Hellbound

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Warlock (GER)
Nom de l'album Hellbound
Type Album
Date de parution 29 Mai 1985
Produit par Henry Staroste
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album142

Tracklist

Re-Issue in 2011
1. Hellbound 03:43
2. All Night 04:05
3. Earthshaker Rock 03:28
4. Wrathchild 03:33
5. Down and Out 04:08
6. Out of Control 04:51
7. Time to Die 04:30
8. Shout It Out 04:21
9. Catch My Heart 04:57
Bonustracks (Re-Issue 2011)
10. Hellraiser 04:49
11. Hellbound (Live)
Total playing time 37:36

Chronique @ steelhardos

02 Novembre 2009
Désormais passé dans l'écurie Phonogram/Vertigo, le groupe Warlock, constitué du même line-up que celui de "Burning the Witches" ( Graf, Szigeti aux guitares, Rittel/ Eurich à la basse/batterie et Doro au micro ) sort en 1985 son second album au nom évocateur : Hellbound !

La construction des morceaux montre une évolution dans la création des ambiances, que ce soit au niveau d'une intro ("Out of Control") ou de manière plus générale ("Wrathchild"), la musique semble avoir mûri, gagné en raffinement.
Les refrains accrocheurs sont un peu délaissés même si deux ou trois persistent ci et là ("Earthshaker Rock","Out of Control", "Time to Die"...) ce n'est pas ce qui caractérise le plus cet opus à l'énergie plus froide et maîtrisée qu'auparavant, les soli de guitares, quant à eux, sont globalement mieux mis en valeur et souvent intéressants.
Doté d'un meilleur son que "Burning the Witches" (leur premier disque) dont il subsiste encore quelques similitudes, Hellbound est cependant plus tourné vers les mélodies, on note aussi des variantes dans le chant, annonçant par là même, l'orientation du prochain méfait l'année suivante : "True as Steel".

Taillé pour la scène, le premier titre ("Hellbound") s'appuie essentiellement sur une rythmique en continue, allant à un train d'enfer et ne délivrant le solo qu'à la fin, c'est un classique de Warlock. Les deux suivants le sont presque autant, surtout "Earthshaker Rock" pour son tempo encore une fois haletant et sa bonne lead guitare, "All Night", même si moins connue et moins rapide, ne manque pas de charme.
Là où Burning ... représentait un vrai bloc de titres assez similaires mais diablement efficaces, ce Hellbound montre une petite baisse de régime dans sa cohésion. En effet, "Wrathchild" et "Down and Out" ne sonnent pas comme les autres morceaux, je ne saurai dire pourquoi mais il manque du mordant, je les apprécie toutefois de plus en plus mais ce ne sont pas des titres que l'on retient facilement, même si le second possède une bonne ligne de basse !
Et si tout simplement, c'était pour mieux nous estomaquer avec les trois mines qui suivent?
Parce que ce n'est pas moins qu'à un bouquet final de feux d'artifice, un petit armageddon en trois parties distinctes, auquel nous avons droit, juste avant l'honnête ballade "Catch my Heart"!
Passée l'intro mystérieuse de "Out of Control" c'est un pur bonheur pour nos oreilles, la voix de Doro y étant pour beaucoup mais ses potes savent aussi y faire pour nous assener de bonnes rythmiques guitares/batterie, une petite mélodie en filigrane et un sympathique solo.
Le ton se durcit sur "Time to Die" : ça crie, tape pendant plus de quatre minutes : on en redemande !!!
"Shout it Out" est énorme lui aussi même si moins intense il vous filera un Heavy coup de "rangeo" dans le derrière!

Je n'étais pas sensé citer tous les titres de l'album mais voilà c'est fait, en même temps, il n'y en a pas beaucoup et cela me permet d'apporter plus de précisions dans mes affirmations. Avec cet album, c'est un pas de plus vers la reconnaissance du public, leur permettant de tourner en Angleterre et même d'y enregistrer une vidéo de leur concert à Londres au Camden Palace qui captura toute la rage de leur musique ainsi que la beauté envoûtante de leur dynamique chanteuse : Doro Pesch.
"Hellbound" est en quelque sorte un disque de transition, gardant un bon pied dans la marmite fumante de "Burning the Witches" avec son Heavy de tradition et l'autre pied pas encore bien posé dans un seuil Hard/Glam/Metal léché que "True as Steel", lui, osera fouler avec talent.

4 Commentaires

6 J'aime

Partager
Spirithorse - 03 Novembre 2009: Bravo pour la chro, ça me donne envie de nouveau de me faire abraser les oreilles avec la voix de Doro sur cet Hellbound sorti des enfers.
OVERKILL77 - 20 Octobre 2012: J'étais fan depuis bien longtemps déjà de Triumph and Agony et après une brève écoute sur le juke-box mondial (10h), il me faut cet album.

Je le veux, je le veux, je le veux et je commande de suite...
steelhardos - 20 Octobre 2012: Hâte de connaître tes impressions Overkill77 :-)
C'est un classique de cette fabuleuse décennie qu'ont été les 80's!
TheTenth - 27 Avril 2018:

les 4 albums de Warlock ont définitivement marqué mon évolution musicale. On retrouve bien sûr la méthode et efficacité du métal Allemand, mais au contraire des groupes phares de l'époque, l'ambiance est bien plus sombre (démons, sorcières). Et, alors que j'écoutais les Bruce Dickinson, James Hetfield, Jon Bon Jovi, avoir une voix féminine métal (oui, je considère Joan Jett et Pat Benatar comme rock et non hard rock) m'a ouvert à d'autres possibilités.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Warlock (GER)