In Total Contempt

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Pest (SWE)
Nom de l'album In Total Contempt
Type Album
Date de parution 2005
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album42

Tracklist

1.
 Thrones Ablaze
 04;48
2.
 Beyond Redemption
 03:42
3.
 In Total Contempt
 05:14
4.
 A Vengeance Rising
 05:37
5.
 Cold Stare
 04:13
6.
 Slaves of Celestial Bounds
 06:45
7.
 Dreamof Life Seem Morbid
 05:12
8.
 Into Deep Black Halls
 04:00

Durée totale : 34:43


Chronique @ Nattskog

07 Juin 2005
Après le magnifique « Dauðafærð », revoici Pest avec un album plus traditionaliste, plus conventionnel mais plus mature que l’avant-Dauðafærð.

Huit titres pour une durée totale de près de 40 minutes de Black conservateur, raw et old school, il faut s’accrocher quand on aime peu le genre, mais pour les autres, ça passera comme une lettre à la Poste.
On peut sentir un retour vers « Desecration », comme si l’épisode de « Dauðafærð » avait déjà été oublié. Les influences de Darkthrone reviennent au devant, on sent pas mal d’emprunts à « Under a Funeral Moon » et « A Blaze in the Northern Sky » tant dans la composition des morceaux que dans l’exécution et la production très "dépouilée".
Mais peut on dire réellement que « Dauðafærð » est oublié ? Même si le style n’a rien de direct avec ce précédent opus, même si l’on pourrait être tenté, lors d’un blind test, de dire qu’il ne s’agit pas du même groupe, certains éléments apparus sur le mini album de 2003 transpirent sur cette offrande là, noircissant encore un peu plus la musique qui sort de vos enceintes. Certains riffs replongent dans cette ambiance médiévalo-tourmentée qui régnait sur « Dauðafærð », des breaks mid tempo (« Cold Stare ») où se mélangent à nouveau les influences Darkthrone et Burzum, le temps de quelques secondes avant un solo typé Death et on repart sur les bases TBM qui prévalait au début des années ’90.

Voilà peut être le principal intérêt de cet album, et plus généralement de ce groupe : revenir sur les pas des Grands Anciens et faire revivre un peu le Black des débuts, que certains appellent (injustement) la « grande époque ».
Donc l’album a peu d’intérêt pour quelqu’un qui rechercherait un peu de raffinement ou de mélodie, ou encore d’inventivité musicale. Passez votre chemin si vous n’aimez pas Darkthrone et le black bien "roots". Par contre, pour ceux qui regrettent la touche de génie des premiers Darkthrone, cet album est pour vous !

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire