Incinerate

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Dew-Scented
Nom de l'album Incinerate
Type Album
Date de parution 30 Mars 2007
Labels Nuclear Blast
Style MusicalThrash Death
Membres possèdant cet album85

Tracklist

1. Intro / Exordium 00:57
2. Vanish Away 03:41
3. Final Warning 03:08
4. That's Why I Despise You 03:08
5. The Fraud 02:59
6. Into the Arms of Misery 04:04
7. Perdition for All 04:00
8. Now or Never 04:49
9. Aftermath 02:58
10. Everything Undone 03:56
11. Contraddictions 03:18
12. Retain the Scars (ft. Mille Petrozza of Kreator) 05:01
13. Exitus (Outro) 02:00
Bonustracks (Japanese Edition)
14. Let It Die
15. Fuck Armageddon…This Is Hell (Bad Religion Cover)
16. In Flames
17. The Torrent
18. Force Fed
19. Hobbit Motherfuckers (Turbonegro Cover)
Total playing time 43:59

Chronique @ tonio

27 Mars 2007
TONIO

DEW SCENTED fait déjà figure d'ancien sur la scène thrash, car ce Incinerate est déjà son septième album. Reglé comme un coucou suisse, le groupe nous envoie cette réalisation deux ans après un Issue VI qui en avait déçu plus d'un, moi le premier.

Pffooouuuuu... Dès le premier titre, je pousse un soupir de soulagement, le grand DEW SCENTED que j'adore semble en pleine forme ! Chroniquer cet album est un exercice assez laborieux, car c'est du trash/death tout ce qu'il y a de plus terre à terre, et qu'il est plutôt difficile d'en écrire plus de vingt lignes. Par contre je vais vous faire d'entrée de jeu une promesse : je vous promets qu'à aucun moment je ne vais comparer la musique de DEW SCENTED à celle de SLAYER. J'en ai marre, à chaque fois que je tombe sur une chronique de thrash, de lire que machin joue comme Kerry King, que les riffs sont "slayeriens", que le groupe est influencé par la periode Season In The Abyss ou Reign in Blood...etc. Ben oui, forcément, dès qu'un groupe pratique ce style, le premier reflexe que l'on a est de penser à SLAYER, puisque ce sont eux qui ont en grande partie établi les bases du thrash violent. Donc, sur ce coup là, je m'abstiendrai, ça changera !

Pour vous donner une image parlante, écouter Incinerate m'a donné l'impression de faire un tour de grand huit à 200 à l'heure. Les titres, dans l'ensemble assez courts (seuls trois atteignent quatre minutes), s'enchaînent sans répis en mélangeant parties speed et rythmes plus posés, avec un grand talents de composition, un peu comme l'a fait SLAYER sur l'album Reign... Merde, pardon. La musique de DEW SCENTED allie la puissance du thrash à la fureur du death en combinant donc gros riffs thrash et cavalcades death métal, ponctuant même parfois ses compos de quelques blasts forts bienvenus, comme sur "Now Or Never" aux guitares assez sombres. Le groupe touche même quasiment au death old school à la GRAVE sur le titre "Everything Undone" aux riffs plus basiques.
Mais c'est vraiment dans les mid-tempo que le groupe exèle et se révèle le plus explosif. Sur "That's Why I Despise You" par exemple, les guitares se répondent d'un baffle à l'autre avant de s'unir sur un riff foudroyant, et "Into The Arms Of Misery" est un assemblage de riffs incroyablement bons qui donnent envie de retourner tous ses meubles. Les solos sont également savoureux, à la fois heavy et mélodiques, recette dont Kerry King a le secret... Merde, excusez moi...
L'album se conclue sur une perle, "Retain The Scars", titre qui regroupe tous les élements indispensables à un bon morceau thrash : intro lourde aux lignes de basse travaillées, riffs tranchants inspirés et double pédale d'abordage. Quand vous saurez qu'en plus Mille Petrozza vient y pousser la chansonnette, vous aurez tout compris !

Même s'il ne s'agit pas de l'album de l'année, le DEW SCENTED 2007 est assurement un grand cru, vous pouvez y aller les yeux fermés. J'irai même jusqu'à dire que pour un thrasheur pur jus, passer à côté de cette petite bombe est une faute impardonnable ! Y z'ont pas fini de faire parler d'eux ces gars là...

0 Commentaire

6 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire