs de « Injustice For All » sont posés entre les deux guitares font penser très légèrement à Whitechapel ou les riffs plus djent, encore une fois, de The Blood Of Tyrant peuvent faire penser à du Veil Of Maya.

Heureusement, MS ne pratique pas un deathcore lambda (càd bête et méchant), les ambiances sont multiples et variées, bien que partagées entre certain titres. En conséquence, pendant que « Sin And Sacrifice » et le morceau de clôture « Rise » possèdent des riffs imageant l’héroïsme, l’espoir et le courage face à l’adversité, « Signals » et « Cruor Viaticus » partagent ces moments de désespoir et de nervosité que l’on peut subir uniquement dans les moments les plus durs.

Finalement, grâce à cet opus plus que solide, Molotov Solution nous démontre qu’il est encore possible de sortir du deathcore qui se révèle être passionnant sans être le plus original qui existe. Après tout, pourquoi absolument chercher l’originalité lorsque la qualité et la personnalité sont présentes ?

19 Commentaires

13 J'aime

Partager

Rotting - 16 Décembre 2011: Vous déformez mes propos, j ai pas dit qu'il fait dudjent mais qu'ils avaient des influences...
Hellsheimer - 17 Décembre 2011: Rassurez vous, je ne me met pas au Deathcore, c'est juste un des albums que j'ai reçu des labels avec qui j'ai des contacts, cette année.
Aprés, tout n'est pas mauvais dans ce style, c'est juste que celui ci ne m'a pas marqué plus que cela. Et vu les commentaires, une oreille plus attentive de ma part serait la bienvenue.
Arachnid - 03 Mars 2012: Un débat sur BOO et le djent ? Non non, je me retiens haha !
Arachnid - 03 Mars 2012: Pour en revenir à Insurrection, c'est sans conteste pour moi leur album le moins bon : pas assez personnel je trouve et un peu trop metalcore comparé à leurs précédentes productions.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire